Anatomie de la 2ème vente aux enchères de BD du 7 mars 2015 de Sotheby’s France

L’analyse de cette 2ème vente « BD » cataloguée de Sotheby’s France, la première ayant eu lieu en juillet 2012, est personnelle et est issue des résultats officiels puis des notes prises lors de la vente complétée du point de vue du rédacteur présent en salle.
La vente a été organisée par Bernard Mahé (Galerie 9e art/Paris) et Éric Verhoest (Galerie Champaka Bruxelles/Paris).

 L’Offre/Le Catalogue/Conditions d’achat

— Nombre de lots proposés : 288 originaux (illustrations, planches, couvertures originales)

— Nombre de lots venus : 287  (1 retiré/non-venu : lot n° 278 – Walthéry « Natacha »)

— Nombre d’artistes présentés : 149 pour 287 lots proposés, soit 1 926 lot/dessinateur

 

— Catalogue : 302 pages, broché, 30 € — couverture : Pratt « Corto Maltese : Les Celtiques »

— Erreur(s) dans le catalogue : 2 annoncées, corrigées en estimation

— Frais acheteur : 30 % TTC jusqu’à 60 000 €, 24 % TTC jusqu’à 1 800 000 € (p. 290, sauf exportation)

— Enchères par téléphone : oui, mais à partir de 4 000 €/lot

            Analyse de la vente

Les Chiffres

Résultat total de la vente

— Chiffre d’affaires de la vente : 3 821 947 € TTC (frais d’acheteurs et 2 taux de TVA compris)

Druillet – planche de « Lone Sloane : Délirius » de 1972 – lot 71

Les Artistes proposés

Hergé – couverture du Petit Vingtième n° 49 de 1938 – lot 123

* Sur les 149 dessinateurs présentés avec leurs 287 lots, les plus représentés en nombre de pièces sont :

Hergé (6), Druillet (6), Juillard (6), Giraud/Moebius (4/2), Berthet (5), Cuvelier (4), Eisner (4), Hyman (4), Loustal (4), Frank Pé (4), Will (4), O’Neill (4)

*12 dessinateurs (8 % des artistes), avec 57 pièces, représentent près de 1/5 de la vente (19,86 %) en nombre de lots.

* Proportion artistes vivants/disparus

Les artistes vivants : 104 soit 69,80 % des dessinateurs présentés

Les artistes disparus : 45 soit 30,20 % des dessinateurs présentés

* Domaines franco-belge & européen (Suisse, Italie, Espagne, UK, Pays-Bas, Pologne, etc.)

118 artistes classiques et historiques européens (79,19 %) côtoient ici les plus jeunes en BD, mais aussi en illustration, avec une bonne représentation des « best-sellers » actuels, recherchés des collectionneurs.

Giraud – planche de « Blueberry : Général “Tête jaune” » de 1971 – lot 110

* Domaine américain (USA/Canada/Brésil/Argentine)

Gottfredson – demi-planche de « Mickey » de 1934 (détail) – lot 6

Les pièces sont issues du meilleur de l’histoire américaine du comic strips y compris la production Walt Disney, par ces plus talentueux artistes : idéal pour compléter sa collection avec des incontournables du 9e art mondial et ses inoubliables héros de papier.

Les 29 pencillers (dessinateurs) américains (25) et canadiens (1), brésiliens (2) et 1 Argentin représentaient dignement les genres US comics strips/super-héros/gag-one-page et des albums publiés.

Soit 19,46 % des artistes représentés avec 44 pièces (15,33 % du total des pièces)

McCay – planche de « Little Nemo » de 1907 – lot 182

Schultz – « Peanuts » strips de 1983 (détail) – lot 247

Résultats

Rare, mais dans le prix du marché US/européen : « Peanuts » par Schulz, un flop pour Pope, succès mitigé pour Eisner et des historiques vendus, certes, mais surévalués quand même malgré la rareté des pièces.

Volume de vente : 510 125 € frais et TTC compris, soit 13,347 % du montant total adjugé, pour 31 pièces adjugées sur les 44, soit 70,45 % des proposées par 25 artistes sur 29, soit 86,20 % des représentés.

Ware – encre de « Jimmy Corrigan » — lot 37

* Domaine Asie

Deux artistes (Tezuka et Maruo) avec une pièce chacun représentait le continent asiatique, toutes les deux vendues à deux acheteurs différents (609 et 33) et avec un beau succès surprenant pour l’« Astro-Boy » de Tezuka (décédé en 1989), pourtant au feutre noir, à 19 000 € hors frais (24 700 € TTC) ce qui constitue un record en France pour cet artiste magnifique et rare sur le marché européen.

Résultat = 2 artistes vendus, lot 195 à 3 375 €, et lot 196 à 23 750 €, soit 27 125 € TTC au total soit 0,709 % du CA.

Tezuka – une dédicace d’« Astro Boy » au feutre – lot 196

Les vendus et les scores (par tranche et par lot au-dessus de 5 000 € hors frais acheteur)

Neujean – statue bronze de Tintin de 180 cm – lot 127

* Adjugé à plus de 70 000 €

Ces 6 lots font 49,64 % du montant total de la vente avec 1 530 000 hors frais/1 897 200 € TTC

(frais à 24 % TTC sur cette tranche sauf si les acheteurs sont étrangers)

* Quatre dessinateurs seulement dépassent les 60 000 €

Hergé – 375 000 € — couverture du Petit Vingtième n° 49 de 1938 – lot 123

Hergé – 270 000 € — planche du « Sceptre d’Ottokar » de 1939 – lot 124

Uderzo – 260 000 € — planche 13 d’« Astérix et la grande traversée » de 1975 – lot 267

Pratt – 260 000 € — couverture de « Corto Maltese : Les Celtiques » de 1980 – lot 237

Neujean – 215 000 € — statue bronze de Tintin de 180 cm – lot 127

Hergé – 150 000 € — crayonné pl 25 des « Bijoux de la Castafiore » de 1963 – lot 125

Uderzo – planche 13 d’« Astérix et la grande traversée » de 1975 – lot 267

* Adjugé de 40 000 à 69 999 €

Bilal – dessin de l’affiche de cinéma « Mon Oncle d’Amérique » – lot 30

Si l’on ajoute ces six autres lots ci-dessous, ce sont 12 pièces, de 10 artistes différents qui font 2 277 400 € TTC : soit 59, 59 % du montant total de la vente.

Franquin – 60 000 € — planche de « Gaston » de 1974 – lot 92

Bilal – 60 000 € — dessin de l’affiche de cinéma « Mon Oncle d’Amérique » – lot 30 — estimation basse à 65 000 €

Stevens – 48 000 € — couverture de « Rocketeer » de 1988 – lot 256

Peyo – 45 000 € — « Johan et Pirlouit » planche de 1958 – lot 233

Rosinski – 45 000 € — « Thorgal » couverture peinte — lot 241

McCay – 40 000 € — planche de « Little Nemo » de 1907 – lot 182

Franquin – planche de « Gaston » de 1974 – lot 92

* Adjugé de 20 000 à 39 999 €

Avril — grande toile – lot 2

Si l’on ajoute ces 14 autres lots ci-dessous, ce sont 26 pièces (13,76 %), de 20 artistes (13,42 %) différents qui font 2 792 200 € TTC, soit 73,06 % du montant total de la vente :

Eisner – 39 000 € — 7 planches d’un récit de 1950 – lot 76

Schuiten – 38 000 € — dessin acrylique pour « Shadow of a Doubt » de 2000 – lot 246

Marini — 36 000 € — couverture très grand format du « Scorpion » de 2014 – lot 187

Pratt – 35 000 € – planche « Corto Maltese : Samba avec tir fixe » de 1970 – lot 239

Guardino – 35 000 € — grand acrylique 2014 de « Blacksad » – lot 117

Neujean – 32 000 € — statue bronze de 72 cm de Tintin – lot 128

Caniff – 26 000 € — planche de « Steve Canyon » – lot 40

Caniff – planche de « Steve Canyon » – lot 40

Martin – 26 000 € — planche 1 d’« Alix l’intrépide » de 1956 – lot 191

Lauffray – 23 000 € — couverture de 2008 de « Long John Silver » – lot 165

Lauffray – couverture de 2008 de « Long John Silver » – lot 165

Avril – 22 000 € — grande toile – lot 2

Miller – 22 000 € — 1re planche de « 300 » — lot 209

Ware – 21 000 € — encre de « Jimmy Corrigan » — lot 37

Caniff – 21 000 € — planche de « Steve Canyon » – lot 41

Miller – 20 000 € — planche « Dark Knight » de 2008 – lot 207

Miller – planche « Dark Knight » de 2008 – lot 207

* Adjugé de 10 000  à 19 999 €

Tezuka – 19 000 € — une dédicace d’« Astro Boy » au feutre – lot 196

Giraud – 19 000 € — planche de « Blueberry : Général “Tête jaune” » de 1971 – lot 110

Moebius – 18 000 € — « Arzach » sur calque et mise en couleur – lot 213

Giraud –  18 000 € — gouache de « Blueberry » années 1990 – lot 108

Gottfredson – 18 000 € — demi-planche de « Mickey » de 1934 – lot 6

Hubinon – 18 000 € — planche de « Buck Danny » de 1962 – lot 136

Will – 17 000 € — toile – lot 282

Mirallès – 17 000 € — « Djinn » – grande illustration inédite – lot 211

Schultz – 17 000 € – « Peanuts » strips de 1983 – lot 247

Druillet – 16 000 € — planche de 1976 de « Lovecraft » – lot 72

Bilal – 15 707 € — dessin sur calque, « Bleu sang » – lot 29

Ledroit – 15 500 € — couverture triptyque de 2011 « Chevalier Vampire » – lot 168

De Crécy – 15 000 € — grand dessin pour la vente 2014 – lot 68

Barks – 15 000 € — planche de « Picsou » de 1965 – lot 5

Macherot – 15 000 € — planche de « Chloro contre les rats noirs » de 1956 – lot 184

Gal – 15 000 € — 2 planches d’« Arn » – lot 99

Herriman – 14 000 € — planche de « Krazy Kat » de 1918 – lot 134

Raymond – 14 000 € — « Flash Gordon » de 1943 – lot 240

Will – 14 000 € — toile pour une affiche – lot 283

Marini – 14 000 € — planche de « Rapaces » T3 – lot 190

Giraud – 12 000 € — planche de « Blueberry : La Dernière Carte » – lot 110

Schuiten – 12 000 € — planche des « Cités obscures » – lot 245

Schuiten – planche des « Cités obscures » – lot 245

Conrad – 12 000 € — grande illustration – lot 48

Martin – 12 000 – planche de « Lefrancq » de 1965 — lot 193

Mézières – 11 500 € — planche de « Valérian : Bienvenue sur Alflolol » de 1972 — Lot 204

Mézières – planche de « Valérian : Bienvenue sur Alflolol » de 1972 — Lot 204

Druillet – 13 000 € — planche 46  d’un Pilote – lot 71

Druillet – 11 000 € — couverture d’un Pilote – lot 70

Franquin –  11 000 € — dédicace couleur de « Gaston » années 1970 – lot 91

Jano – couverture de « Kébra » de 1982 – lot 151

Jano – 11 000 € — couverture de « Kébra » de 1982 – lot 151

Caniff – 11 000 € — Planche de « Terry and the Pirates » – lot 39

Miralles – 10 000 € — couverture de « Djinn » en 2 parties – lot 212

Crumb – 10 000 € — planche de « Fritz the Cat » de 1968 – lot 53

Batem — grande encre du « Marsupilami » de 2014 – lot 10

Burns –  10 000 € — encre de « Big Baby » – 1988 — lot 36

Gotlib – 10 000 € — 2 planches-gag de Pilote de 1965 – lot 115

Batem – 10 000 € — grande encre du « Marsupilami » de 2014 – lot 10

Yslaire – 10 000 € — Sambre – grand dessin – lot 288

* Adjugé de 5 000 à 9 999 €

Martin – 9 500 € — planche de « Alix » de 1962 – lot 192

Outcault – 9 500 € — planche de « Buster Brown » – Lot 229

Neujean – 9 100 € — statue bronze de Tintin de 20 cm – lot 126

Eisner – 9 000 € — acrylique pour une affiche en 2000 — lot 79

Hogarth – 9 000 € — planche de « Tarzan » de 1948 – lot 135

Hogarth - planche de « Tarzan » de 1948 – lot 135

Pellaert – 9 000 € — couverture de « Jodelle » – Lot 230

Tardi – 9 000 € — planche « Adèle Blanc-Sec » de 1994 – lot 260

Tardi – planche « Adèle Blanc-Sec » de 1994 – lot 260

Marini – 9 000 € — encre pour une affiche de 2007 univers « Rapaces » – lot 188 —

Frank Pé – 9 000 € — encre très grand format « Broussaille : Les Baleines publiques » – lot 93

Manara – 8 500 € — pastel grande taille de 2001 — lot 186

Vance – 8 000 € — planche de « XIII » de 2004 – lot 273

Vance – planche de « XIII » de 2004 – lot 273

Dodson – 8 000 € — 4 couvertures – 2008/2009 – lot 69

Morris – 8 000 € — illustration circa 1981 – lot 217

Foster – 8 000 € — planche de « Prince Valiant » de 1964 – lot 89

Francq – 8 000 € — illustration pour la vente — lot 90

Alice – 8 000 € — double planche de 1997 – lot 1

Lauffray – 7 500 € — encre grand format de 1994 — lot 164

Chaland – 7 500 € — planche de « Le Testament de Godefroid de Bouillon »

Kurtzman – 7 500 € — peinture gag de « Little Annie Fanny » de 1967 – lot 159

Uderzo – 7 000 € — petit dessin d’« Astérix » seul — lot 266

Giardino – 6 500 € — couverture de 2002 de « Max Fridman » – lot 105

Blutch – 6 500 € — pastel pour une affiche de film de Resnais – lot 31

Minus – 6 000 € — grande acrylique de 2014 — regard féminin – lot 206

Crepax – 6 000 € — « Histoire d’O » – lot 59

Loustal – 6 000 € — grande huile sur toile de 2013 – lot 177

Frank Pé – 6 000 € — encre pour « Zoo » en 2014 – lot 95

Le Gall – 5 800 € — encre de 2014 univers « Theodore Poussin » lot 167

Hermann – 5 500 € — planche de « Comanche » de 1976 – lot 132

Salverius – 5 500 € — planche des « Tuniques bleues » de 1976 – lot de 161

Giraud – 5 500 € — planche 59  de « Jim Cutlass » de 1981 – lot 107

Fred — 5 500 € — couverture de « Philémon » de 1992 – lot 96

Midam – 5 500 € — 2 planches de « Kid Paddle » de 1999

Claveloux – 5 500 € — récit complet en 8 planches — lot 47

Ott - illustration 2014 - Lot 227

O’Neill – 5 200 € — encre de 1990  de « Marshall Law » – lot 225

Hergé – 5 000 € — gouache d’un pécheur — lot 121

Greg – 5 000 € — 2 planches d’« Achille Talon » de 1968 – lot 116

Lafebre – 5 000 € — couverture de 2014 — lot 16

Bravo – 5 000 € — couverture de « Spirou » de 2012 – lot 35

Crumb – 5 000 € – planche de « Big Ass » de 1991 – lot 54

* En dessous de 5 000 € (les plus significatifs)

Fred – 4 000 pour 4 500 – lot 97 — et lot 98, 3 200 pour 3 500 d’estimation basse

Van de Boogaard – 4 000 € à l’estimation haute pour une couverture de 1983 – lot 270

Mezzo – 3 800 € — lot 198 – « Le Roi des mouches » 205 — estimation haute 2 600 €

Hermann – 3 500 € — lot 131 – couverture Tintin « Dylan Stark »

Messmer – 3 300 € pour estimation basse à 3 500 – lot 249 : « Felix the Cat » de 1938

Loustal – 3 000 € — lot 180 – cédée en dessous de l’estimation basse à 3 500 €

Tillieux – 2 800 € pour 2 400 € d’estimation haute – lot 262 : pastel de Franquin

Bergèse – 2 500 € vendu en dessous de l’estimation basse à 2 700 € — couverture 2012

Floc’h – lot 85 à 87 — 3 pièces vendues, mais en dessous de l’estimation basse >> 1 300 à 1 800 €

Benoit – 1 800 € pour estimation basse 2200 — pl. de l’affaire Blake et Mortimer, 1996

MiTacq – 1 700 pour 2 000 € pour estimation basse pour 2 lots : 215 et 216 – « La Patrouille des Castors » de 1959 et 1962

Vance – 1 500 € pour une estimation basse à 2 000 € — lot 274 : planche de « Bruce J. Hawker » de 1996

Lemoine – 1 000 € vendu en dessous de l’estimation basse à 1 500 € — lot 170

Rosinski – couverture gouachée – lot 241

Les « tops » par auteur et type de pièce (vendues aux estimations et au-dessus, hors frais acheteur)

Hergé – 270 000 € — à l’estimation haute – lot 124 – planche du « Sceptre d’Ottokar »

Pratt – 260 000 € — couverture de « Corto Maltese : Les Celtiques » – 1980 – lot 237 – estimation haute à 240 000 €

Uderzo – 260 000 € — planche 13 d’« Astérix : La Grande Traversée » de 1975 – lot 267 – estimation haute à 155 000 €

Rosinski – 45 000 € — couverture gouachée – estimée à 35 000 € en estimation haute – lot 241

Martin – 26 000 € — planche 1 d’Alix 1  de 1956 – lot 191 – estimation haute à 12 000 € —

Avril – 22 000 € — grande toile – lot 2 – estimation haute à 12 000 €

Miller – 22 000 € — 1ère planche de « 300 » — lot 209 – vendue à l’estimation basse déjà élevée

Ware – 21 000 € — encre de « Jimmy Corrigan » — lot 37 — estimation haute à 12 500 €

Caniff – 21 000 € — planche de « Steve Canyon » – lot 41 – estimation basse à 20 000 €

Tezuka – 19 000 € — une dédicace d’« Astro Boy » au feutre – lot 196 – estimation haute à 5 000 € (record des écarts)

Moebius – 18 000 € — « Arzach » sur calque et mise en couleur – lot 213 – estimation haute à 15 000 €

Mirallès – 17 000 € — « Djinn » – grande illustration inédite – lot 211 – estimation haute à 15 000 €

Gal – 15 000 € — « Arn » – lot 99 — pour une estimation haute de 12 000 €

Will – 14 000 € — estimation haute à 13 000 — toile pour une affiche – lot 283

Schuiten – 12 000 € — « Les Cités obscures » – planche de 2008 – lot 245 – estimation haute à 6 000 €

Mézières – 11 500 € — planche « Valérian : Bienvenue sur Alflolol » de 1972 — Lot 204 – estimation haute à 9500

Jano – 11 000 € — couverture de « Kébra » de 1982 – lot 151 – estimation haute 7 000 €

Batem – 10 000 € — grande encre « Marsupilami » – lot 10 – estimation haute à 8 000

Frank Pé – 9 000 € — encre très grand format « Broussaille : Les Baleines publiques » – lot 93 — pour une estimation haute de 6 500 €

Vance – 8 000 € — planche de « XIII » de 2004 – lot 273 – estimation haute à 6 000 €

Uderzo – 7000 € pour estimation haute à 3000 € — lot 266 : encre d’un beau petit « Astérix »

Blutch – 6 500 € — pastel pour une affiche de film de Resnais – lot 31 — estimation haute à 3 500 €

Minus – 6 000 € — grande acrylique de 2014 — regard féminin – lot 206 – estimation haute à 4 500 €

Salverius – 5 500 € — planche des « Tuniques bleues » de 1976 – lot de 161 – estimation haute à 3500 €

Hermann – 5 500 € — planche de « Comanche » de 1976 – lot 132 — vendue au-dessus de l’estimation haute à 3 000 €

Greg – 5 000 € — 2 planches d’« Achille Talon » de 1968 – lot 116 – estimation basse à 2 200 €

Bertail – 5 000 € — couverture 2013 — estimation haute à 4 500 €

Lafebre – 5 000 € — estimation haute à 3 000 € — couverture de 2014 — lot 16

* En dessous de 5000 €

Walthéry – 4 200 € à l’estimation haute – lot 280 : récit en 2 planches de 2007

Blanquet – 4 000 € — couverture « Donjon » 2003 – lot 13 – estimation haute 3 000 €

Mezzo – 3 800 € — lot 198 – « Le Roi des mouches » 205 — estimation haute 2 600 €

Verron – 3 800 € pour une estimation haute à 2 500 € — lot 276 : planche de « Boule et Bill » de 2014 avec grande case

Mc Manus – 3 800 € — estimation haute à 3 500 € — lot 194 de 1944

Cuvelier – 3 200 € — « Corentin » – 1963 – une estimation haute à 2600

Tillieux – 2 800 € pour 2 400 € d’estimation haute – lot 262 : pastel de Franquin

Geerts – 2 400 € pour une estimation haute 1 200 € de « Jojo » en 1985 – lot 103

Branner – 2 200 € — « Bicot » — lot 38 — estimation haute 1 500

Walthéry – 2 200 € pour une estimation basse à 2 500 – lot 279 : planche de « Natacha » de 1989

Vance – 1 500 € pour une estimation haute à 1 300 € — lot 275 : planche de « Bruno Brazil » de 1971

Nombre de pièces ayant atteint ou dépassée l’estimation haute  :

40 lots sur 287 proposés (13,94 %), pour 36 artistes (24,16 %) dont 13 chers disparus, sur 149 dont 5 Américains, 1 Japonais

Burns – encre de « Big Baby » – 1988 — lot 36

Les « flops » (ravalées bien en dessous de l’estimation basse, au prix de réserve ou proche)

Achdé – 4 000 pour 5 200 € — lot 218 – couverture de « Lucky Luke » de 2014

Arroyo – 1 400 pour 2000 — lot 138 – 1 200 pour 2 000 € lot 139 – « Buck Danny » de 2014

Barbucci – 2 200 € pour 3 500 d’estimation basse – couverture de 2014 – lot 3

Barbucci – 1 500 € pour 3 500 d’estimation basse – planche de 2013 – lot 4

Berthet – 3 800 pour 5 000, 2 200 pour 3 000, 3 000 pour 4 000, 1 800 pour 2 500 € (4 pièces ravalées)

Bianchi – 2 800 pour 4 500 €, 3 800 pour 4 500  (2 pièces) – lot 27, 28

Blutch – 2 200 pour 3 000 € estimation basse – lot 32

Bob de Moor – 1 000 pour 1 800 € d’estimation basse – lot 120

Bourgouin – 2 500 € pour 3 600 d’estimation basse – lot 21

Bravo – 3 200 pour estimation basse 4 000 € — lot 34

Chaland – 7 500 pour 10 000 d’estimation basse – lot 45

Dany –1 200 € pour 1 800 d’estimation basse — lot 60 — planche d’« Olivier Rameau » de 1971 /2 400 pour 3 200 estimation basse pour lot 62

Dautremer – 3 lots 65 à 67 : 6 000 pour 9 000, 3 500 pour 5 000, 4 200 pour 5 500  d’estimations basses

Deodato – 1 000/1 200 € pour 1 500 d’estimation basse – lot 63

Druillet – 9 000 pour 15 000 € estimation basse – lot 73 – « Démons et merveilles » de 1976 /7 500 pour 10 000 – lot 74 : « Excalibur »

Eisner – 3 800 pour 5 000 € estimation basse – lot 77 et 3 500 pour 5 000 lot 78 : « A Contract with God »

Ever Meulen – 2 800 pour 3 500 lot 83 et 1 700 pour 2 500 € lot 84

Foster – 36 000 € pour une estimation basse à 45 000 € — lot 88 : « Prince Valiant » de 1937

Grenson – 800  pour 1 500 estimation basse lot 113 — 2014 « Niklos Koda »/2 500 pour 4 000 € lot 114 – couverture de 2002

Hausman – 1 200 pour 1 500 d’estimation basse – double planche de 2009

Homs – 4 800 € pour 5 000 d’estimation basse – lot 18

Jacobs – 5 500 € pour 8 000 – crayonné de 1981 – projet de couverture — lot 145

Jean – 4 800 pour 6000 € — lot 152

Juillard – 6 lots : lot 148… 2 200 pour 3000 – planche « Blake  et Mortimer » lot 149 : 3 000 pour 6 000 € couverture Pr la version strip — lot 150 : 2 400 pour 3 500 – lot 153 : 3 800 pour 5 000 € — « Les 7 Vies de l’Épervier » de 2014 – lot 154 : 4 000 pour 5 000 – lot 155 : 1 800 pour 3 500 €

Lambil – 6 500 pour 7 500 € — lot 163 – couverture des « Tuniques bleues » de 1994

Lawrence – 2 800 pour 3 500 € — « Storm » de 1985

Léo – 2 lots : lot 172 : 1 500 pour 2 500 €/« Trent » de 1995 – et lot 173 : 2 800 pour 3 500 € couverture de 2012 des « Survivants » T2

Loisel – 2 lots : 175 : 8 000 pour 10 000 € « Peter Pan : Opikanoba » et lot 176 : affiche de « La Fée Clochette » : 9 000 pour 12 000 €

Loup – 9 500 pour 12 000 € — lot 252 pour une grande aquarelle

Macherot – 3 800 pour 5 000 € — lot 183 : « Clifton » de 1962

Matteo – 2 lots 200 et 201 – 1 400 pour 1 500 et 3 200 pour 4 000 € d’estimations basses

Mézières – 17 000 pour 21 000 € — lot 203 – couverture de 1998 et lot 205 : 6 500 pour 8 500 € estimation basse – planche de 2001

Miller – 12 000 pour 15 000 estimation basse – lot 208 – 2 planches de « Sin City »

Moebius – 8 500 pour 1 200 € lot 214 – pastel de « Destination Thassilie »

O’Neill – 3 lots ravalés : 222 à 224 à 1 500 pour 2 000/2 500 € — « La Ligue des gentlemen extraordinaires »

Frank Pé – 2 000 pour 3 000 d’estimation basse – lot 118 – double planche — 2009

De Crécy – grand dessin pour la vente 2014 – lot 68

Pellerin – 2 800 pour 4 000 € d’estimation basse – lot 231 & 3 800 pour 5 000 lot 232

Peyo – lot 233 « Johan et Pirlouit : La Flûte à six Schtroumpfs »… ravalé à 45 000 € pour 50 000 € estimation basse

Pope – 3 lots ravalés 234 à 236 – 11 000 pour 15 000, 3 400 pour 4 000 et 3 800 pour 5 000 € d’estimation basses

Pratt – lot 238 – 30 000/35 000 pour 40 000 – planche de « Rendez-vous à Bahia » de 1970

Royo Luis – 2 lots 242 et 243 –  15 000 pour 26 000 et 19 000 pour 38 000 € pour acrylique et couverture

Schmitt – 3 500 pour 4 000 € — plume et encre de 2014

Segar – 3 800/4 000 pour 5 000 € pour un « Popeye » de 1936 quand même

Serre – 2 lots 250 /251 – 850 pour 1 300 et 950 pour 1 600 €

Sorel – 2 lots 253/254 – 3 800 pour 5 000 et 4 800 pour 5 500 €

Stanislas – 1 000 pour 1 500 € d’estimation basse – lot 129 – 1999 – « Les Aventures d’Hergé »

Stevens – 7 000 pour 10 000 lot 255 : planche de « Rocketeer » de 1988

Swarte – 3 200 pour 3 500 € d’estimation basse – lot 257 planche de 1980

Tardi – 9 000 pour 10 000 € — lot 261 – planche de « Nestor Burma » de 2000

Tillieux – 6 000 pour 7 500 € d’estimation basse – lot 263 : planche de « Gil Jourdan » de 1967

Tisseron – 2 lots : 264/265- 4 800 pour 5 500 et 4 200 pour 5 500 € — 2 acryliques grand format

Van den Boogaard – 2 lots 268/269 – 1 700 pour 2 000 – planches de 1984/1986

Verron – 4 000 pour 4 800 € — lot 277 pour une couverture de Spirou

Will – 9 000 pour 12 000 € — lot 285 : planche de 1988

Will – lot 285 : planche de 1988

Wrightson – 4 000 pour 4 800 € — lot 281 pour une couverture de 2012

Xavier – 1 700 pour 2 500 € estimation basse – lot 51

Yslaire – 7 000 pour 8 000 € — lot 287 : encre de « Sambre » de 1993

Nombre de lots « ravalés » en dessous de l’estimation « basse » : 85 lots sur 287 proposés (29,62 %), de 56 artistes (37,58 %)

Guardino – grand acrylique 2014 de « Blacksad » – lot 117

               Les Acheteurs

Ce chapitre est le résultat d’une écoute active lors de la vente, et reste donc approximative pour 85 %, n’ayant pas les résultats internes de Sotheby’s, ce qui est normal par rapport à la confidentialité et surtout la protection de l’identité des acheteurs et des vendeurs.

— Nombre estimé d’acheteurs : plus de 100

— Nombre d’acheteurs ayant acquis 3 lots :    6  (43, 72, 117, 140, 182, 5777)

— Nombre d’acheteurs ayant acquis 4 lots :    3  (56, 145, 179)

— Nombre d’acheteurs de plus de 4 lots :         2  (52, 170)

* Les acheteurs qui ont acquis le plus

Quelques exemples intéressants :

Enchérisseur n° 52 avec 12 lots (6,35 % de la vente), Enchérisseur n° 170 avec 8 lots (3,70 %),

Enchérisseur n° 56 avec 4 lots (2,65 %), Enchérisseur n° 140 avec 3 lots (2,11 %), Enchérisseur n° 145 avec 4 lots aussi.

Stevens – couverture de « Rocketeer » de 1988 – lot 256

* Rapport Acheteurs/Chiffre d’affaires

Sauf erreurs ou omissions quelques exemples notés pour le nombre de pièces achetées, en valeur par acheteur :

L’enchérisseur n° 52 avec ses douze lots acquis, pour un montant total de : 877 750 €, soit 22,97 % du total de la vente.

L’enchérisseur n° 170 avec ses huit lots acquis, pour un montant total de : 635 750 €, soit 16,63 % du total de la vente.

Vingt œuvres (10,58 % des adjugés) par 2 acheteurs (2 % ?), font 1 513 500 € frais compris de vente, soit 39,60 % de la vente, un nouveau record parmi d’autres.

L’enchérisseur n° 56 avec ses quatre lots acquis, pour un montant total de : 38 375 €.

L’enchérisseur n° 179 avec ses quatre lots acquis, pour un montant total de : 13 750 €.

L’enchérisseur n° 47 avec deux lots, mais 58 750 € d’achat (1,537 % du montant), ou le n° 140 (collectionneur connu) avec 3 lots, mais 46 125 € ou le n° 72 avec 37 500 €.

Mais il suffit d’un lot très important dans les plus onéreux pour modifier les pourcentages, mais disons qu’une dizaine d’acheteurs font 80 % du montant de la vente comme cet acheteur : L0028 pour la planche d’Uderzo à 243 000 €.

Conclusion et commentaires

Le 9e art… très tendance pour l’acquisition des originaux ?   Oui, les scores le prouvent, mais ne retenir que le montant total adjugé de près de 3,9 millions d’euros frais compris en une seule journée et pour 288 lots seulement est, certes, l’un des meilleurs records de ventes aux enchères volontaires pour la bande dessinée de ces quatre années dernières, mais reste insuffisant pour comprendre les tendances, les artistes et leurs cotes du marché des originaux du 9e art à cheval entre les galeries spécialisées et les ventes aux enchères publiques.

Le montage d’une telle vente pour des galeristes est un exercice périlleux mêlant la connaissance, l’expérience, l’audace et le savoir des résultats antérieurs, et évidemment de la rareté et de la qualité des pièces trouvées et choisies sur le marché existant : un savant mélange et une présentation de divers styles d’expression anciens et récents issus de l’histoire du 9e art.

L’analyse profonde des résultats sur plusieurs années significatives et surtout plusieurs ventes où la présence en salle doublée d’une écoute active, est indispensable, est une aide à la décision pour les acteurs du marché : collectionneurs aguerris et nouveaux entrants, autres galeristes, artistes eux-mêmes, experts du secteur, intermédiaires et vendeurs de ces œuvres, mais aussi pour les institutions publiques mondiales désirant acquérir et préserver ces pièces qui pour certaines sont pleinement de type muséal au sens artistique, historique et patrimonial du terme.

L’autre vente de prestige de la semaine suivante (hasard du calendrier ?), celle de Christie’s France, est en cours d’analyse de la même manière, elle sera suivie ultérieurement par celle d’Artcurial en mai et celle de Million en juin, les quatre acteurs majeurs.

Pratt – couverture de « Corto Maltese : Les Celtiques » de 1980 – lot 237

Ces analyses permettront, comme celles précédemment que j’ai réalisées à titre privé, de définir et d’extraire pour cette année 2015 les paramètres et les tendances exactes de ce marché des originaux en plein boom depuis 2007 par les maisons de vente aux enchères qui se sont spécialisées dans ce secteur, et ce, par artiste et par rapport à leur carrière.

Ceci complétera ma connaissance déjà acquise en tant que collectionneur moi-même et auprès de collectionneurs et amis, ainsi que des données extraites de sites de vente en ligne et des prix pratiqués par la quinzaine de galeries spécialisées en France, Belgique, Suisse et Allemagne, constituant ainsi une base de données reflétant la réalité de l’ensemble du marché et non uniquement que de l’un de ces segments.

Le conseil en collection et a fortiori en investissement dans ce secteur est à ce prix, dans un marché porteur où environ 200 collectionneurs et autres entreprises absorbera, selon mes estimations, environ 15 millions d’euros d’originaux pour cette année en croissance importante où naturellement la confidentialité est de règle et la visibilité de plus en plus importante.

Ma conclusion et des commentaires plus détaillés sur l’analyse finale pourraient être envisagés lors d’un prochain rendez-vous.

À Paris, le 19 mars 2015

Michel COSTE

Expert 9éme art/Comic Auctions Analysis

 

Galerie

2 réponses à Anatomie de la 2ème vente aux enchères de BD du 7 mars 2015 de Sotheby’s France

  1. Remarquable commentaire.
    A méditer.

  2. Renaud045 dit :

    Superbe travail !!!
    J’attends la suite
    Un grand bravo ! Comme si on y était !