JUNGLE JOUE LA CARTE GAGNANTE DU THRILLER !

Afin de montrer qu’elles ne se limitent pas à la popularisation des « Simpson » en version bande dessinée (depuis 2008) et aux adaptations de célèbres séries animées télé, les éditions Jungle viennent de lancer une nouvelle collection qui mérite le détour : « Jungle ! Thriller ».

Après un premier titre publié le 4 mai (« Mossad, opérations spéciales » par Jean-Claude Bartoll et Perpaolo Rovero), en voici un deuxième tout aussi palpitant : « Poker Face », réalisé à huit mains par Jean-Louis et Julien Fonteneau (au scénario) et Chrys Millien et Erik Arnoux (aux dessins).

Si le premier est plutôt une série d’espionnage qui s’appuie, notamment, sur l’expérience du scénariste Jean-Claude Bartoll, qui fut longtemps grand reporter pour des agences de presse internationales, le second est un vrai polar à l’ambiance bien noire.


Outre le fait que ces deux premiers albums soient fort prometteurs, exploitant au mieux un rassurant style classique et efficace, leur autre point commun est d’offrir, aux amateurs d’action et d’aventures, une bande dessinée parfaitement documentée et qui est due à des scénaristes et dessinateurs chevronnés !

Espérons simplement que la filiale de Casterman et de Steinkis (lesquels la détiennent à 50% chacun) continuera à nous proposer d’autres titres du même tonneau, qui font honneur à leur catalogue !

« Mossad, opérations spéciales » T1 (« La Taupe de l’Elysée ») par Jean-Claude Bartoll et Perpaolo Rovero
Éditions Jungle ! (11,95 €)

À Paris, les services secrets syriens manipulent un conseiller de l’Élysée pour détourner une livraison d’armes sensibles en provenance de Russie. Le Mossad est immédiatement alerté et réactive un de ses meilleurs agents en vue de cette nouvelle mission…

« Poker Face » T1 (« Bad Beat ») par Jean-Louis et Julien Fonteneau et Chrys Millien et Erik Arnoux
Éditions Jungle ! (11,95 €)

Yan Duarte aurait dû s’en douter : on ne met pas impunément ses pieds dans les chaussures de son père, surtout quand ce dernier est un joueur, un menteur, un tricheur et aussi un mauvais mari ! Et quand il se met en tête de se lancer dans le poker de haut niveau, le risque est gros pour qu’aille droit au « Bad Beat » !!!

Galerie

Les commentaires sont fermés.