« Camomille et les chevaux T 5 : Une superbe balade » par Stefano Turconi et Lili Mésange

À dix ans, avoir un cheval adorable et un amoureux secret au centre équestre, c’est tout simplement le bonheur indépassable pour Camomille. Hélas, une vilaine chute et un plâtre, le paradis vous est interdit pour trois semaines ; mais la frêle jeune fille est du genre obstiné, elle est prête à tout pour rejoindre Océan, son fidèle destrier.

Dans le cinquième volume des aventures de Camomille, le lecteur fidèle retrouve un univers connu : Camomille et sa petite sœur Anaïs ont des parents attentionnés, parfois dépassés par le dynamisme de leur progéniture. Le centre équestre des Quatre fers accueille, avec bonhomie, jeunes et moins jeunes cavaliers. Rémi, l’homme à tout faire du centre prend soin des chevaux, mais aussi de poneys, d’ânes, de mulets, d’un chien, d’un chat et parfois de brebis et de poules. Et puis, il y a Arthur, un joli garçon un peu naïf qui a du mal à ne pas tomber de son destrier quand il fait une grande balade avec Camomille.

Tous ces personnages se croisent, se défient et dialoguent dans une suite de petites histoires en une page. Pas de gags à tout prix, mais des chutes. Beaucoup de sourires et de bonne humeur autour des aventures de la pauvre Camomille qui se casse la jambe, bêtement, forcement bêtement, en tombant d’une souche à force de rire des cascades involontaires d’Arthur. La voilà bien punie, elle qui n’est heureuse qu’auprès d’Océan, son cheval qui maintenant la délaisse pour une belle jument blanche… La jeune fille développe alors une idée fixe, se remettre en selle, le plus rapidement possible.

Le succès de la série tient au côté véridique de la vie dans un centre équestre et des liens forts qui peuvent unir cavaliers et chevaux, ainsi qu’à l’évolution des caractères des personnages centraux qui s’humanisent au fil des épisodes. Camomille est une jeune préadolescente, pleine de contradictions, qui cède toujours aux pulsions de l’enfance.

C’est Lili Mésange qui assure le scénario de cette série, vraiment bien écrite. Cela n’a rien de surprenant quand on sait qui se cache derrière le nom de plume du scénariste, rien de moins que Frédéric Brrémaud, un auteur prolifique bien connu. Le dessin rond et efficace — quelle aisance dans le rendu des différents équidés ! — est l’œuvre de Stefano Turconi qui s’est fait la main dans les studios de Disney Italie.

Les aventures cavalières humoristiques de la jeune Camomille raviront un jeune public, que l’on devine en majorité féminin, prêt à galoper et à rire avec une amie de leur âge.

Laurent LESSOUS (l@bd)

« Camomille et les chevaux T5 : Une superbe balade » par Stefano Turconi et Lili Mésange

Éditions Hugo BD (10,45 €) – ISBN : 9 782 755 614 459

 

Galerie

Les commentaires sont fermés.