Une ligne claire venue de l’Est…

Tous ceux qui apprécient la ligne claire inspirée par Hergé seront heureux de savourer cette petite merveille découverte en Allemagne par les éditions BD Must (www.bdmust.be). C’est en effet dans les pages du quotidien allemand Frankfurter Allgemeine que les aventures de Ricardo Castillo ont été publiées en avant-première.

Employés par une agence de publicité, c’est devant la machine à café que les deux auteurs se sont rencontrés.

Rencontre improbable et quasi miraculeuse entre Gunther Brodhecker, directeur créatif et concepteur-rédacteur et Alexis Martinez d’origine hispano-cubaine, directeur artistique et créatif dans le cinéma et le design, qui depuis plusieurs années laissait mûrir ce projet.

L’accueil en Allemagne est délirant, l’album encensé par la presse et les spécialistes reçoit le prix du meilleur ouvrage au Salon du livre de Leipzig.C’est dans un parfait style ligne claire que les deux hommes racontent les aventures de Ricardo Castillo, juif espagnol cartographe et aventurier contraint à l’exil en Nouvelle-France (le Canada actuel). Baroudeur, malin, humaniste, l’homme parcourt les vastes étendues enneigées encore quasiment vierges, croisant la route de personnages insolites. Les images aux décors soignés sont superbes, rehaussées par un lavis du plus bel effet.Cet album cartonné, tirage limité à 1250 exemplaires (48 pages noir et blanc, au format à l’italienne et au dos toilé) est complété par un ex-libris signé et numéroté. Une pièce de collection au tirage limité, indispensable pour tous les accrocs de la ligne claire… et les autres !

Pour les septiques, il est possible de découvrir la bande-annonce animée sur http://bit.ly/1yh7aCf. Cela devrait les convaincre !Henri FILIPPINI

« Le Journal de Ricardo Castillo » T1 par Alexis Martinez et Gunther Brodhecker

Éditions BD Must (19,95 €)

Galerie

Une réponse à Une ligne claire venue de l’Est…

  1. Mariano dit :

    Hé bien, c’est tellement rare de « découvrir » une BD dans cette partie du Monde qu’on ne peut que saluer BD Must pour cette édition ainsi que Monsieur Henri pour cet article.
    :o )