« Les Enfants de Jessica » T1

Thriller d’anticipation, ou plutôt de politique-fiction, se déroulant aux États-Unis, en 1997 (c’est-à-dire dans un futur très proche lors parut le premier tome en 1992), « Le Pouvoir des innocents », conçu par Luc Brunswig et enluminé par Laurent Hirn, avait frappé bien des lecteurs, lors de sa parution en cinq albums, jusqu’en 2002. Neuf ans plus tard, le talentueux scénariste propose deux suites à cette série qui a su allier succès critique et public : dont ces « Enfants de Jessica » (toujours dessinés et colorisés avec magnificence par Laurent Hirn), lesquels se passent dix ans après, soit en 2007.

Si nous ne pouvons encore rien dire de l’autre saga (« Car l’Enfer est ici », mis en images par David Nouhaud qui va seconder Laurent Hirn sur cette série parallèle couvrant la période située entre 1998 et le 11 septembre 2001), nous pouvons vous assurer que ce premier tome des « Enfants de Jessica », lui, tient toutes ses promesses !

La décennie qui sépare les deux cycles a eu de nombreuses répercussions qui vont amener Jessica Ruppert, qui n’est plus maire de New York mais Secrétaire aux Affaires sociales, à annoncer un programme de réforme historique, et extrêmement ambitieux, destiné à bouleverser la société américaine de fond en comble. Mais comment cette femme, politiquement à gauche, peut-elle diriger un pays principalement situé à droite, alors que la population mondiale ne cesse de croître ? Va-t-elle décider de faire partager les richesses acquises avec les populations les plus pauvres de la planète et réussir à faire repenser l’idée que ses concitoyens se font du bonheur, ceci afin que leurs vies soient davantage en accord avec la réalité qui s’impose désormais à eux ? L’utopie va-t-elle enfin voir le jour grâce à elle ? Pas si sûr…

Quoi qu’il en soit, les informations nous sont distillées intelligemment, sans dérouter les nouveaux comme les anciens lecteurs, dans ce sensible récit engagé, aux thèmes très actuels. Comme, en plus, il est parfaitement orchestré, découpé et traité graphiquement, on espère simplement que la suite ne se fera pas trop attendre…

Gilles RATIER

« Les Enfants de Jessica » T1 (« Le Discours ») par Laurent Hirn et Luc Brunschwig
Éditions Futuropolis (11 €)

Galerie

Les commentaires sont fermés.