Enfin, tout « Jari » !

Après la publication de seulement quatre épisodes aux éditions du Lombard, de huit albums en noir et blanc aux éditions Bédescope et d’une tentative manquée chez Claude Lefrancq, près de 60 ans après son apparition, voici enfin l’édition complète de la série disponible chez BDMust. Soit les dix grandes aventures et l’ensemble des épisodes complets réunis dans une collection de douze albums à la présentation enfin digne du travail de Raymond Reding !

Le 28 août 1957 (Tintin Belgique n° 35) et le 10 octobre de la même année (Tintin France n° 468), un nouveau héros est annoncé en couverture de l’hebdomadaire des éditions du Lombard : Jari. C’est à l’occasion d’un accident que Jari Lorrain, jeune espoir du tennis, croise la route de Jimmy Torrent, chirurgien et champion de tennis. Le sympathique tennisman prend le garçon sous son aile, jusqu’à en faire un joueur de premier plan. Soutenus par le richissime Monsieur Berthault, les deux nouveaux amis vivent des aventures passionnantes, à la fois sportives et policières. Ils seront les héros de 10 longs épisodes de 30, 62 et 46 planches et de courts récits notamment proposés par Tintin Sélection.

Raymond Reding (1920/1999), lui-même passionné par le sport, imagine ce duo efficace dans la foulée de son confrère Jean Graton qui vient de lancer « Michel Vaillant ». La bande dessinée sportive devient un cheval de bataille pour le journal Tintin. C’est après avoir signé de nombreux récits authentiques que Raymond Reding obtient le feu vert de la rédaction pour créer une série récurrente. Hélas, contrairement à « Michel Vaillant », et bien que caracolant à la tête des référendums (il sera même premier), « Jari » ne connaît pas le même succès en librairie, victime d’une politique d’albums déplorable. Jusqu’à ce jour, il n’existait pas de collections permettant de suivre de manière cohérente les aventures de Jari et de son mentor Jimmy Torrent.

Déçu, Reding abandonne ses personnages en 1978 pour se consacrer à d’autres séries, situées elles aussi dans le monde du sport : « Vincent Larcher », « Section R », « Fondation King »… et surtout « Éric Castel », le footballeur de Barcelone flanqué de son ami le jeune Pablito. Encore une chouette série qui mériterait d’être exhumée.

L’édition complète de la série est donc désormais disponible chez BDMust dans une collection de douze albums à la présentation soignée : couleurs retravaillées, un ex-libris numéroté dans chaque volume et un tirage limité à 1 000 exemplaires imprimés sur un excellent papier d’art Munken. 

L’ensemble est présenté accompagné d’un dossier érudit de seize pages reprenant les couvertures de Tintin, des documents inédits et un texte passionnant de notre ami Gilles Ratier.

Ceux qui ont savouré, chez le même éditeur, les intégrales de « Barelli », de « Pom et Teddy », du « Chevalier blanc », de « Cori le moussaillon »… peuvent témoigner de la qualité des ouvrages réédités par BDMust. Ici, ces douze albums au tirage limité sont proposés à un prix correct : 20 euros l’exemplaire.

Notons cependant, pour terminer, qu’il n’est pas possible de se procurer les albums indépendamment, mais que le tout est proposé à 199 euros jusqu’au 31 décembre (239 euros à partir du premier janvier 2015) ; voir www.bdmust.be.

Henri FILIPPINI

Galerie

3 réponses à Enfin, tout « Jari » !

  1. Henri Gonse dit :

    Bonjour M.Filippini
    Oui voila une excellente nouvelle, cela fait longtemps que l’on attendait cette sortie !
    Oui pour moi Raymond Reding etait un des tout meilleurs scenaristes/dessinateurs du journal Tintin et je ne comprends pas que le Lombard n’ait pas edite ces 12 albums dans une collection digne du talent de ce Grand de la BD.
    On peut dire la meme chose de Pom et Teddy et du Chevalier Blanc.
    Je possede deja tous les Jari, il y a du Lombard, du Bedescope et aussi du Recreabull. En effet j’ai essaye d’avoir le plus possible d’albums en couleurs (qui sont superbes).
    Mais, il y un mais, pour moi qui possede tous les albums (certains en couleur, d’autres en noir et blanc), j’aurais souhaite acquerir seulement ceux qui me manquent en couleur !
    Je souhaite aussi faire une remarque a propos de l’ordre de parution des titres, il me semble que la numerotation donnee par BDMUST ne correspond pas a l’ordre de parution chronologique (dans le journal Tintin).
    L’ordre devrait etre :
    6/ Le 3eme goal
    7/ Au pays basque
    8/ Le diable rouge
    9/ Guitare et dynamite
    10/ Le justicier de Malagne

    Longue vie a BD ZOOM qui est un site tout a fait remarquable !
    Bien cordialement
    Henri Gonse

  2. Frédéric Fabre dit :

    Chers Henri Filippini et Gilles Ratier

    Comme toujours, avec BD Must, je suis estomaqué du fantastique travail de remise en forme, d’édition chronologique, pour un corpus toujours de toute beauté. Sans parler des dossiers introductifs de Gilles Ratier !…
    Et comme pour toutes leurs intégrales, mais encore plus pour « Jari », j’oserais dire que j’attendais ça depuis 40 ans !

    Alors… certaines petites scories sont amusantes et introduisent encore un peu plus d’humain dans ce travail mémoriel : deux pages inversées ici, un phylactère avec du texte en néerlandais là…
    Plus étonnant, même si l’on se contre-tamponne des numéros, pourquoi la numérotation ne suit-elle pas la chronologie : à partir du tome 5, sont publiés les récits 9, 8, 6, 10 et 7…

    Et pour finir une remarque et une question quant à la bibliographie présentée par Gilles Ratier :
    - Le récit court « Le singe noir » n’a pas été publié dans l’album Bédescope Le Knack mais dans l’album Bédescope Souricière grand format.
    - Avez-vous l’absolue certitude de l’existence de l’album Bedescope Jari dans la tourmente ? Je le cherche depuis 30 ans ; je ne l’ai jamais vu physiquement ni en librairie ni sur Internet ; sur Internet je ne l’ai jamais vu mentionné que dans des sites de référencement – lesquels ont légèrement tendance à se copier les uns les autres…

    Merci – encore et encore – de votre fantastique boulot à tous.
    Fred

    • Gilles Ratier dit :

      Merci beaucoup Frédéric pour vos compliments et vos remarques.
      En ce qui me concerne, la biblio de « Jari » dans l’opuscule qui accompagne cette belle réédition, vous avez raison ! Damnation, j’ai dû être victime d’un mauvais copié-collé pour « Le Singe noir » (rires)… Quant à l’album Bedescope « Jari dans la tourmente », je me suis fié simplement au BDM, car je n’ai pas cette édition chez moi. Encore une énigme bédéesque qui reste à résoudre…
      Pour le reste, j’ai envoyé votre message aux éditions BD Must, mais je ne sais pas s’ils vous répondront.
      Bien cordialement
      Gilles Ratier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>