« Blast » T2 par Manu Larcenet

Que dire de plus qu’il n’a déjà été dit sur le tome 1 ? « Blast » est un concentré de ce qui fait la force de Manu Larcenet depuis des années : un dessin libre et puissant, illustrant un récit original axé autour de ses rapports viscéraux à la mort, à la dépression des êtres humains en rupture, ainsi qu’à la nature qui nous entoure? Où tout est dans les silences, dans les regards, dans les brouillages de pistes?

Alliant parfaitement un trait plus « underground » en noir ou au lavis (sauf pour les quelques scènes où il représente le blast, sensation fulgurante de bonheur, avec des images orgasmiques vivement colorées) et la narration impeccable de son « Combat ordinaire », l’auteur des moins connus « Dallas Cowboy » ou « Presque », productions plus intimistes qu’il réserve aux Rêveurs (la maison d’édition qu’il a fondée avec Nicolas Lebedel), nous assène, avec beaucoup d’intelligence et de sensibilité, un nouveau pavé bluffant de deux cent pages… Et dire qu’il y en a encore trois autres, annoncés comme étant du même tonneau, à venir !

Ce thriller psychologique, bien loin des clichés du genre, met en scène un gros bonhomme d’allure plutôt négligée qui est en garde à vue, cuisiné par la police pour avoir tué une jeune femme. L’obèse s’appelle Polza Mancini et, avant d’être un SDF en partance pour l’île de Pâques, il était écrivain et rédigeait des livres de gastronomie…

Tranquillement, en prenant son temps, Polza raconte, aux deux flics qui sont fermement décidés à comprendre à qui ils ont à faire, son parcours tortueux et heurté où il va rencontrer, entre autres, le dealer Jacky : un fan absolu de son travail « littéraire »…Et, avec eux, nous découvrons un homme hors du commun : un troublant antihéros aussi attachant que terrifiant…

Chef-d’œuvre? Vous avez dit chef-d’œuvre ?

Gilles RATIER

«Blast» T2 («L’Apocalypse selon Saint Jacky») par Manu Larcenet
Éditions Dargaud (22,90 €)

Galerie

Les commentaires sont fermés.