« Bjorn le Morphir » T2

Les éditions Casterman et L’École des loisirs se sont associées pour proposer des bandes dessinées adaptées de romans contemporains destinés aux enfants et aux adolescents.
Le premier album né de cette association en août 2009, est « Bjorn le Morphir ». Il est adapté du roman de Thomas Lavachery.

« Bjorn le Morphir », publié en 2004 dans la collection « Médium », est le début d’une saga au souffle épique, composée de plusieurs cycles.

Le premier, « Bjorn aux enfers » (2005 – 2007), est constitué de quatre gros volumes ; Thomas Lavachery publié le premier tome du deuxième, « Bjorn aux armées », en 2010.

La saga nous entraîne en terre viking au début du 11ème siècle, en compagnie de personnages hauts en couleurs, dont notre héros, le jeune Bjorn.

Au départ pourtant, Bjorn n’a aucune disposition pour les armes et les activités physiques, contrairement à son frère aîné Gunnar, qui aime à en découdre, ou son père, qui rédige laborieusement ses mémoires de guerrier. Pourtant il apprend à se battre durant son sommeil et devient, à son insu, un morphir, « un être faible et débile qui devient le grand héros de son temps ».

« Bjorn le Morphir », version BD, est le premier projet de Thomas Gilbert, un jeune dessinateur sorti de Saint-Luc. L’album, à sa sortie, bénéficie de critiques très positives et trouve rapidement son public.

Si vous avez raté le début, un résumé s’impose …
Nous voici plongés dans une tempête de neige épouvantable qui sévit dans le Fizzland en ce début de 11ème siècle. Bjorn, le narrateur, sa famille et les serviteurs, sont enfermés dans leur solide maison et doivent affronter les attaques incessantes de la neige qui tombe depuis des mois et qui menace de les ensevelir. Car dans ce rude pays viking, la neige est un monstre qui aime à engloutir les hommes.
Toute la maisonnée doit soutenir un siège et passer le temps. Chacun s’occupe comme il peut, certains ont des coups de blues, de gueule ou de folie, dans cet interminable huis-clos. Bjorn s’ennuie et, bien malgré lui, devient un morphir.
Pas facile cependant d’être un héros ! Mais Bjorn n’a plus le choix. Après avoir vaincu le guerrier de glace qui attaque la maisonnée, le jeune homme doit faire sortir sa famille de la maison qui s’écroule, trouver une issue dans des dédales souterrains phosphorescents, obtenir de l’aide auprès des trolls, rencontrer le grand roi Harald et se mettre à son service. Du boulot de héros quoi ! En contre partie, il trouve l’amour avec la rousse Sigrid et recueille un bébé dragon, Daphnir. Il veut l’élever pour en faire une fidèle monture car, dans ce monde viking-là, les guerriers se déplacent en dragon. Il se repose un peu aussi, avant de goûter à d’autres aventures.

Dans le tome 2, l’on retrouve avec plaisir Bjorn bien sûr, entouré de ses compagnons : le rude guerrier Ketill, poète à ses heures ; la belle Sigrid, qui doit s’imposer en tant que femme dans cet univers d’hommes rustiques ; le dragon Daphnir, que l’on voit grandir au fil des pages ; Svartog, personnage longiligne et mystérieux, souple et fin bretteur.
Cette troupe hétéroclite est en route pour une mission d’importance. Il s’agit de récupérer Sven, le fils du roi, que ce dernier dut offrir à Mamafidjar, la reine des enfers, en le jetant dans les tréfonds de son territoire. On s’en doute : cette quête n’est pas de tout repos et nos personnages risquent leur vie à tout moment, notamment en voyageant à l’intérieur d’un ogoujon, une bestiole légendaire fort peu confortable … Mais nos héros ont la vie dure et poursuivront leur chemin dans d’autres aventures. A suivre donc …

Thomas Gilbert réussit le pari de l’adaptation. Il conserve intact l’esprit du texte et ce qui en fait l’originalité, ce mélange d’épique, de drôlerie et de réalisme. Son découpage est dynamique, vivant, incisif et les personnages qu’il met en cases ont tous de l’épaisseur, de l’expressivité dans l’action ou les sentiments qui les animent. On aime aussi le contraste des couleurs et les petits clins d’œil à la tapisserie de Bayeux, quand il s’agit d’entrer dans les légendes.

Catherine GENTILE

« Bjorn le Morphir » T2 par Lavachery et Thomas Gilbert
Éditions Casterman (13 €)

Catherine GENTILE

Galerie

Les commentaires sont fermés.