« Alter Ego » par P.-P. Renders et D. Lapière

Deux albums d’ » Alter Ego  » paraissent en même temps, deux faces d’un même édifice qui en comptera six. Un puzzle, semble-t-il, mais dont les pièces ont une certaine autonomie. Un puzzle géographique, en tout cas, puisque, à la lecture de deux premiers tomes, ce qui frappe, ce sont les pérégrinations internationales dans lesquelles on embarque le lecteur…

Avec  » Camille « , l’histoire s’installe en Angola pour revenir très vite à Singapour, là où tout commence vraiment entre une mère, « chercheuse en psychologie », et sa fille, françaises. Une histoire d’avortement les oppose, puis tout bascule : un incendie tue la mère. Camille hérite notamment d’une lettre qu’elle a bien l’intention d’aller remettre à son destinataire… en Angola. Le séjour y est détonnant et c’est à son retour qu’un collègue lui en apprend un peu plus sur les recherches maternelles à propos de la télépathie des jumeaux… De quoi pousser la jeune fille vers Bombay, puis Los Angeles.

Dans  » Fouad « , on se retrouve à Johannesburg, avant de revenir quelques semaines plus tôt, en Colombie où Fouad est un infirmier belge bénévole, employé par une fondation humanitaire à propos de laquelle il se demande si elle ne cacherait pas des expérimentations pharmaceutiques sous des campagnes de prévention du Sida… Ce qui arrive à Zélia (un examen médical curieusement approfondi) lui inspire quelques doutes, doutes qui le mènent aux Bermudes puis à Bruxelles, aidé par une amie experte en informatique…

Ces albums font donc partie d’une série qui constitue à la fois une histoire commune, une énigme à six clés, et six points de vues autour d’un même thriller,  » aux quatre coins du monde  » comme dit la quatrième de couverture, oubliant que le monde a fort heureusement bien plus de coins et de recoins que cela ! Quant à  » l’histoire commune « , trop tôt pour savoir de quoi il s’agit vraiment même s’il est apparemment question d’ » âmes sœurs  » et d’une découverte pouvant révolutionner l’histoire de l’humanité, rien de moins ! Cela dit, les six tomes vont paraître sur quelques mois (le dernier en octobre) permettant par la suite la lecture aléatoire souhaitée par les auteurs, Denis Lapière et Pierre-Paul Renders qui travaillent les scénarios en tandem. De leur côté, pour tenir les délais, cinq dessinateurs se partagent personnages et décors. Sans oublier un maquettiste et une seule coloriste pour harmoniser la série concept qui a le mérite de ne pas être trop longue (seulement six albums) et de paraître sur quelques mois.

Indiquons tout de même que c’est mené tambour battant et qu’on se prend au jeu des aventures croisées avec un certain ravissement en se demandant qui sont ces « alter ego », jumeaux, doublons et autres soi-même !

Bons voyages !

Didier QUELLA-GUYOT (L@BD et blog)

 » Alter Ego  » T1 ( » Camille « ) « , T2 ( » Fouad « ) par Pierre-Paul Renders, Denis Lapière, Mathieu Reynès et Benjamin Benéteau,
Éditions Dupuis (11,95 €)

Galerie

Les commentaires sont fermés.