« Voyage aux îles de la Désolation » par E. Lepage

Crozet, Kerguelen, Saint-Paul, Amsterdam? Iles de la Désolation ? Ce surnom pour l’archipel des Kerguelen vaut pour les trois autres, confettis français froids et ventés, peuplés de météorologues, de scientifiques, d’éléphants de mers et de manchots. C’est là, dans les TAAF (Terres Australes et Antarctiques Françaises), qu’Emmanuel Lepage, dessinateur, son frère photographe et une amie journaliste, finissent par arriver à bord du mythique Marion Dufresne?

L’Océan Indien a beau secouer l’estomac et les crayons du voyageur, ce dernier, à l’affût des mots, des sourires, des émotions, présente et dessine tous ses compagnons d’aventure, alternativement avec les nuits étoilées, les reflets sur la mer, les découvertes (La Réunion, Tromelin, dont il rappelle l’indigne histoire, puis les fameuses terres australes).
L’auteur a choisi de ponctuer ses planches, presque intégralement traitées en noir et blanc, de cases couleurs, de portraits colorés, de peintures maritimes ou animales spectaculaires (s’offrant régulièrement des doubles pages). La diversité des styles apporte une vie et un rythme indéniable à un carnet de voyage qui tient de la BD reportage, détaillée et documentée, pour le moins rafraichissante ! La mer y déferle si souvent qu’on s’y sent éclaboussé, transi, trempé, mais ravi d’un tel voyage qui se fait aussi dans le temps, celui de Kerguelen de Trémarec, découvreur au XVIIIème siècle de ces terres inhospitalières sur lesquelles il fonda tant d’espoirs déçus (et même déchus puisque le roi Louis XV ne lui fit pas de cadeau !).

Pour en savoir un peu plus que ce que cet album déjà fort riche raconte et montre superbement, renvoyons à l’interview que Lepage a accordée au site réunionnais Clicanoo où il évoque son  » rapport au dessin, ce plaisir à croquer, à saisir l’instant, à synthétiser une émotion, à traquer dans un visage ce qu’il y a au-delà des apparences ». Rappelons aussi que ce n’est pas son premier carnet de voyage puisqu’on doit déjà à Emmanuel Lepage « Les Voyages d’Anna » (cf. notice L@BD) aux éditions Maghen…

…ou bien encore « America – Fragments d’un voyage » (cf. notice L@BD) et « Brésil – Fragments d’un voyage » (cf. notice L@BD), publiés chez Casterman.

Pour apprécier ses conditions de travail, retrouvez Lepage sur Dailymotion et pour continuer le voyage, allez sur le site de ce voyage en terres australes. Découvrez enfin le site de François Lepage et le site officiel des TAAF.

Bon voyage !

Didier QUELLA-GUYOT (L@BD et blog)

« Voyage aux îles de la Désolation » par Emmanuel Lepage
Éditions Futuropolis (24 €)

NB : La bande dessinée est même à l’honneur dans cet album avec la précision de ces manchots surnommés des Alfred, en référence à la base Alfred-Faure… et à la BD « Zig et Puce » !

Galerie

Les commentaires sont fermés.