José-Louis Bocquet sera en charge de la collection Aire Libre Dupuis

Avec cette nomination, on assiste à la suite et (peut-être) la fin des événements du printemps dernier ayant conduit aux départs d’un nombre important de responsables des éditions Dupuis.

 


 



Le Directeur Général Dimitri Kennes avait déjà été remplacé par Robert Baert et le directeur éditorial Claude Gendrot par Eric Verhoest. Il restait à trouver un éditeur pour prendre en charge la collection Aire Libre, auparavant directement placée sous la responsabilité de Claude Gendrot, dont c’était un peu le bébé. Avec la nomination de José-Louis Bocquet, c’est chose faite.


 


Voici le courrier interne, que nous nous sommes procurés, adressé à l’ensemble du personnel et des auteurs des éditions Dupuis, officialisant cette nomination et présentant cet auteur bédéphile expérimenté.


 


« Chers vous tous,


Nous avons le grand plaisir de vous annoncer l’arrivée de Monsieur José-Louis Bocquet au sein de notre équipe éditoriale. Il aura en charge la collection « Aire Libre ». José-Louis Bocquet fera son arrivée à Marcinelle le vendredi 1er septembre, mais aura son point d’attache au sein de nos locaux parisiens …


Né d’une mère belge et d’un père français, José-Louis Bocquet est, depuis toujours, imprégné par les deux cultures bédéphiles. Au début des années ’80, ses premiers scénarios sont publiés simultanément dans « Spirou » (« Le privé d’Hollywood» avec Berthet et Rivière) et dans « Métal Hurlant » (« Mémoires de l’espion» avec Serge Clerc). Comme éditeur, il a travaillé, entre autres, avec André Franquin (« Cauchemarrant » pour Bédérama ), Dupuy-Berbérian (« Monsieur Jean ») et Frank Margerin (aux Humanoïdes Associés).


Depuis plus de 10 ans, il publie régulièrement des romans dans la « Série Noire », au Masque et chez Buchet-Chastel. Une approche littéraire qui ne pourra que ravir les auteurs d’« Aire Libre ».


Ce « cross over » culturel, cet éclectisme sans chapelle, lié à une connaissance pointue de la bande dessinée et de ses auteurs, nous ont convaincus qu’il s’agissait du capitaine dont le navire « Aire Libre » avait besoin pour naviguer en haute mer de création.


Nous souhaitons la bienvenue à José-Louis Bocquet et lui adressons nos voeux les meilleurs pour ses nouvelles fonctions au sein de notre maison d’édition.»


 


 

Galerie

Les commentaires sont fermés.