Corto revient…

En octobre 2015, tout juste vingt ans après le décès de son créateur Hugo Pratt en août 1995, le marin anarchiste et libertaire, dernier des romantiques, sera de retour. Régulièrement annoncé dans les gazettes, aussitôt démenti par l’éditeur comme par les ayant droits, ce retour sera officialisé dans les prochains jours à la foire du livre de Frankfort.

Corto Maltese depuis la célébrissime « Ballade de la mer salée », publiée en 1967, a vécu vingt-neuf aventures, la dernière étant « Mû » proposée entre 1988 et 1991 (dans dans la revue italienne Corto Maltese). Les noms des deux auteurs qui vont reprendre le flambeau ne peuvent que rassurer les lecteurs inquiets, tant l’héritage est lourd. L’heureux scénariste est Espagnol, c’est Juan Diaz Canales, l’auteur de « Blacksad », dont on connaît le goût pour la nostalgie. Au dessin, un autre Espagnol, Ruben Pellejero, auteur phare du renouveau de la bande dessinée ibérique dans les revues de l’après-franquisme, et principalement Cimoc où il a créé « Dieter Lumpen » en 1985, avec le scénariste Jorge Zentner. Il abandonnera son héros, faisant évoluer son dessin élégant et classique afin de réaliser des one shot chez Casterman, puis chez Dupuis, avec divers scénaristes comme Jorge Zentner… (« Le Silence de Malka », « Tabou », « Âromm »…), Denis Lapière (« Un peu de fumée bleue », « Un tour de valse » et « L’Impertinence d’un été ») ou Frank Giroud (« L’Écorché »). Ce ne sont donc pas des jeunots qui prennent en main le destin de l’un des personnages les plus emblématiques de la bande dessinée. Pour l’instant, les éditions Casterman ne communiquent pas sur les lieux ni l’époque où évoluera le nouveau « Corto », pas plus que sur le choix graphique. Nul doute qu’au fil des mois les informations filtreront jusqu’à la parution de l’album annoncée pour octobre 2015.

En attendant, les éditions Casterman proposent, pour 99 euros, une version intégrale de l’ensemble des aventures de Corto Maltese, d’une formule originale. Ce sont sept albums en noir et blanc, totalisant 1 244 pages, réunis dans un élégant coffret reprenant toute la saga de Corto. Attention le tirage est limité !

Une excellente occasion pour lire ou relire l’œuvre maîtresse d’Hugo Pratt, avant de partir à la découverte des nouvelles aventures de son héros.

Henri FILIPPINI

Galerie