« Les Combattants » T1 (« 10 jours en mai »)

Alors que les Allemands sont déjà dans le nord de la France, en ce mois de mai 1940, le lieutenant Beaujour est chargé, par les services d’espionnage, d’aller mettre en sécurité un éminent physicien belge, spécialiste de l’uranium : le professeur Staelens.

Seulement voilà, même si nos héros marchent à contresens, nous sommes en pleine débâcle ! Les routes sont pleines de réfugiés et les militaires, débordés, commencent à péter les plombs : voilà donc une grande saga historique, fort bien documentée, où des destins croisés témoignent des premiers moments, troubles et ambigus, de la Seconde Guerre mondiale !

De nombreux personnages très attachants sont les acteurs de cette vision de la guerre par le petit bout de la lorgnette (celui des gens ordinaires pris dans un conflit extraordinaire) : ambiances d’époque garanties et aventures bien menées, le tout s’affranchissant très vite des poncifs, grâce à une subtile narration qui fait la part belle aux rapports humains et à un dessin « ligne claire » efficace et maîtrisé, appuyé par des couleurs franches et, ma foi, fort agréables !

Comme le dit l’habile scénariste de cette nouvelle série prometteuse (que l’on avait déjà remarqué sur l’excellent « Victor Levallois » illustré par Stanislas), par ailleurs historien de formation : « Je voulais que cela ressemble à un classique, mais un classique débarrassé des contraintes et des censures des années Tintin et Spirou. ». Objectif parfaitement atteint : nous sommes contents de vous, soldat Rullier !

Gilles RATIER

« Les Combattants » T1 (« 10 jours en mai ») par Hervé Duphot et Laurent Rullier
Éditions Delcourt (13,95 €)

Galerie

Les commentaires sont fermés.