« Le Crochet à nuages » par Béka et Marko

Animisme et cosmogonie composent en pays Dogon (Mali), une vie à la fois rustique et complexe faite de croyances et de cérémonies rituelles dont l’album  » Le Crochet à nuages  » évoque certains aspects. Le pays Dogon vit planté au pied des falaises de Bandiagara, isolé et fragile, tributaire des pluies tant l’agriculture y est fondamentale. Quand l’histoire commence, une terrible sécheresse sévit justement et les habitants cherchent à faire venir la pluie par tous les moyens?

Deux enfants, Amakala et Iéména, décident de dérober le « crochet à nuages », un bâton particulier capable selon les Anciens d’arrêter la course des nuages. Non seulement, leurs tentatives sont vaines mais ils se font voler le crochet par un antiquaire. Ils ont deux jours pour réparer leur faute…

Au-delà de cette aventure joliment dessinée et qui plaira aux jeunes lecteurs, c’est un album particulièrement documenté qui leur est proposé car rien n’y manque : les activités de la vie quotidienne y sont très bien représentées, de l’organisation des villages aux activités des paysans, des forgerons ou des « grimpeurs » (qui récoltent les excréments d’oiseaux). Le rôle des cases à palabres, celui du chacal sur les tables de divination, la société des masques ou l’étonnante « nuit du vol » nourrissent agréablement ce récit pré-publié dans Géo Ado. Cet album inaugure d’ailleurs un partenariat entre les éditions Dargaud et le magazine Géo, qui se traduit par une nouvelle collection dont chaque album fera découvrir la vie de tous les jours dans une région du monde.

Rappelons que le Mali était au cœur d’un album du  » Choucas « , de Lax,  » La Brousse ou la vie  » (cf. notice L@BD ) et que Christophe Cassiau-Maurie a par ailleurs brossé dans  » Africultures  » un historique de la BD malienne et propose sur bdzoom.com l’interview d’un auteur de BD malien, Massiré Tounkara.

Alors bons voyages !

Didier QUELLA-GUYOT (L@BD et blog)

 » Le Crochet à nuages  » par Béka et Marko
Éditions Géo/Dargaud (10,45 €)

Galerie

Les commentaires sont fermés.