« Clandestino » par Aurel

Plusieurs milliers de personnes meurent chaque année sur les côtes méditerranéennes de l’Europe, migrants clandestins qui risquent tout dans l’espoir d’un simple travail. Fiction basée sur des faits réels « Clandestino » évoque leur vie au Maghreb, puis la condition sociale dégradée, avec la crise, de ceux qui travaillent, par exemple, dans les grandes serres d’Almeria dans le sud de l’Espagne. Hubert Paris, le reporter candide de « Clandestino » accumule les témoignages sur les deux rives de la Méditerranée pour forcer le lecteur à une réflexion salutaire.

Ancien secrétaire de rédaction, Hubert Paris est un journaliste indépendant. Il est envoyé en Algérie par le magazine américain Struggle, pour enquêter sur les filières de l’émigration clandestine. Il suit le parcours des Harragas, les candidats à cette migration non autorisée. Il rencontre tout d’abord les responsables algériens et marocains des agences pour l’emploi des deux pays qui fournissent une main-d’œuvre servile et malléable, souvent féminine, aux exploitations agricoles du sud de l’Espagne.

Il entend ensuite témoigner des histoires personnelles de migrants et des risques insensés qu’ils prennent pour travailler un Europe. Son reportage l’emmène en Andalousie, sur ce littoral où s’échouent les corps de clandestins malchanceux près des huertas, ces grandes fermes productivistes, où s’échinent pour un salaire misérable des milliers de travailleurs venus d’Afrique.

Ces travailleurs clandestins doivent participer aux Marchés aux esclaves : les propriétaires choisissent, sur des ronds-points, les immigrés sans papiers qui travailleront à la journée pour un salaire toujours négocié à la baisse. C’est à ce prix que nos fruits et légumes sont proposés à des tarifs si bas dans nos supermarchés.

Dans cette BD profondément humaine, l’auteur projette son personnage inventé, le journaliste Hubert Paris, au cœur des dessous bien réels de l’immigration clandestine en Méditerranée, en ce début de XXIe siècle. Ces faits avérés par des grands reporters, tel Pierre Daum du Monde diplomatique, auprès duquel Aurel a travaillé, sont amenés de manière très fluide dans une vraie-fausse BD de reportage fort instructive. Le dessinateur de presse nous force à voir la détresse des hommes et à comprendre pourquoi ces migrants risquent leur vie pour simplement travailler de l’autre côté de la mer. Pas de misérabilisme dans cette fiction politique intelligente, mais de l’humour, quand il le faut, porté par un dessin stylisé précis dans les décors et dans les expressions des personnages. En fin d’ouvrage le lecteur trouve une utile bibliographie pour qui veut se documenter davantage sur le sujet.

Laurent LESSOUS ([L@BD->http://www.labd.cndp.fr/]

« Clandestino » par Aurel
Éditions Glénat (17,25 €) – ISBN : 978-2-7234-8864-8

Galerie

Les commentaires sont fermés.