« Trois Christs » par D. Bajram et V. Mangin

Ce qui frappe d’emblée dans ce superbe exercice de style, c’est la qualité graphique : autant celle de Denis Bajram (« Universal War One » chez Soleil), qui adopte pour l’occasion un nouveau style en couleurs directes réalisées à l’ordinateur -qui est plus illustratif et tout à fait remarquable-, que celle de Fabrice Neaud (« Journal » chez Ego comme x ) qui, avec son dessin en noir et blanc, proche de la gravure, est curieusement très à l’aise pour mettre en images la véracité historique placée au début et à la fin du livre ; alors que l’on ne connaissait, jusque-là, que son travail comme chantre de la bande dessinée alternative.

Le deuxième élément, qui fait de cet ouvrage une belle réussite, c’est que le découpage et la narration de Valérie Mangin (« Le Dernier troyen » chez Quadrants) reste tout le temps à notre portée : cette historienne de formation (elle a fait l’école des Chartes) ayant trouvé le compromis parfait au niveau de la lisibilité, alors que les différents degrés de lecture et la forme d’avant-gardisme du récit auraient pu détourner plus d’un lecteur lambda.

Enfin, le troisième point positif, c’est son côté ludique : avec l’utilisation d’un maximum de dialogues et d’images similaires pour les trois histoires qui nous sont racontées, telle une sorte de puzzle à reconstituer qui réussirait à nous prouver que l’on peut, avec la même matière, raconter tout et son contraire !

Les auteurs nous présentent donc trois fois le même évènement à partir de postulats radicalement différents, mais comportant des éléments forts semblables : aux Pâques de 1353, dans un petit village champenois, les fidèles vont vénérer, pour la première fois, ce qui va devenir la plus célèbre et la plus controversée de la chrétienté : le saint suaire, linceul qui aurait enveloppé le corps du Christ à sa descente de la croix. Forts de certains principes philosophiques, le couple Bajram-Mangin a découpé cette œuvre étonnante en trois chapitres audacieux et troublants : 1) Dieu existe, 2) Dieu n’existe pas, 3) Dieu est radioactif : une théorie qui est encore défendue, actuellement, chez quelques savants de l’Église catholique.

Évidemment, le but premier de ces « Trois Christs » n’est pas de lancer une attaque contre la religion et ses croyances, mais bien d’amener des discussions sur ce sujet : ces trois fortes histoires se révélant, d’ailleurs, beaucoup plus humaines que divines…

Gilles RATIER

? Trois Christs ? par Denis Bajram, Fabrice Neaud et Valérie Mangin
Éditions Quadrants (19,90 Euro)

Galerie

Les commentaires sont fermés.