500 numéros pour Picsou magazine !

C’est en février 1972 que Picsou magazine a fait son apparition dans les kiosques. Plus de quarante ans de vie pour ce mensuel tout entier dédié au canard le plus pingre de l’histoire de la bande dessinée. Il caracole aujourd’hui encore en tête des ventes des magazines de la presse des jeunes, dépassant son grand frère Le Journal de Mickey. À cette occasion Disney Hachette Presse propose un numéro de fête dont le contenu devrait ravir tous ceux qui apprécient les canards de chez Disney.

Le n° 1 de Picsou magazine, en février 1972.

On peut y savourer des récits signés par les grands dessinateurs qui ont animé Picsou (alias Uncle Scrooge, dans sa langue d’origine), depuis sa création en 1947 ; à commencer par son créateur Carl Barks, mais aussi Don Rosa, Vicar, Marco Rota, Romano Scarpa, Giorgio Cavazzano… Un passionnant dossier richement illustré raconte l’histoire des 500 numéros du journal : de quoi faire verser une larme aux vieux lecteurs. Cerise sur le gâteau, le sou fétiche si cher à Balthazar Picsou est offert aux acheteurs du magazine, lesquels savoureront à sa juste valeur ce collector. Un article évoque les divers récits où le vieil oncle raconte l’histoire émouvante de cette pièce de monnaie la plus convoitée au monde.

On peut regretter les trop nombreuses rééditions qui depuis des années constituent la majorité des histoires publiées par Picsou magazine, mais la création est de plus en plus coûteuse. Notons que depuis plusieurs années, le journal fait quand même appel à des dessinateurs souvent inattendus pour illustrer ses rubriques : Mezzo, Michel Pirus, Pierre Ouin, Van Beughen, Winshluss, Cizo… et Charlie Schlingo forever, dont le nom est toujours présent dans l’ours.

Henri FILIPPINI

Picsou magazine n° 500, hebdomadaire, 132 pages couleurs (3,90 €), en kiosque jusqu’au 22 avril.

Galerie

4 réponses à 500 numéros pour Picsou magazine !

  1. Francois Pincemi dit :

    3,90 euros, ce n’est pas vraiment cher, à peu prés le prix de deux quotidiens. Je crois que je vais me l’offrir, notamment pour le sou fétiche que je vais enfermer dans mon coffre-fort. Merci Monsieur Filippini d’avoir mentionné cette information. Cordialement. François Pincemi

  2. Jean-Marc dit :

    Je viens d’avoir ce jour mes 2 n° du Picsou magazine n° 500 ! Trop content ! J’ai 50 ans et j’avais donc acheté Picsou magazine à ses débuts, le n° 1 puis le 2 avec son sou fétiche doré à l’or fin. Malheureusement je l’ai égaré lors de déménagements et je suis content de l’avoir à nouveau. Valeur symbolique pour Oncle Picsou et… pour moi !

  3. BARRE Pascal dit :

    Je crains que des petits rusés en profitent pour vendre le no 2 de l’époque avec le sou du Picsou de 2014, bien malin qui pourra faire la différence mais après tout peu importe c’est le monde impitoyable de la haute finance, et un sou fétiche reste un sou fétiche nom d’un canard!

  4. wyrd dit :

    BARRE

    Je l’ai vu en kiosque, le sou fétiche est en plastique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>