Cédric en live !

Les succès sur grand écran de « Boule et Bill », « Le Petit Nicolas », « Les Profs », « L’Élève Ducobu »… font rêver plus d’un réalisateur. C’est le cas de Gabriel Julien-Laferrière (« Neuilly sa mère » ou « SMS » qui sort le 16 mars) qui annonce le tournage en région parisienne, pour cette fin d’année, d’une adaptation libre des aventures de Cédric, le héros créé en 1987 par Raoul Cauvin et Laudec (beau cadeau d’anniversaire pour ce cher Raoul) dans les pages de Spirou : exactement au n° 2559 du 28 avril.

Raoul Cauvin et Laudec, les créateurs de la série « Cédric ».

Ce long métrage sera produit par Patrice Ledoux de Pulsar Production. Christian Clavier (déjà présent dans « Les Profs ») sera le tempétueux Pépé, Andrey Lamy sera la maman et Frédérique Bel mademoiselle Nelly l’institutrice. On ne connaît pas les noms des  interprètes du papa-représentant en carpettes ni de Cédric. La sortie du film est annoncée pour la rentrée 2015.

Notons que Pierre-François Martin-Laval, réalisateur des « Profs » (plus de 4 millions d’entrées) a touché moins de 150 000 euros pour réaliser son film, alors que Roman Polanski pour sa « Vénus à la fourrure » (pas vraiment un succès) en a touché près de 900 000. La BD est une bonne affaire pour les producteurs !

Cédric est déjà le héros de 3 saisons d’une série de films d’animation débutée en 2001, diffusée sur Canal J, puis FR3. Elle totalise 156 épisodes de 13 minutes réunis en 12 volumes pour les 3 saisons (la diffusion de la dernière saison remonte à mars 2013).

Quelques chiffres encore pour terminer : alors que sort le tome 28 (« Faux départ ») de ses aventures, la série « Cédric » s’est vendue à plus de 10 millions et demi d’albums en langue française depuis la parution chez Dupuis du premier opus, en 1989, à plus d’1 million et demi d’adaptations sous forme de romans illustrés, et compte 15 traductions à travers le monde. De quoi décoiffer plus d’un romancier… sérieux !

Henri FILIPPINI

Galerie

Une réponse à Cédric en live !

  1. Renaud045 dit :

    Bonsoir

    Sans doute , sans doute, mais bon, si les enfants sont contents de voir Cédric oule Petit Nicolas en live.. Je suis plus content de voir que l’industrie du cinéma a besoin de la Bd que le contraire….
    Et puis parfois il y a une vraie envie de faire quelque chose, par exeple pour Les Taxis Rouges la BA montre un manque de moyens évident, mais par contre il y a une réelle envie de coller à la BD de Peyo et Will…
    Et puis j’ai trouvé que le Tintin de Spielberg était épatant. J’ai eu une réelle émotion à voir Tintin « en vrai » mélange troublant de BD et d’acteur réel… Tout n’est pas à jeter
    Cordialement