« Zarla T5 : Les Lueurs vénéneuses » par Guilhem et Jean-Louis Janssens

Si vous ne connaissez pas encore Zarla, vous avez de la chance ! Vous allez pouvoir partager le plaisir de cette découverte avec vos enfants ou ceux de vos amis.
Si vous connaissez déjà Zarla, vous avez aussi de la chance ! Vous allez pouvoir déguster sa cinquième aventure, avec ou sans enfants … Comme quoi, la vie est belle, parfois.

Zarla est une délicieuse petite fille. Elle évolue à Vilstuf, un royaume de fantasy, mélange réussi de monde viking et celte, où règne Molfrig, un despote stupide et fourbe. Aux côtés des humains vivent « ceux du vieux peuple »,  géants, lutins, centaures, dragons et autres créatures anciennes.

Zarla est toute petite, mais vive et sacrément culottée. On dirait une poupée avec ses deux nattes blondes et ses yeux ronds et bleus. Mais Zarla n’a ni l’envie ni le temps de jouer à la poupée. Elle a des bandits à poursuivre, des méchants à pourfendre, des batailles à mener, avec son franc-parler, sa collection de jolis jurons transmis par son grand-père, son culot monstre et sa minuscule épée. Car Zarla est une « guerrière impitoyable » ! Mais ce que Zarla ignore, c’est que son chien Hydromel, auquel elle est liée depuis sa naissance par une amulette puissante, se transforme durant les combats en un redoutable bull-guerrier qui fait tout le travail dans son dos. Zarla n’a jamais surpris la métamorphose et se pense donc invincible.

Il est vrai que Zarla a de qui tenir. Ses parents étaient de grands chasseurs de dragons avant de disparaître. Son grand-père, qui cache soigneusement ses secrets, veille à entretenir la fibre guerrière de sa petite-fille. Seule Garda, sa géante nourrice,  voudrait que « sa » petite mène une vie paisible, ce qui s’avère souvent bien compliqué.

Dans cette cinquième aventure, Zarla n’a guère le temps de souffler ! Un étrange personnage sème l’intolérance, la haine et la dispute dans le royaume. Il persuade Molfrig de bannir toutes les créatures du vieux peuple et de confisquer leurs biens. Zarla entre aussitôt en action pour contrecarrer les plans du tyran. Elle croise en route un jeune moine Udvar qui, naïvement, pense que les bandits de grand chemin peuvent apprendre les bonnes manières grâce à ses discours fort bien troussés, tandis qu’Hydromel œuvre dans son ombre. Il faudra aussi que Garda, la géante se fâche et fasse trembler la terre pour que la justice et la paix reprennent leurs droits au royaume de Vilstuf.

Avec Zarla, leur héroïne bien attachante, Guilhem et Janssens réussissent là une bien jolie série ! Sous l’aventure menée de main de maître dessinateur dont on apprécie le trait vif, il est question d’une petite fille qui n’a pas le loisir de rester une enfant, même si sa grande naïveté est l’un des ressorts du récit. Zarla porte en elle une fêlure profonde depuis la disparition de ses parents et s’interdit par là-même l’insouciance et le jeu. Les quêtes qu’elle s’impose sont le fil qui la relie à son passé. Mais le ton de la série est résolument drôle et les personnages qui gravitent autour de Zarla gagnent en épaisseur au fil des albums, même s’ils ont encore des secrets à nous livrer. Le récit fourmille de scènes très drôles, parfois récurrentes, de répliques toujours bien amenées, de toutes sortes de références que l’on a plaisir à retrouver et d’un bestiaire étonnant.

« Zarla » est sans doute l’une des meilleures séries du moment, destinée aux enfants certes, mais que les adultes peuvent goûter également.

Tome 1 : « Guerrière impitoyable » (2007) – Tome 2 : « Le Dragon blanc » (2008) – Tome 3 : « L’Enfant piège » (2011) – Tome 4 :   « Rage » (2012)

 

Catherine GENTILE

« Zarla T5 : Les Lueurs vénéneuses » par Guilhem et Jean-Louis Janssens

Éditions Dupuis (10,60 €) – ISBN 978 2 8001 5188 5

Galerie

Les commentaires sont fermés.