Décès de Stéphane Bein

Tour à tour auteur de bandes dessinées (« Anna Sponge », « Les Trentenaires » avec Michel Janvier, etc.), illustrateur jeunesse (« Géographie de l’être aimé », « Quand je serai grand » avec Céline Courbin), sculpteur, romancier, poète et même photographe renommé, Stéphane Bein a choisi de partir définitivement vers d’autres horizons, le 18 janvier 2013, à l’âge de 41 ans.

Né en Gironde (à Arès le 7 avril 1972), mais limousin d’adoption, Stéphane Bein était un artiste « touche à tout » qui s’était fait connaître grâce à son héroïne de BD Anna Sponge, créée en 2001 dans le quotidien Le Populaire du centre.

Pour ce même support, il imaginera aussi « Les Trentenaires » illustrés par son copain Michel Janvier (le dessinateur de « Rantanplan », des « Musicos » et de quelques épisodes de « Lucky Luke » supervisés par Morris) : deux albums réuniront ces savoureux strips aux éditions du Populaire du Centre (« Et plus si affinités… » en 2009) et chez Culture pop’s (« L’Âge de déraison… » en 2010).

C’est justement avec Michel Janvier que je lui avais permis de publier ses premiers strips (le déjanté « Chez René ») dans l’autre quotidien limousin, L’Écho du Centre, en 1999 : un recueil fut compilé par Splogofpft éditions en 2007 (« Chez René : Le Corbak débarque ! »), alors qu’il s’était attaqué à mettre en scène une autre héroïne bien timbrée dans une autre enquête locale (« Olga Temerishenko : Mystère à Meymac » avec Emmanuel Duchez, chez Utopia création), en 2005.

Il multipliera alors les ateliers BD en milieu scolaire, hospitalier, pénitentiaire, ou en maison de retraite, s’affirmant parallèlement avec divers albums qui reprenaient les aventures débilo-policières d’Anna Sponge chez Mégalithes productions (« Le Retour de La Ventouze » en 2004), qu’il autoéditait (« Le Mystère des catacombes » en 2004, « Anna Sponge contre Fantôme H. » et « Qui veut tuer Anna Sponge ? » en 2005 ou « Le Grand Projet » en 2006) et proposées par Le Populaire du centre(« Le Génie du mal » en 2007), Utopia création (« L’Effroyable Machination » en 2008 et « Objectif l’urne » en 2011) ou Culture pop’s (« Le Justicier masqué » en 2009).

« Anna Sponge » tome 9 : Objectif l’urne ».

« Valentina », un projet réaliste pour une histoire gallo-romaine sur un scénario de l'écrivain Nicolas Bouchard.

Stéphane Bein, qui se qualifiait non sans humour d’acrobate des techniques artistiques et modes d’expressions, n’était pas à un détour près dans le monde artistique : il avait exploré les domaines de l’écriture, de la photo ou de la sculpture et une exposition de ses dessins devait débuter à la fin du mois à Saint-Yrieix-la-Perche, ville où il s’était installé.

Débordant sans arrêt de nouveaux projets (un livre titré « Allons Enfants… » doit paraître en mars 2014 et il s’essayait aussi à un style réaliste en bandes dessinées pour mettre en images un roman de l’écrivain local Nicolas Bouchard), il a pourtant « choisi de faire route vers d’autres enfers ou d’autres paradis », comme l’a écrit Michel Janvier pour nous prévenir de cette très triste nouvelle…

Gilles RATIER

Galerie

5 réponses à Décès de Stéphane Bein

  1. christine gauthier-bravard dit :

    NON !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

  2. chastanet christophe dit :

    triste nouvelle.

  3. Francois Pincemi dit :

    C’est quand même un âge bien jeune pour nous quitter, même s’il semble avoir décidé ce choix!

  4. sandrine dit :

    Mon frère a effectivement choisi de nous quitter, mais grâce aux monde artistique, son talent continuera à vivre ….

  5. Ping : News Review: January 2014 | Comics Forum

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>