» Le Roi Léo  » T1 par Osamu Tezuka

L’éditeur Kazé lance une nouvelle ligne de manga. La collection  » Kids « . Quoi de plus naturel que de choisir un chef-d’?uvre du dieu du manga pour ce lancement?!  » Le Roi Léo « , d’Osamu Tezuka, ressort donc dans un nouveau format plus adapté aux très jeunes enfants.

Plus grand qu’un manga habituel (1), avec une couverture souple à rabat pelliculé et embossé, ce premier volume reprend les cinq premiers chapitres du manga original. On regrettera par contre le choix du papier offset plus fragile qu’un papier couché et surtout moins flatteur car plus absorbant au niveau de l’encre : surement une question de coût.

Déjà publié par Glénat en 1996,  » Le Roi Léo  » est ici entièrement retraduit, le lettrage a été refait et les onomatopées de même.


images © Tezuka Prod – Kaze – Glenat

Cette version est vraiment différente en tout point de l’édition Glénat et si ces derniers ont été largement critiqués pour le non-respect de l’œuvre originale avec leur première publication datant du milieu des années 90, ici, on s’en éloigne énormément en ciblant un public encore plus jeune que celui auquel ce manga se destinait à l’origine. Les pages étant plus grandes, le lettrage occupe moins de place dans les cases et certaines expressions sont plus enfantines. Là où cela pêche, c’est au niveau des onomatopées, elles sont moins présentes et plus conformistes dans l’édition de Kazé, un simple lettrage « cartoon » identique de bout en bout. Peut-être une question de lisibilité .


images © Tezuka Prod – Kaze – Glenat

Néanmoins, cela ne choque pas si l’on ne met pas les deux versions côte à côte. Bien évidemment, étant destiné à un public enfantin, ce manga est publié dans le sens de lecture occidentale (tout comme chez Glénat). Les planches sont donc retournées et les humains deviennent tous gauchers, mais le graphisme étant très proche du cartoon, cela ne se remarque pas.


images © Tezuka Prod – Kaze

Les quatre pages sur papier glacé en début d’ouvrage sont en couleurs et contiennent une petite note explicative remettant ce chef-d’œuvre dans son contexte historique (2) et explique bien l’amour que Tezuka avait pour son prochain et la nature environnante : histoire de ne pas céder à une polémique stérile comme c’est le cas, aujourd’hui, avec «  Tintin au Congo « .


images © Tezuka Prod – Kaze

Il reste, au final, une œuvre d’une autre époque, mais qui a su admirablement traverser le temps et qui peut facilement plaire aux enfants, sans être rébarbative pour les adultes obligés de les accompagner dans leur lecture. Un bon choix éditorial qui, si cela fonctionne, promet d’être suivi par de nombreux autres titres. En tout cas, nous attendons la suite avec impatience pour découvrir quel dessin se cache sur la tranche, une fois la collection complète éditée.


images © Tezuka Prod – Kaze

Gwenaël JACQUET

« Le Roi Léo » T1 par Osamu Tezuka
Édition  » Kazé Kids  » (9,95 Euros)

(1) 17 x 23 cm chez Kazé contre 11,5 x 18 cm chez Glénat.

(2) Ce manga est paru en 1951 au Japon.

Galerie

Les commentaires sont fermés.