» Page noire  » par Meyer, Giroud et Lapière

Phénomène de l’édition, Carson McNeal est un écrivain talentueux, auteur de nombreux « best-sellers » adaptés pour le grand écran : mais personne ne sait qui il est vraiment ! Il n’accorde jamais d’interview, n’apparaît jamais en public… Mieux : jamais aucune photo de lui n’est parue dans la presse ! Une jeune critique littéraire new-yorkaise va pourtant le démasquer et, contre toute attente, c’est le romancier, lui-même, qui va lui proposer d’écrire sa biographie, alors que ce dernier est en train de terminer son nouveau roman…

Le thème de cet ouvrage ? Ex-prostituée et toxicomane, une Palestinienne amnésique, seule survivante des massacres effectués par les Phalangistes libanais, tente de refaire sa vie et pense à devenir éducatrice sociale. Plongée dans le trou noir de sa mémoire, elle est hantée par de terribles cauchemars récurrents, ne parvenant pas à se détacher de son terrible passé… En suivant parallèlement le destin de ces deux héroïnes (la journaliste et la protagoniste du roman), le lecteur va se retrouver piégé dans un subtil engrenage concocté par deux de nos meilleurs scénaristes réalistes actuels : Frank Giroud (« Le Décalogue », « Azrayen », « Quintett », « Secrets », « Destins »…) et Denis Lapière (« Le Bar du vieux français », « Charly », « Le Tour de valse », « Oscar », « La Femme accident »…), chacun jouant sa propre partition avant de faire la synthèse de leurs plumes pour peaufiner le dénouement de cette réjouissante mise en abîme.

Et il fallait bien toute la maestria de Ralph Meyer, dessinateur bicéphale capable d’un superbe réalisme graphique à la Jean Giraud (notamment sur « La Mangouste », le premier des « XIII Mystery » scénarisé par Xavier Dorison ou sur la série « IAN »écrite par Fabien Vehlmann) ou d’étonnantes et spectaculaires ambiances noires (sur la trilogie « Berceuse assassine » avec Tome, par exemple) pour mettre en images cette ambiguë et très efficace « Page noire » : il y utilise, d’ailleurs, deux styles différents qui vont finir par se fondre en un seul !
Certainement l’un des livres les plus étonnants et les plus frappants de cette rentrée « bédéesque » 2010 !

Gilles RATIER

? Page noire? par Ralph Meyer, Frank Giroud et Denis Lapière
Éditions Futuropolis (17 Euros)

Galerie

Les commentaires sont fermés.