« Sara Lone T1 : Pinky Princess » par David Morancho et Erik Arnoux

Vous voulez un bon polar en bandes dessinées pour finir tranquillement l‘année ? C’est « Sara Lone » qu’il vous faut ! Avec son ambiance fifties du ciné hollywoodien de papa, ses intrigues complexes, mais fluides, sur fond de meurtres inexpliqués, de chasse au trésor, de conflits sociaux ou de scènes-chocs, et son héroïne, pas trop stéréotypée, plongée dans un monde impitoyable : danseuse burlesque dans un minable cabaret de La Nouvelle-Orléans tenu par la pègre locale, elle est contrainte de retourner dans son Texas natal, après des années d’absence, pour se protéger…

Pourtant, elle doit aussitôt faire face à l’assassinat brutal de son père, patron d’une modeste pêcherie artisanale de crevettes, et à l’hostilité du tout-puissant syndicat des pêcheurs, avant de se retrouver mêlée à un terrible complot d’État qui trouvera son point d’orgue dans les rues de Dallas, un sale après-midi de novembre 1963…

Tout est fait pour capter l’attention du lecteur le plus exigeant et le tenir en haleine jusqu’à la dernière page, laquelle aiguisera même sa curiosité : en effet, certaines questions restent sans réponses et vont l’obliger à attendre patiemment la suite, programmée pour très bientôt…

Dessinateur lui-même, Erik Arnoux sait précisément comment mettre en images les scènes qu’il compose et n’est quelques fois pas tendre avec ceux qui tentent de les illustrer : « Quand j’écris, je vois des images, je sais où placer ma “caméra” et suis souvent déçu de voir que les auteurs qui mettent mon texte en images n’exploitent pas ce que je propose comme je l’aimerais. En fait, j’ai envie d’être surpris… Je veux être épaté. », confie-t-il dans la postface de cet album dense, dont le dessinateur, justement, nous impressionne d’emblée. L’Espagnol David Morancho, qui a travaillé auparavant pour les USA, a peaufiné son style devenu mature, notamment l’élégance de son trait classique, pour épater son scénariste et, du même coup, le lecteur.

Du classique, certes, mais du bon, et même du très bon !

Gilles RATIER

« Sara Lone T1 : Pinky Princess » par David Morancho et Erik Arnoux

Éditions Sandawe (11,95 €) – ISBN : 978-2-930623-19-1

Galerie

2 réponses à « Sara Lone T1 : Pinky Princess » par David Morancho et Erik Arnoux

  1. joel dit :

    bonsoir , et bon noël!

    bientôt le rapport 2013?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>