Romain Ronzeau

Ce jeune dessinateur de 26 ans tient un blog « comme des guilis dans le bas du ventre » ([http://commedesguilis.blogspot.com->http://commedesguilis.blogspot.com]) depuis plusieurs années. Son premier album, Les Scooteuses, avec Lapuss au scenario, est sorti en mars dernier. Rencontre?

Quel a été votre parcours ?

J’ai suivi des études en école de commerce, travaillé pendant quelques temps dans le secteur du cinéma (du côté financier), avant de bifurquer vers radicalement autre chose : la bande dessinée.

Comment avez-vous eu l’idée de lancer votre blog BD ?

Cela fait des années que j’ai un blog, mais pendant très longtemps, je ne m’en suis servi que comme une sorte de vitrine, pour montrer des exemples de dessins, illustrations ou BDs pros. C’est en décembre 2008 que j’ai décidé d’en faire un vrai « blog BD », dédié uniquement à des histoires faites exprès pour le blog et plus ou moins inspirées de ma vraie vie. L’idée était de me servir de cet espace pour essayer des choses nouvelles, tant graphiquement que scénaristiquement, comme une grosse cour de récréation où je pourrais faire les BD que je veux, sans aucune contrainte éditoriale. Et de m’entraîner ainsi à devenir un meilleur dessinateur, et un meilleur scénariste. Et de m’amuser, surtout.

Comment définiriez-vous la tonalité de votre blog ?

Je dirais que c’est un blog assez léger, humoristique, un tantinet « mignon » quand je raconte mes histoires de couple, ou parfois carrément absurde. De plus en plus, je me rends compte que je m’éloigne de la « vraie vie » pour raconter des situations plus fictionnelles, mais toujours ancrées dans une certaine réalité. Ca ne m’intéresse pas ou peu de raconter une anecdote basique de couple en train de regarder une série télé par exemple, mais si je peux partir de cette anecdote pour en développer une vraie histoire rocambolesque, ça pourra m’intéresser ! J’aime bien essayer d’enchanter un peu le quotidien …

L’album Les Scooteuses est sorti chez Delcourt, avec Lapuss au scenario : comment ce projet est-il né ?

C’est Lapuss’ qui m’a contacté directement sur mon blog BD pour me proposer cette collaboration sur Les Scooteuses. Je connaissais déjà son travail, notamment le Piou publié chez Dupuis qui me plaisait énormément. C’est donc avec beaucoup de plaisir que nous avons préparé ensemble le dossier des Scooteuses (la présentation des personnages, les designs etc.) que nous avons présenté à Thierry Joor chez Delcourt, qui a tout de suite accroché à l’univers. L’idée derrière ce projet était de faire une série d’humour légère, avec des personnages hauts en couleur, quelque chose de frais, qui n’ait d’autre prétention que de faire rire tout en essayant de sortir un peu des sentiers battus en matière de gags de ce type.

On voit pas mal d’apparitions croisées entre votre blog et ceux de Bambiii (http://www.destrucs.net) , Manu XYZ (http://manu-xyz.blogspot.com) et Mady (http://www.lesmadeleinesdemady.com) : comment vous êtes vous rencontrés, et pourriez-vous avoir des projets ensemble ?

Nous nous sommes rencontrés par l’intermédiaire de nos blogs : nous avions un humour et des affinités communes, donc nous étions très désireux de nous rencontrer, d’autant qu’on n’habite pas très loin… et depuis nous sommes devenus amis. Nous avions (avons ?) des idées de projets communs mais rien de bien défini pour l’instant, j’espère que ça se concrétisera un jour !

Quelles sont vos influences, et pourquoi vous représentez-vous avec un t-shirt Batman, et votre compagne en super héroïne ?

J’ai des inspirations graphiques et narratives très diverses, mélangeant une culture comics (Bruce Timm, Jack Kirby, Frank Miller) à une certaine passion pour les maîtres du manga (Akira Toriyama, Eichiro Oda, Katsuhiro Otomo, Taiyou Matsumoto) et enfin des BD d’auteurs français de courants variés (Franquin, Lewis Trondheim, Boulet, Cyril Pedrosa, Bastien Vivès etc.)

Le T-Shirt Batman, je serais bien incapable de me souvenir quand et pourquoi j’ai commencé à me dessiner avec… mais je sais pourquoi j’ai continué ! Je suis un grand fan de Batman depuis la première heure, des comics aux dessins animés en passant par les films, donc d’une certaine manière, cette influence fait partie intégrante de moi. Plus prosaïquement, j’aime bien l’idée d’avoir un costume récurrent sur le blog, un peu comme les héros de BD comme Tintin ou Spirou.
Kritix Girl (la représentation de la compagne de Romain dans certaines de ses planches, ndlr) était pensée comme un hommage au personnage de Critix Man de Manu Larcenet. C’est une accentuation des côtés un peu pesants de la vie de couple, mais qui me semblent en fait assez mignons. Bref, c’était une simple blague qui n’a duré que trois ou quatre notes, mais qui semble avoir trouvé un petit écho auprès des lecteurs / lectrices du blog !

Selon vous, quelles sont les grandes différences entre la « BD » traditionnelle (édition) et le système des « BD Blogs » ?

A vrai dire, je n’ai pas l’impression de faire autre chose que de la BD traditionnelle sur mon blog. Je fais même parfois des notes entières avec des vraies planches, des cases etc. Pour moi c’est surtout le moyen de raconter ce que je veux en toute liberté, d’essayer des choses graphiques ou narratives que je n’oserais pas forcément essayer sur des planches pour un éditeur, de raconter des histoires qui ne seraient pas forcément pensées pour être publiées… Le seul inconvénient que je vois à mon blog, c’est qu’il me détourne du reste de mon travail ! Du coup ce n’est pas toujours évident d’arrêter mon travail en cours pour faire une note de blog, d’ailleurs la preuve, je poste de moins en moins !

Avez-vous l’impression que votre blog vous a apporté une nouvelle notoriété ? Vous a-t-il ouvert de nouvelles opportunités ?

Je ne sais pas si on peut parler de notoriété à ce niveau, mais il m’a permis en tout cas de rencontrer plein d’auteurs dont j’admire le travail. Et de toucher un certain public avec mes BD. Donc oui, le blog a permis de me faire un peu connaître sur le net, ce qui est déjà formidable ! Après ça reste une notoriété très « internet », le chemin sera long avant d’arriver à me faire connaître dans le milieu de la bande dessinée.

Comment imaginez-vous l’avenir de votre blog ? Et envisagez-vous le passage à une édition papier ?

Pour l’instant, je vis vraiment le blog au jour le jour, et ne pense pas du tout à l’avenir. Je pense que plus ça va aller, plus je vais tendre vers des notes « sophistiquées », d’ailleurs mes dernières notes sont de plus en plus longues… comme j’en fais de moins en moins, quand je m’y remets, j’ai tendance à essayer de bien faire les choses.
Pour ce qui est d’une édition papier, pour être franc, je ne l’envisage pas pour l’instant !

Avez-vous justement d’autres projets dans la bande dessinée ?

J’ai un nouveau projet signé chez Delcourt qui me tient beaucoup à cœur, une histoire initiatique avec des thèmes en lien avec la musique et un univers vraiment à part. Ce one-shot de 120 pages, réalisé avec un ami scénariste, sera prêt d’ici quelques mois. A part ça, je continue de travailler pour le magazine Okapi sur le deuxième épisode d’une série jeunesse, Espions de Famille, également avec un scénariste, que j’espère voir un jour publiée en album. Enfin, je recommence aussi à travailler sur mes propres scénarios qui, j’espère, donneront lieu à des projets concrets dans les mois / années à venir.

Pour finir, quels blogs BD aimez-vous suivre ?

J’ai l’impression de lire de moins en moins de blogs en ce moment. C’est probablement dû à une certaine lassitude de ma part pour le genre, et un peu moins de mises à jour de façon générale sur les blogs. Bref, parmi ceux que je lis encore et toujours avec plaisir, et qui ne soient pas forcément les copains déjà cités, il y a Jul de Forza Pedro (http://forzapedro.blogspot.com/), Leslie Plée (http://vuedelaprovince.canalblog.com/), SMBC (http://www.smbc-comics.com/), Bastien Vivès (http://bastienvives.blogspot.com/) ou encore les Autres Gens (http://www.lesautresgens.com/)- ce n’est pas vraiment un blog mais une BD quotidienne à suivre, et c’est vraiment bien).

Propos recueillis par COLINE BOUVART

Galerie

Les commentaires sont fermés.