Quay d’Orsay : chroniques diplomatiques T.1

Le bouillonnant Alexandre Taillard de Worms règne sur le Quai d’Orsay : il ne doute pas une seconde de son rôle décisif sur l’avenir du monde, assommant ses interlocuteurs par des envolées lyriques plutôt absconses et par des concepts improvisés sur le champ.

Á charge pour le jeune Arthur Vlaminck, conseiller débutant et pas vraiment à l’aise dans ce ministère des Affaires Étrangères qu’il vient d’intégrer, de mettre tout ça en forme, tout en tenant compte des « avis » toujours discordants des différents conseillers : en effet, ces paroles définitives, souvent piochées au hasard dans les lectures hétéroclites du ministre, sont destinées à devenir des discours officiels dans les interventions publiques de cet homme qui a une ressemblance fortuite avec un certain Dominique de Villepin…

Porté par le graphisme caricatural et magistral de Christophe Blain (lequel s’en donne à cœur joie avec la gestuelle de ses personnages), ainsi que par une narration très théâtrale, ce long récit, pas si manichéen qui l’en a l’air, sent vraiment le vécu : il nous dévoile, petit à petit, les personnalités souvent attachantes de ses différents protagonistes. Rien d’étonnant à cela car le scénariste, qui signe Abel Lanzac, fut vraiment conseiller dans plusieurs cabinets ministériels !

Après, qu’elle est exactement sa part dans la réussite de ces chroniques diplomatiques ? S’est-il contenté de rapporter des anecdotes fort bien observées sur le terrain au dessinateur ou s’est-il complètement investi dans le découpage de cette caricature intelligente et pleine d’humour de notre système politique ? Si c’est vraiment ce dernier cas, il n’est pas présomptueux d’écrire qu’un grand scénariste, doté d’un sens du dialogue hors du commun, vient de naître ! Nous sommes donc curieux et très impatients de lire les prochains travaux bédéesques de ce touche-à-tout passionné de cinéma et de littérature qui se consacre aux voyages et à l’écriture et qui serait, aussi, inventeur de jeux de société !

Gilles RATIER

? Quay d’Orsay : chroniques diplomatiques T.1 ? par Christophe Blain et Abel Lanzac
Éditions Dargaud (15,5 Euros)

Galerie

Les commentaires sont fermés.