Tous à Matha : première partie

Il y a toujours eu un fond d’autobiographie dans les bandes dessinées romantiques et psychologiques de Jean-C. Denis, mais cette première partie très prometteuse d’un roman graphique dont on attend d’ailleurs fiévreusement la suite, semble s’appuyer directement sur ses souvenirs d’adolescent, pendant les années soixante

Antoine, jeune banlieusard naïf amoureux d’une ravissante blonde et guitariste d’un groupe de rock amateur en cet été 1967, ne trompe personne : il s’agit bien du double de l’adolescent Jean-Claude qui signe aujourd’hui Jean-C. Denis.

Avec subtilité, il y peaufine son graphisme et ses ambiances de couleurs (on pense tout de suite à un autre de ses chefs-d’œuvre : « Quelques mois à l’Amélie »), tout en nous assénant sa maîtrise de la narration : lisibilité et émotion étant, manifestement, au centre de ses préoccupations d’auteur !

Après quelques petits mensonges et manœuvres et fâcheries en famille, Antoine va finir par rejoindre sa bande de copains sur une petite plage de l’île d’Oléron : il va pouvoir y gratter de son instrument autour d’un feu de camp, faire la manche pour gagner quelques sous et flirter la nuit dans les dunes… Voilà aussi l’occasion de se livrer à quelques pelotages sous la tente et, peut-être même, de « conclure » ; lui qui n’a même pas encore osé embrasser la belle Christelle ! Premiers émois et premières virées sont donc évoqués tout en tendresse et en nostalgie…, l’auteur s’attachant, surtout, à parler de toutes ces petites choses que les gens ne semblent pas remarquer mais qui réveillent, en nous, des sensations exquises… Sensible et superbe à la fois…

Gilles RATIER

Voir aussi notre « Plus de lectures » spécial Jean-Claude Denis, mis en ligne à l’occasion de la publication de « Nouvelles du monde invisible », de la réédition de « Quelques mois à l’Amélie », de la biographie illustrée « Harry Belafonte : Calypsos » et de la présidence du Festival de Blois assumée avec brio par Jean-C. Denis, en novembre 2008.

? Tous à Matha : première partie ? par Jean-C. Denis
Éditions Futuropolis (16 Euros)

Galerie

Les commentaires sont fermés.