Chambre obscure T.1

Délicieuse énigme policière située dans le Paris de la Belle Époque, le diptyque « Chambre obscure » (dont le tome 1 vient de paraître aux éditions Dargaud) nous rappelle, dès les premières pages, les ingénieux mystères teintés de mysticisme qu’écrivait Gaston Leroux, au début du siècle dernier?

On pense aussi aux aventures aristocratiques du séduisant et torturé Arsène Lupin, d’autant plus qu’ici, c’est le bien silencieux inspecteur Alcide Leblanc (un cousin éloigné de Maurice Leblanc, le créateur de ce gentleman cambrioleur ?) qui mène l’enquête dans une ambiance savoureuse !

Ce dernier va-t-il découvrir pourquoi on a volé nuitamment trois portraits de famille sans aucune valeur, autre que sentimentale, dans la demeure cossue des Damboise ? Et que va-t-il advenir de cette aventurière de tante Séraphine qui met bien souvent à mal cette respectable famille ? Hélas, vous ne le saurez que dans la deuxième partie de ce remarquable huis clos rétro, peuplé de personnages très charismatiques !

En attendant, profitez-en pour apprécier au mieux le trait racé et élégant de Cyril Bonin, auteur très talentueux que l’on a déjà pu remarquer sur « Fog » (avec Roger Seiter chez Casterman), sur le premier « Quintett » de Frank Giroud (chez Dupuis) et sur le récent « Quand souffle le vent » que lui a concocté Laurent Galandon (chez Dargaud) : jamais son style si particulier, qui se complaît à évoquer l’ambiance bourgeoise des années folles, n’a aussi bien été mis en valeur…

Gilles RATIER

? Chambre obscure T.1 ? par Cyril Bonin
Éditions Dargaud (13,50 Euros)

Galerie

Les commentaires sont fermés.