Ashita no Joe tome 1 et MDP Psycho tome 13

Réinsertion par le sport et enquête policière menée par un détective schizophrène sont au premier programme de cette nouvelle rubrique dédiée aux chroniques de mangas.

- ?Ashita no Joe?, ed. Glénat par Tetsuya SHIBA et Asao TAKAMORI. Série terminé au Japon (13 volume prévus) vol. 1 sortie en Janvier, volume 2 prévu en avril – 10,55€

La réinsertion par le sport, c’est possible ? Dans les années 60 Joe Yabuki, un adolescent bagarreur, rigolard et fort en gueule débarque dans un bidonville de la banlieue de Tokyo pour y travailler comme journalier. Il va devoir utiliser ses poings pour ne pas se faire voler, éveillant ainsi l’intérêt de Danpei Tange, ancien boxeur professionnel. Impressionné par le potentiel du garçon, Danpei n’a alors plus qu’un but : convaincre Joe de se mettre à la boxe pour en atteindre le sommet.

Best seller au japon, c’est une tranche d’histoire, avec toute la valeur de témoignage et de dénonciation d’une condition sociale que cela implique, qui parvient jusqu’aux rayonnages des libraires français. À mi chemin entre « Gen d’Hiroshima » et « Rainbow », tant pour le sujet que pour les qualités narratives, le récits des combats du titi tokyoïte a bien peu vieilli. Une mise en scène dynamique et des cadrages cinématographiques aident à entrer dans le récit et font oublier le style un peu suranné propre aux mangas des années 60. Joe est un héros ambiguë, rarement irréprochable, mais suffisamment charismatique pour accrocher le lecteur.

Il convient de saluer les efforts de Glénat pour proposer aux public français des bandes dessinées japonaises anciennes à travers une collection dédiée et un format qui leur rend hommage. Le titre séduira les amateurs de manga anciens, de TEZUKA à GO NAGAI en passant par MIZUKI.

- « MPD Psycho », ed. PIKA par Sho-U TAJIMA et Eiji OTSUKA. 13 volumes, Série en cours (13 volume parus au Japon ) vol. 13 sortie en Janvier, 7,90€

Lorsqu’un schizophrène commet un meurtre, toute la difficulté tiens à l’identification de la personnalité responsable. « MPD Psycho » est un thriller complexe mettant en scène un détective surdoué, mais souffrant de troubles de la personnalité, aux prises avec des tueurs en série tous plus dérangés les uns que les autres.

Ce manga repousse autant qu’il peut les limites du supportable en matière de crime horrible, et laisse bien peu de place à l’empathie, lien habituel entre le lecteur et les personnages d’une histoire.

Voilà une série qui mérite cent fois sa mention « réservé à un public averti » ! Elle bénéficie d’un dessin d’une grande élégance. La mise en scène quasi cinématique sert des personnages longilignes et élégants, des cases d’une grande densité succèdent à d’autres presque vides. Tout concourt dans la série à créer une ambiance unique, à provoquer une sentiment de malaise oppressant. A réserver aux amateurs de morbide qui aiment se faire peur.

Martin Masson

Galerie

Les commentaires sont fermés.