COMIC BOOK HEBDO n°106 (16/01/2010)

Cette semaine, un peu d’Histoire des comics avec LES CHRONIQUES DE MARVEL?

LES CHRONIQUES DE MARVEL – De 1939 à aujourd’hui (Semic)

C’est un ouvrage tout à fait intéressant dont nous allons parler cette semaine. Ce n’est pas si souvent en France qu’un livre revient ainsi sur l’histoire des comics avec une telle iconographie. Que Semic ait décidé d’éditer une version française de cet ouvrage américain est donc une excellente initiative, et une bonne nouvelle pour les amateurs novices et les chercheurs non anglophones. Le livre porte bien son nom, puisque ce n’est pas à proprement parler une encyclopédie (même si cela y ressemble beaucoup), mais bien une chronique chronologique des événements qui ont constitué l’histoire de Marvel, par le biais de textes et de fiches illustrées. Paru aux États-Unis chez Dorling Kindersley en 2008, ce projet était ambitieux, et nécessitait donc l’apport de personnalités sérieuses, de vrais spécialistes. Ce fut le cas avec Peter Sanderson, Tom Brevoort, Matthew K. Manning et Tom DeFalco. Et s’il fallait la signature d’une autorité pour bénir l’ensemble, eh bien l’avant-propos de Stan Lee, l’introduction de Tom DeFalco et l’épilogue de Joe Quesada furent présents pour apaiser les esprits inquiets. Chaque année, selon l’importance des événements, a droit au minimum à une double page introduite par un texte assez synthétique qui explique le contexte et les faits majeurs de l’année pour Marvel mais aussi pour le milieu éditorial en général. Puis nous pouvons lire plusieurs fiches installées chronologiquement, consacrées le plus souvent à l’actualité d’un titre, mais aussi aux auteurs, dessinateurs, faits éditoriaux marquants, tendances, etc…, parfois complétées par de petites notes. Elles sont quasiment toutes illustrées, ce qui nous permet d’admirer des chefs-d’œuvre de couvertures rares et pleines de charme. Chaque année a aussi droit a un encart qui revient sur les événements politiques, sociaux, artistiques, scientifiques, sportifs et autres qui ont marqué l’époque. Heureusement, pour aider le lecteur à trouver ce qu’il cherche au cas échéant, un index très bienvenu est proposé en fin d’ouvrage : ouf ! Car il y en a, des titres, des auteurs, des personnages ! Et c’est tant mieux…
Certes, si l’on parcourt ces Chroniques de Marvel de la première à la dernière page, on pourra ressentir par écho entre certains textes et certaines fiches quelques redondances, mais ce qui pourrait apparaître comme un « défaut » est finalement une qualité, car lorsqu’on se servira de l’ouvrage pour aller chercher des informations sur un titre précis, ce petit débordement créera finalement une amorce analogique pas inintéressante… Et puis l’iconographie est vraiment très plaisante, les couvertures qui ornent les fiches sont souvent de toute beauté, et certains hors-texte s’immiscent parfois dans les chapitres sur deux belles pleines pages où l’on peut admirer l’art des comics dans un format très agréable, avec de l’ampleur ; c’est assez magnifique. Évidemment, l’histoire contemporaine de Marvel est passionnante, et c’est donc avec un très grand plaisir que nous survolons les grandes dates de nos derniers émois super-héroïques, tout comme nous revenons sur quelques souvenirs plus vieux… Mais même si les ouvrages ne sont pas légion, nous sommes tout de même assez souvent confrontés à toute la mythologie en place depuis le déclic de Marvel pendant le Silver Age. Par contre, l’Âge d’Or et les début de l’Âge d’Argent restent toujours aussi peu édités en France (et lorsqu’ils le furent, c’était à l’époque des petits formats, mais jamais chez un grand éditeur, en albums). Alors l’un des grands intérêts de cet ouvrage est de couvrir ces années 1939-1961, comblant ainsi une sorte de lacune. Et lorsque l’on voit ici certaines couvertures, certains personnages, on se dit que c’est bien dommage, de ne toujours pas pouvoir lire certaines œuvres dans de bonnes conditions. Autrement dit, grande question qui brûle tant de lèvres : quand un éditeur va-t-il enfin publier les grands récits de l’Âge d’Or des comics ? Ajoutons enfin que ce livre est joliment fait et présenté, avec sa couverture découpée en M, protégé dans un coffret au format imposant qui contient une pochette à soufflet où vous attendent deux affichettes du dessin de couverture, l’une en noir et blanc et l’autre en couleurs. Sympa ! En conclusion, si vous aimez Marvel comme je l’aime, c’est-à-dire passionnément depuis l’époque antédiluvienne du premier Strange acheté, alors vous ne pouvez pas ne pas avoir cet ouvrage dans votre bibliothèque ! Et pour ceux qui s’intéressent à l’histoire des comics en général, il sera une introduction et un outil fort bienvenu et agréable à compulser. Après L’Encyclopédie Vertigo, ces Chroniques de Marvel sont une publication de tout premier ordre chez Semic : bravo !

Cecil McKINLEY

Galerie

Les commentaires sont fermés.