ENCORE PLUS DE LECTURES BD – Décembre 2009

« L’ours Barnabé », « Pandora Box, Intégrale », « La geste des chevaliers Dragons »T.9 et « 7 balles pour Oxford » T.8

- « L’ours Barnabé »

Barnabé ne manque ni de ressource ni d’imagination que ce soit pour faire traverser un cours d’eau à un éléphant ou jouer au tennis sur un terrain trop petit. Toujours prêt à rendre service, il résout les problèmes avec une remarquable économie de moyens et se montre ainsi capable d’expliquer en quelques cases la différence entre l’art classique et l’art contemporain. Pour le plaisir des petits comme des grands, le héros de Philippe Coudray revient chez La boîte à bulles. Un album délicieux qui, entre poésie et non sens, offre différents niveaux de lecture et pétille d’humour subtil.

Philippe Coudray, « L’ours Barnabé, Tout est simple », La Boîte à bulles, 11€

- »Pandora box »

Joueur perdu dans la virtualité d’un jeu, champion entraîné vers le dopage, travailleurs androïdes dociles, clones thérapeutiques, spéculateurs hors normes, catastrophe météorologique, tout dans cet album double regroupant 11 récits d’anticipation pourrait arriver demain, peut-être même dès aujourd’hui. Dans un style réaliste, sur des scénarios documentés et crédibles nourris de l’actualité, 7 dessinateurs restituent l’univers angoissant et pourtant terriblement humain d’Alcante, dont les récits se répondent l’un l’autre en un dialogue où l’urgence le dispute à la fatalité. Un beau cadeau pour réfléchir au monde qui nous attend.

Alcante&Co, « Pandora Box », Dupuis, 2 tomes, 36€

- »La geste des chevaliers Dragons »

3 chevaliers dragons se réveillent prisonnières dans un cachot et manquent de se faire massacrer par une horde d’êtres sous l’emprise du veill. Face à ce nouveau danger, l’ordre, déjà sous la menace de l’empereur, peut-il encore survivre ? Malgré une mise en situation prétexte mal justifiée, cet album, qui présente une réflexion sur les mécanismes du pouvoir, les oppositions qu’il nourrit et le fanatisme qui en découle, se révèle globalement réussi. Prenant le contrepied des épisodes précédents, le duo de scénaristes nous entraîne loin de la zone des combats, au cœur des réseaux où s’affrontent les matriarches, l’empereur et les savants, en un jeu où tous les coups sont permis et où la vérité se cache loin des évidences.

Ange&Ruizgé, « La geste …, t9, Aveugles », Soleil, 12,90€

- »7 balles pour Oxford »

Oxford, vieux détective rattrapé par les affres de la vieillesse, mais néanmoins tout en détermination, vit entre les survivants de son passé, un fils qu’il n’apprécie pas, et des serments anciens qu’il entend bien respecter. Cet avant dernier album de la série, laisse à peine entrevoir la révélation finale. Le lecteur se rend alors compte qu’il se retrouve loin des prémisses du début. Etre complexe, Oxford se révèle lié à un clan maffieux dont le parrain hante les protagonistes d’une présence qui n’est peut-être pas fictive. Un récit complexe et bien mené, qui mêle un suspense de type policier avec un cheminement humain très personnel et une réflexion sur le sens de la vie et des relations humaines, sociales autant que familiales.

Quintanilha, Zentner & Montecarlo, « 7 balles pour Oxford, t8, Le fantôme », Lombard, 13,50€

Joël Dubos

Galerie

Les commentaires sont fermés.