« Millenium » T1 (« Les Hommes qui n’aimaient pas les femmes » première partie) par José Homs et Sylvain Runberg

Le moins que l’on puisse dire, c’est que le défi était osé : mettre en bande dessinée le célèbre polar implacable du romancier suédois Stieg Larsson revenait à se faire traiter, au minimum, d’opportuniste : vu le succès mondial obtenu par les trois parties de ce thriller (plus de cinquante millions d’exemplaires vendus du roman), qui a même fait l’objet d’une adaptation au cinéma, d’abord en Suède, puis aux États-Unis pour le premier volet, avec Daniel Craig dans le rôle de Blomkvist. Mais vous pouvez vous y plonger sans appréhension, cette adaptation est plus que réussie…

           En effet, cette première partie du diptyque adaptant le tome 1 est bien une œuvre en soi : grâce à ses dialogues ciselés, Sylvain Runberg (qui vit à Stockholm) a su créer une ambiance glauque et glaçante parfaitement ancrée dans la réalité suédoise alors que l’Espagnol José Homs nous envoûte, dès les premières pages, avec son trait expressif et puissant que relève une mise en couleurs parfaitement maîtrisée.

            Depuis quarante-quatre ans, Harriet Vanger, la nièce bien aimée de l’une des plus grosses fortunes de Scandinavie, a disparu. Ce puissant industriel est persuadé que c’est un membre de sa famille qui l’a assassinée. En parallèle, Mickaël Blomkvist, le rédacteur en chef de la revue Millenium, qui est certainement, par ailleurs, le journaliste d’investigation le plus célèbre de Suède, est condamné pour diffamation dans l’affaire Wennerstrom. Le vieil homme d’affaire Henrik Vanger convainc alors Blomkvist d’enquêter sur l’assassinat de son héritière, sous le sceau du secret. Au cours de son enquête, le journaliste va faire la rencontre d’une jeune fille atypique aux multiples talents, Lisbeth Salander : une punkette, experte en close-combat et pirate informatique surdouée, qui va l’aider à élucider le mystère, en appliquant sa propre notion de la justice.

Les choix graphiques et narratifs sont les bons puisqu’ils collent parfaitement à l’intrigue : l’action et l’angoisse qui en découlent captivant le moindre lecteur, même celui qui a déjà lu les romans ou vu les films. Bravo pour cette adaptation convaincante dont la suite est prévue par l’éditeur en cinq autres tomes, à paraître assez rapidement, dans les trois ans à venir.

                                    Gilles RATIER

« Millenium » T1 (« Les Hommes qui n’aimaient pas les femmes » première partie) par José Homs et Sylvain Runberg

Éditions Dupuis (14,50 €) – ISBN : 978-2-8001-5710-8

 

Galerie

Les commentaires sont fermés.