« Le Plan, ils avaient tout prévu et pourtant…» par Gunt et Jérôme Felix

Guillaume Poux, alias Gunt, propose une nouvelle BD scénarisée par Jérôme Félix. Ils ont commencé leur collaboration en 2009, en sortant le premier album de la série « Nouvelle Chance », déjà chez Bamboo. Cet ouvrage aurait dû s’appeler « No Limit » et être le second tome de cette série. Malheureusement, les ventes n’ayant pas étaient convaincantes, ce sera finalement un volume unique au titre à rallonge « Le Plan, ils avaient tout prévu et pourtant… ». Au programme, arnaque et belles pépées, pour cet album vivifiant se passant dans l’univers du poker. Un thriller qu’Hollywood aurait pu produire !

« Le Plan », c’est les mésaventures de Gaby. : jeune black de 18 ans qui ferait tout pour suivre de vraies études. Aux États Unis, il faut un sacré paquet d’argent pour espérer suivre un cursus universitaire, et ça, elle ne l’a pas, du moins, pas encore. De l’argent, Monsieur Smith en a profusion, mais lui, il ne compte pas le dépenser. Il est persuadé que Dieu guide sa main au Poker et, donc, que ses gains doivent servir une mission divine. Mais il ne sait pas encore laquelle. Ce qui est sur, c’est qu’il ne perd jamais. Gaby, de son côté, s’est également lancée dans le poker, mais elle aura beaucoup moins de chance. Pourtant, sa route croisera celle de Lorenzo Malone, un escroc ayant, pour sa part, besoin d’une très jolie fille afin de monter un gros coup. Bien évidemment, comme dans toute histoire mafieuse, « Le Plan » ne se déroulera pas sans accroc

Voilà donc une histoire simple, dans un univers connu avec une dose de mysticisme religieux et une héroïne aux courbes sensuelles, mais avec un caractère bien trempé. Le scénario est bien construit, d’une clarté exemplaire. Il respecte à fond les codes du thriller américain. Les personnages sont hauts en couleurs. Même si l’histoire ne fait que 48 pages, ce qui est court pour mettre en place un univers complexe, il est facile de comprendre la psychologie et les motivations de chaque individu. Au départ, il est pourtant difficile de voir la relation entre une jeune fille des quartiers pauvres, un chef mafieux, un roi de l’arnaque et un homme pénétré par la voie du seigneur.

Tout est traité de manière simple afin de guider au mieux le lecteur. Les flash-back sont en noir et blanc, à la manière d’un vieux polar déprimant. L’action se déroule dans de nombreux lieux facilement identifiables, grandioses et dépaysants. Même les dialogues font clichés, mais leur justesse fait mouche : « …/.. Je suis allé commander une bouteille de remontant pour m’aider à couler » dira monsieur Smith pour expliquer sa déprime. Bien évidemment, les nombreux retournements de situations rendent l’intrigue palpitante. Impossible de s’ennuyer.

Le dessin de Gunt, tout en souplesse, rappelle les grandes heures du magazine Spirou. Sa gamme de couleurs très étendue est bien adaptée à chaque situation. Le trait est propre, les cadrages variés et les actions s’enchaînent parfaitement de case en case. Là aussi, tout est fait dans un souci de clarté, afin de bien guider le lecteur. On sent qu’il s’est fait plaisir en dessinant cet album, même si sa gestation fut longue. Les premiers croquis datant de fin 2009.

Seul reproche, l’avant-dernière scène, pas vraiment nécessaire, fait un peu guimauve par rapport au reste de l’histoire. La conclusion, elle, est inattendue et est extrêmement bien amenée.

« Le Plan » c’est ça : une mécanique bien huilée, un univers connu, des héros prévisibles et un maximum d’action. Le tout agrémenté par une excellente construction narrative permettant de créer des retournements de situation inattendus. L’univers du polar hollywoodien en bande dessinée.

Gwenaël JACQUET

« Le Plan, ils avaient tout prévu et pourtant… » par Gunt et Jérôme Felix
Éditions Bamboo (13,90 €) – ISBN 978-2-81892-231-6

Galerie

Les commentaires sont fermés.