Le 3ème Trophée « Les BDs qui font la différence » est remis à Arnaud Gautelier et Renaud Pernelle pour l’album « Des fourmis dans les jambes » (édition Emmanuel Proust)…

Le Trophée « Les Bds qui font la différence » sera remis le 31 janvier 2013 à 17 h à la librairie Chapitre à Angoulême en présence de Philippe Lavaud, Maire d’Angoulême, Albert Algoud, humoriste et Gérard Balanziala, Président de l’association du FIBD (Festival International de la Bande Dessinée d’Angoulême).

Alex a 33 ans, publicitaire ambitieux, il est marié, et a une petite fille adorable. La vie idéale ?… Non ! Depuis 13 ans, Alan se bat contre un ennemi invisible : la sclérose en plaques. Voici raconté en BD – et avec humour, son combat au quotidien pour avoir, coûte que coûte, une vie (presque) normale.

Lucide et réaliste, le témoignage bouleversant de Arnaud Gautelier (auteur du récit «J’te plaque ma sclérose ») est magistralement mis en image par Renaud Pennelle. Un roman graphique pertinent sur le handicap et sa place dans notre société.

Un prix spécial du jury est décerné à Craoman et Dav Guedin pour l’album « Colo Bray-Dunes 1999 » (éditions Delcourt).

Été 1999, David, alias Dav Guedin, jusque-là, animateur dans des colos auprès d’enfant à peu près ordinaires, choisit de s’occuper d’adultes handicapés mentaux. Dans cette estivale cours des miracles, le voici confronté à une réalité qui dépasse tout ce qu’il avait connu. Ce séjour, David l’a conçu « comme une sorte de pèlerinage » où, une fois dans sa vie, il fera « quelque chose de vraiment bien ». Mais ces créatures complètement en marge qui présentent de graves troubles du comportement bouleversent toute les représentations qu’il pouvait se faire du handicap mental. Incohérence, déficience, répugnance, violence, et puis, tant qu’à faire des rimes dans un univers qui semble ne rimer à rien : incontinence, et truculence, heureusement.

Un voyage aux confins de la folie, où les mots se dérobent pour restituer l’indescriptible et où finalement, seul le dessin peut venir au secours de l’indicible. Alternant récits en images et portraits pleine page d’une exceptionnelle intensité, Dav Guedin transfigure des situations inouïes et pourtant bien réelles. Sa manière à la fois expressionniste et caricaturale, réussit à amalgamer le grotesque et le tragique, la répulsion et la compassion.

Sans pathos, ni mièvrerie, voici que sont enfin salués des êtres humains que la société voudrait oublier mais qui à leur façon, et grâce à cet album, demeurent inoubliables.

Dix albums étaient en compétition (consulter la liste des nominés sur la page Facebook du trophée (http://www.facebook.com/lesbdsquifontladifference)

Le trophée Les BDs qui font la différence

L’association Sans Tambour Ni Trompette remet chaque année, à l’occasion du Festival International de la BD d’Angoulême, le Trophée Les BDs qui font la différence. L’auteur du meilleur album francophone stigmatisant l’exclusion, mettant en scène des personnages en situation de handicap ou proposant des pistes pour un « meilleur vivre ensemble » est récompensé.

Le lauréat, désigné par un jury composé de membres représentatifs, reçoit une récompense de 2 000 euros .

L’association Sans Tambour Ni Trompette vise, par son action, à favoriser l’accès des personnes en situation de handicap à l’expression artistique. Elle a pour objet de sensibiliser les jeunes et les adultes au respect de la différence dans un contexte scolaire ou professionnel. Ce projet s’inscrit dans une démarche d’accès à l’éducation, à la culture et à l’égalité des chances pour tous.

Ce qui importe, c’est de changer le regard que l’on porte sur la différence, c’est tenir compte du monde tel qu’il est réellement et en proposer un meilleur ; c’est, à travers une action ou une oeuvre de fiction, montrer en quoi, l’exclusion, le rejet ne permettent pas l’épanouissement ni de ceux qui sont rejetés, ni de ceux qui rejettent. Qu’elle soit populaire, qu’elle touche au plus près les jeunes ou qu’elle s’adresse parfois à une certaine élite, la bande dessinée, art narratif, rythmé et populaire accessible aux plus jeunes comme aux adultes et aux plus éclectiques, a toutes les qualités pour traduire la diversité du monde réel et de sensibiliser les publics clés à la lutte contre la discrimination. Art visuel, elle est un vecteur privilégié du changement de regard. Art de mise en scène, elle sait mettre en situation les problématiques et proposer une perspective différente.

Librairie Chapitre : 4 place du Champ de Mars 16000 Angoulême – Accès libre à la remise du Prix

Galerie

Les commentaires sont fermés.