COMIC BOOK HEBDO n°72 (02/05/2009)

Cette semaine : THE BRAVE AND THE BOLD vol.2 : LE LIVRE DU DESTIN chez Panini…

THE BRAVE AND THE BOLD vol.2 : LE LIVRE DU DESTIN (Panini Comics, DC Heroes)

Un album très très très sympathique qui vous fera passer un sacré bon moment, je vous l’assure, même si vous n’êtes pas fans de l’univers DC. Et justement ! Pour celles et ceux qui seraient des marvelophages exclusifs et qui aimeraient tout de même lorgner un peu du côté de chez DC en espérant s’acclimater le plus vite possible, cet ouvrage est idéal. En effet, la mini-série en 6 chapitres Le Livre du Destin est une œuvre chorale où s’entrecroisent certains des héros les plus emblématiques mais aussi quelques curiosités oubliées de cette prestigieuse maison d’édition au parcours si spécial et pour tout dire quelque peu schizophrénique. Petite cerise sur le gâteau, cet album est aussi une excellente occasion d’entrevoir l’univers Vertigo, puisque le fameux Livre du destin n’est autre que celui de Destiny, le frère de Sandman, livre qui contient toute l’histoire de l’univers, passé, présent et futur, et qui est confié pour un temps aux Challengers de l’Inconnu. Le tableau est dressé. Chaque chapitre est donc l’occasion d’un crossover entre plusieurs héros DC, ce qui est l’un des plaisirs non négligeables de cette histoire : Wonder Woman et Power Girl, Flash et la Doom Patrol, les Metal Men, Cadran H Hero, BlackHawk, les Boys Commandos, Atom et Hawkman, Superman, the Silent Knight, les Teen Titans, Aquaman et Aqualad, Superman et Ultraman, et enfin un tutti fruti des plus beaux des plus costauds, pour un dénouement en grandes pompes. En parcourant le Livre du Destin, les différents membres des Challengers de l’Inconnu découvrent un nom qui revient sans cesse, et auquel ont été confrontés tous les super-héros que je viens de citer : Mégistus. Mégistus est un sombre personnage qui n’a cessé de voler tout au long des siècles différents objets alchimiques lui permettant le moment opportun de mettre l’équilibre de l’univers en péril. À chaque page tournée, une nouvelle aventure, de nouveaux héros, tous unis sans le savoir à la même énigme… La structure du récit est finement ciselée par un Mark Waid très inspiré, et les dessins de George Pérez et de Jerry Ordway, même s’ils ont baissé en finesse de trait, illustrent parfaitement le propos. Certains passages sont même particulièrement réussis, comme celui des pages du livre qui prennent corps et attaque les Challengers. Un chouette album.

Cecil McKINLEY

Galerie

Les commentaires sont fermés.