PLUS DE LECTURES BD DU 30 MARS 2009

Notre sélection de la semaine : ? Quand souffle le vent ? par Cyril Bonin et Laurent Galandon, ? Ils étaient dix T.1 : Octobre 1812 ? par Eric Stalner et ? L’Héritage du diable T.1 : Rennes-le-Château ? par Paul Gastine et Jérôme Félix.

? Quand souffle le vent ? par Cyril Bonin et Laurent Galandon – Editions Dargaud Benelux (14,50 Euros)

Au début du XXéme siècle, une troupe de Tsiganes débarque dans le pays des corons, là où les mauvaises conditions de travail n’en finissent pas d’attiser la colère des mineurs. La confrontation entre les sédentaires, très attachés à certaines valeurs et qui descendent quotidiennement dans le trou, et ces gens du voyage au sang chaud, qui ont un rapport au travail très différent, aboutira inévitablement à un terrible drame… Car évidemment, quand le jeune Antoine qui rêve d’aventures maritimes se laisse ensorceler par la beauté de l’envoûtante Kheshalya, c’est tout le village qui voit d’un mauvais œil leur soif d’amour et de liberté. En plus, l’époque n’est pas à la romance : la révolte commençant à gronder chez les Gueules Noires… Sensibilisé par des thèmes comme la différence, la discrimination et le racisme, le scénariste Laurent Galandon confirme, avec cette histoire forte, à la dimension également fantastique et onirique, tous les espoirs placés en lui avec son diptyque publié chez Bamboo : « L’Envolée sauvage ». D’autant plus que le dessin et les couleurs passionnés et sensuels de Cyril Bonin (déjà remarqué sur « Fog » et le premier tome de « Quintett ») illustrent avec authenticité l’univers minier et la folie des hommes.

? Ils étaient dix T.1 : Octobre 1812 ? par Eric Stalner – Editions 12 bis (13 Euros)

Automne 1812… L’armée napoléonienne est en déroute, quittant précipitamment Moscou. Dans cette Bérézina, un petit groupe de soldats français égarés, dont certains sont plus ou moins gravement blessés, va affronter le froid, les loups et des ennemis inattendus, alors qu’il tente de rejoindre les troupes de l’Empereur. Une mystérieuse jeune Russe aveugle, d’origine noble, les accompagne dans leur marche forcée vers l’ouest, et la neige se tâchera souvent de sang pendant cette débâcle… Malgré une narration un peu confuse, cette belle et flamboyante fresque historique, prévue en trois tomes, accumule les scènes d’action à couper le souffle, sans aucun temps mort ; il faut bien dire aussi que cette histoire de vengeance très documentée, qui nous conte surtout l’épopée du médecin militaire Jean-Baptiste Grassien, multiplie les protagonistes aux psychologies finement mises en avant. Et si certains ont du mal à s’identifier aux héros de ce premier tome d’exposition, évoluant dans un décor majestueux sublimé par un dessin classique et élégant et des couleurs lumineuses (dues à Delf), qu’ils se rassurent : s’« Ils étaient dix » à quitter la capitale moscovite, à la fin de ce premier opus, ils ne sont déjà plus que six… Alors, combien en restera-t-il au final ?

? L’Héritage du diable T.1 : Rennes-le-Château ? par Paul Gastine et Jérôme Félix – Editions Grand Angle (12,90 Euros)

Décidément, cette semaine, on fait dans le romanesque historique ! Ici, le prometteur scénariste Jérôme Félix (repéré avec le one-shot « Un Pas vers les étoiles » dessiné par Joël Parnotte chez Soleil, mais aussi sur les séries « L’Arche » avec Vincent Mallié et « Uchronia » avec Kramp) et le dessinateur Paul Gastine, au trait très cinématographique (et à l’étonnant potentiel puisqu’il s’agit de son premier album), s’intéressent au fameux trésor de l’abbé Saunière et au mystère, jamais dévoilé, de Rennes-le-Château : intrigue qui a déjà inspiré nombre de romans et de films. Pour développer leurs hypothèses personnelles sur ce sujet complexe, les auteurs nous font suivre une piste plutôt originale… Nous sommes à Paris, en 1938, où l’imagination d’un jeune peintre romantique est en berne depuis qu’il a connu une nuit d’amour avec une certaine Juliette, laquelle a disparu au petit matin, sans plus jamais donner signe de vie. Pour ne pas oublier son visage, le jeune homme la peint tous les jours, s’enfermant dans son adoration au détriment de ses finances. Toutes ses croûtes se retrouvent alors chez un brocanteur et, furieux, il court chez ce dernier pour réclamer ses tableaux : et voilà qu’il tombe sur la reproduction d’une toile de Nicolas Poussin où, curieusement, apparaît sa dulcinée : une œuvre à laquelle s’intéressent aussi des agents secrets nazis qui pensent y trouver la réponse à leurs questions sur le pouvoir ultime… Un thriller ésotérique qui fait honneur à la collection « Grand Angle » des éditions Bamboo car superbement mené, dans une ambiance à la « Indiana Jones » enluminée par les couleurs adéquates de Scarlett Smulkowski (et avec, en bonus, un cahier graphique réservé à la première édition).

Gilles RATIER

Galerie

Les commentaires sont fermés.