« Comics : les indispensables de la BD américaine » par Thierry Mornet

S’il y a quelqu’un qui connaît parfaitement le monde des comics, c’est bien Thierry Mornet. Ce passionné de longue date – devenu responsable éditorial des comics chez Delcourt depuis 2005 – vient d’écrire un guide aussi personnel que pertinent qui permettra aux novices d’appréhender intelligemment les comics et qui ravira les aficionados par l’angle éditorial et les nombreuses informations intéressantes qui y fourmillent. Dans ma prochaine chronique du 12 janvier, je vous proposerai une longue interview de Thierry Mornet qui reviendra sur son parcours et nous parlera de la conception de ce livre qui lui tient tant à cœur.

Vous le savez, après la vague manga qui a déferlé exponentiellement sur la France depuis le début des années 90, c’est maintenant au tour des comics de connaître un regain d’intérêt de la part des lecteurs, nombre d’éditeurs surfant sur cette vague fortement nourrie par les récentes adaptations de super-héros au cinéma. Certes, une vague qui semble moins phénoménale que celle des mangas (ce qui peut surprendre si l’on repense au passif plus ancien des comics en France, avec bien sûr la « génération Strange »), mais qui a néanmoins réussi à s’implanter de manière conséquente – et semble-t-il durable – sur le marché français. C’est une bonne chose, bien sûr. Mais à chaque succès survient l’emballement irraisonné, l’appât du gain, la multiplication des titres qui nous servent le meilleur comme le pire. Face à cette surproduction soudaine et malheureusement parfois contestable en termes de qualité, c’est vrai que l’existence d’un vrai guide des comics devenait nécessaire et s’avère bienvenue. Je suis toujours un peu rétif aux guides et autres ouvrages de ce genre, car on a souvent affaire à des catalogues d’éditeurs déguisés, ou bien des publications geeks pas toujours fiables ou probantes, trop enfermées dans la « fan attitude » de base. Ici il n’en est rien. L’ouvrage de Thierry Mornet frappe par la pertinence et l’intelligence de ses choix, sachant être à la fois didactique et joliment subjectif. Par nature, ce genre d’ouvrage n’exploitant pas l’exhaustivité présentera immanquablement certains manques aux yeux des uns ou des autres, c’est obligé. Mais l’essentiel est là et bien là, et l’on ne trouvera aucun hiatus quant à la qualité et l’intérêt des comics abordés.

 

La majorité des éditeurs français publiant des comics de qualité sont ici représentés : Akileos, Çà et Là, Casterman, Delcourt, Kymera, Panini Comics, Rackham, Soleil, Toth, Urban Comics ou Vertige Graphic, sans oublier des éditeurs qui ont à un moment ou à un autre proposé une ou plusieurs œuvres d’importance, comme les Humanoïdes Associés avec le sublime « Chandler » de Steranko. Outre ces éditions françaises, l’auteur nous propose aussi des comics n’ayant malheureusement jamais été publiés en VF mais qui méritent néanmoins toute notre attention. L’ensemble couvre tous les genres du comic en mettant volontairement de côté les œuvres ayant été publiées sous forme de strips, choix concevable et compréhensible, les comic strips engendrant une autre mythologie, à l’instar du dessin humoristique. Bien sûr, nous rencontrerons au fil des pages les inévitables super-héros, ou ce qui est devenu mainstream sur des bases toutefois remarquables, mais l’ouverture d’esprit de l’auteur nous embarque aussi vers d’autres horizons, des séries rares ou injustement oubliées, des œuvres exigeantes tout autant qu’exceptionnelles même si elles sont moins connues du grand public. Ainsi, aux côtés des « X-Men », de « Spider-Man », de « Batman » ou de « Wonder Woman » trouverons-nous « Cerebus », « Age of Bronze », « Blackmark » ou « Brat Pack »… On y croise aussi les œuvres d’Eisner, de Sacco, de Kirby, de Ware, de Corben, des séries Marvel historiques et les classiques modernes de Vertigo, sans oublier quelques raretés issues des labels indépendants. Bref, c’est une belle plongée dans la diversité et les mythes des comics à laquelle nous convie Thierry Mornet dans cet ouvrage de belle tenue.

 

Chaque œuvre abordée est envisagée sous forme de fiche plus ou moins longue selon son importance historique et artistique. Un chapeau signalétique indique le genre de l’œuvre, son ou ses créateurs, son année de création, ses éditeurs anglophones et français, ainsi que le public visé. Un paragraphe d’introduction précède un texte où l’auteur présente la nature et l’histoire du comic en question, mentionnant les équipes artistiques et les grands moments qui ont fait dudit comic une grande œuvre. À la suite de ce texte, on trouvera deux rubriques : « Le petit plus », qui revient sur des événements marquants souvent méconnus, des anecdotes intéressantes et des rappels nécessaires, et une « Sélection de lecture » qui aidera le lecteur dans ses choix en proposant une sélection qualitative et historique de titres incontournables. En introduction, Thierry Mornet nous explique son intention éditoriale avant de dresser un bref portrait de l’histoire des comics qui aidera les plus novices à se familiariser avec le sujet. La maquette de l’ouvrage est claire, logique, l’iconographie est sobre mais efficace, ce qui rend la lecture et la recherche d’informations aisées. Voici donc un guide éclairé qui ne se perd pas dans des circonvolutions nuisant à sa fonction de découverte et d’encyclopédie pragmatique, animée par une passion et un savoir qui transpire à chaque page. Indispensable à plus d’un titre…

Thierry Mornet par Luciano Bernasconi

Cecil McKINLEY

« Comics : les indispensables de la BD américaine » par Thierry Mornet Éditions Huginn & Muninn (24,95€) – ISBN : 978-2-36480-050-2

Galerie

Les commentaires sont fermés.