« Cézembre » T1 par Nicolas Malfin

Le moins qu’on puise dire, c’est que l’on n’attendait absolument pas le talentueux Nicolas Malfin (dessinateur au trait légèrement cartoonesque ou mangaesque qui a déjà fait merveille sur la série d’anticipation « Golden City » scénarisée par Daniel Pecqueur, son principal succès publié chez Delcourt) avec ce récit de guerre solidement documenté, situé en août 1944, en plein dans la tourmente de la libération de Saint-Malo.

            Dans ce premier opus de soixante-dix pages fort bien mises en valeur par l’écrin de la maquette de la prestigieuse collection Aire Libre des éditions Dupuis, nous allons suivre le destin de quatre adolescents, dont des parents proches ont été tués par l’Occupant quatre ans plus tôt. Ils vont intégrer la Résistance, alors que les Nazis veulent transformer la vieille ville en forteresse, car elle est protégée des assauts extérieurs par l’île de Cézembre située dans la baie de cette ville portuaire bretonne. Comme les forces alliées ne sont plus qu’à quelques kilomètres, une bataille décisive va se préparer à l’ombre des remparts et les jeunes Malouins vont chèrement défendre leur peau dans cette ville en feu, coincée entre les obus allemands et les bombardements américains…

            La surprise vient surtout du fait, qu’avec cette tragique et passionnante histoire d’amour, de courage et de vengeance, bien ancrée dans la réalité historique, Nicolas Malfin s’impose, d’abord et pour la première fois, comme un scénariste. En distillant par petites touches l’évolution de la situation, grâce un évident sens du cadrage et de la narration porté par son dessin aussi fluide qu’élégant (les scènes d’action sont, notamment, très réussies), il décrit, soigneusement, les espoirs et les désillusions du quotidien d’une poignée d’hommes et de femmes déterminés.

                                    Gilles RATIER

« Cézembre » T1 par Nicolas Malfin

Éditions Dupuis (16,50 €) – ISBN : 978-2-8001-4872-4

Galerie

Les commentaires sont fermés.