PLUS DE LECTURES DU 20 OCTOBRE 2008

? Il était une fois en France T.2 ?, ? Pulsions T.1 ? et ? La théorie du grain de sable T.2 ? .

? Il était une fois en France T.2 : Le vol noir des corbeaux ? par Sylvain Vallée et Fabien Nury – Editions Glénat (15 Euros)

Nous avions déjà bien aimé le premier tome paru en septembre 2007, mais la suite émouvante de ce récit bien documenté, à la fluidité narrative exemplaire, nous a complètement conquis ! Dans ce deuxième tome, le destin de Joseph Joanovici, un juif roumain ferrailleur qui va devenir l’homme le plus riche de France pendant l’occupation allemande, prend un tournant décisif. En juin 1940, alors qu’il s’apprête à quitter le sol français avec toute sa famille, ce personnage ambigu, qui cherche avant tout à sauver sa peau, s’assure les services d’un habile faussaire. Voilà qui va lui faciliter son introduction auprès de l’envahisseur, jusqu’à même devenir un partenaire privilégié : la guerre étant une grande consommatrice de métal. Ses affaires reprennent donc, mais son succès suscite des jalousies… Cette intelligence avec l’ennemi (sans parler d’autres chefs d’accusations comme la corruption de fonctionnaires, la contrebande, l’enrichissement personnel et même le meurtre) lui sera reproché à la Libération ; mais nous n’en sommes pas encore là ! Pour l’heure, nous sommes déjà totalement sous le charme de cette histoire extraordinaire, située au cœur de la période la plus trouble de notre histoire, qui mêle au mieux réalité historique et fiction. Plus linéaire que dans le premier opus, la technique cinématographique de Fabien Nury réussit parfaitement à nous faire admettre l’ambivalence de cet homme complexe et retord, voire amoral. Quant au style précis et caricatural à la fois de Sylvain Vallée, il contribue énormément à la lisibilité de cette formidable bande dessinée : son découpage suit une mise en scène réaliste avec des cadrages proches du cinéma, et l’expressivité de son trait permet de donner plus de corps à ses personnages… Vivement la suite !

? Pulsions T.1 : Hugo ? par Djillali Defali, Eric Corbeyran et Richard Malka – Editions 12bis (13 Euros)

En apparence, Julien Laborde est un jeune homme charmant, dont la seule véritable originalité est la pratique de son métier : puisqu’il fait la lecture aux personnes âgées ou en difficultés. Pourtant, de son visage ordinaire émane une sorte de lumière… où plutôt une sorte de mystère ! Aurait-il un lien avec le tueur en série que l’on surnomme Hugo (en référence à « L’Homme qui rit », car sa marque de fabrique est de découper méticuleusement les lèvres de ses victimes) que pourchasse la très tourmentée commissaire Camille Fleury ? Le scénariste à succès, Eric Corbeyran (« Le chant des Stryges », « Uchroni(e)s) », « Lie-de-vin »…) et le célèbre avocat de Charlie Hebdo ou de Clearstream, Richard Malka (déjà remarqué comme co-auteur de bandes dessinées évoluant dans des milieux qu’il connaît bien comme « L’ordre de Cicéron », « Section financière » ou encore « La face kärchée de Sarkozy »), ont mis en commun leur efficacité narrative et leur imagination fertile pour un polar plus que noir, lequel se révèle vraiment passionnant ! D’autant plus que le dessin, très proche de celui que l’on trouve dans les comics américains, dû à un Djillali Defali en grand progrès, est tout à fait propice à refléter l’ambiance lourde voulue par ce duo responsable de l’histoire et des dialogues : une collaboration à trois qui fonctionne du feu de Dieu et qui positionne d’emblée les 12bis comme des éditeurs avec qui le monde de la bande dessinée francophone va devoir compter !

? La théorie du grain de sable T.2 ? par François Schuiten et Benoît Peeters – Editions Casterman (17,50 Euros)

Brüsel, l’une des métropoles mythique des « Cités Obscures », est en proie à une série de phénomènes inexplicables : des quantités de sable, toujours plus importantes, menacent d’ensevelir la cité ; des pierres au poids identique se matérialisent mystérieusement, et sur un rythme de plus en plus rapide, dans les différentes pièces de l’appartement d’un vieil homme ; le patron et chef cuisinier d’une célèbre brasserie perd tellement de poids qu’il se retrouve en état de lévitation… Tout ça par la faute de la mort accidentelle d’un gigantesque haut dignitaire du Boulachistan, qui n’a rien trouvé de mieux que de se faire écraser par un tramway ! Ces étranges dérèglements, qui nous rappelle combien l’équilibre de notre planète est fragile (et qu’un simple grain de sable risque de tout faire dérailler), ont nécessité l’intervention d’une spécialiste des phénomènes insolites : Mary Von Rathen, celle qu’on a autrefois surnommée « L’enfant penchée »… Un an après le premier tome, Benoît Peeters et François Schuiten bouclent le récit le plus fantastique et le plus innovant qu’il leur a été donné de réaliser, jusqu’à aujourd’hui. Le résultat est donc à la hauteur de notre attente (même si une parution en un seul volume aurait certainement eu plus de force, mais aussi plus de coût …, pour le lecteur acheteur) : l’intrigue métaphorique est tout à fait convaincante et l’élégant dessin Hetzelien en bichromie est en totale adéquation avec un subtil format à l’italienne glissé dans un étui cartonné. Etonnants explorateurs des mondes parallèles, ces auteurs, qui vivent en Belgique (et qui connaissent donc bien Bruxelles à qui Brüsel doit beaucoup), n’en finissent pas de nous émerveiller : tout en mettant en place un univers cohérent et original en hommage aux grands architectes du début du XXème siècle, ils n’arrêtent pas de renouveler la narration du 9ème art !

Gilles RATIER

Galerie

Les commentaires sont fermés.