Du Pratt à tour de bras !

Les éditions Casterman n’en finissent pas de rééditer l’œuvre du maître vénitien ! En effet, cette respectable maison, rachetée depuis peu par Gallimard, vient de publier plusieurs histoires d’Hugo Pratt qui n’étaient plus disponibles en librairie depuis de très nombreuses années, dans des livres re-maquettés et au sommaire entièrement repensé !

Ainsi, une nouvelle intégrale en noir et blanc des deux tomes de « Fort Wheeling », de format moyen, est disponible depuis début septembre sous le titre générique de « Wheeling ».

Elle propose aussi, en bonus, « Les Légendes indiennes » : petits contes qui n’avaient jamais bénéficié d’une parution en album en France (ce qui n’était pas le cas en Italie!!!).

Par ailleurs, le groupe Rizzoli-Lizard (à qui Casterman appartenait encore, il y a peu de temps) a lui-aussi édité une nouvelle édition de ces histoires d’Indiens, laquelle ressemble étrangement à la version française (nouveau remontage des planches pour un format de publication réduit), exception faite de la couverture…

D’autre part, une compilation inédite de récits dessinés par Hugo Pratt sous le titre « Capitaine Cormoran et autres histoires » est prévue pour le 10 octobre : un ouvrage de même format qui comprend le récit « Capitaine Cormoran » (publié autrefois par Glénat), mis en couleurs pour l’occasion, et deux autres aventures dans la veine indienne du créateur de « Corto Maltese » : « L’Attaque du fort » (seize planches) et « Billy James » (cinquante planches proposées, il y a bien longtemps, en album, aux Humanoïdes associés).
Les amateurs d’Hugo Pratt auront donc le plaisir de découvrir ou de redécouvrir ces récits et, s’ils veulent en savoir plus sur leur origine, il ne faut pas qu’ils hésitent à consulter l’ouvrage le plus important écrit sur ce mythique auteur transalpin : « De l’autre côté de Corto » par Dominique Petitfaux ; d’autant plus que Casterman vient juste de proposer une nouvelle édition revue et actualisée de ce livre d’entretiens indispensable ! On notera, entre autres, que la bibliographie a été largement complétée et que le livre contient également trois courtes bandes dessinées d’Hugo Pratt : une histoire d’ « Ernie Pike » parue en Argentine en 1959 et resté inédite en français, le court récit « Los Heroes siempre regressan » (scénario de Gonzalo Hernández) paru en Argentine en 1965 et seulement redécouvert en 2004 et une aventure de sept pages inédites en français avec « Corto Maltese » (« La Conjuration du Caniche d’or »), réalisée en 1982 pour le quotidien italien La Repubblica, à l’occasion de la biennale cinématographique de Venise. À noter que cette nouvelle parution prend place dans la dernière collection brochée Corto Maltese, présentée en noir et blanc.

Gilles RATIER

PS : Sur bdzoom,com, pour en savoir plus sur Hugo Pratt, vous pouvez aussi vous référer au « Coin du patrimoine » suivant : « La Ballade du Pratt perdu ».

Galerie

Les commentaires sont fermés.