LES CH’TIS CHEZ DELCOURT !

L’adaptation en BD du film phénomène « Bienvenue chez les ch’tis » paraitra fin octobre aux éditions Delcourt.

Chez Delcourt, on connait les ch’tis ! Jean-Luc Loyer avait déjà publié deux albums relatant son enfance dans le nord de la France : « Les mangeurs de cailloux » et « La boite à 1 franc ». Ces deux récits sensibles et humains seront réunis au sein d’un ouvrage unique, enrichie d’une postface documentée : « Une enfance ch’ti », à paraître le 8 octobre.
Le ch’ti biloute d’auteur, qui avait livré chez le même éditeur (avec le journaliste Xavier Bétaucourt) une enquête BD sur et le scandale de l’empoisonnement au plomb de nombreux enfants de la région de l’usine Metaleurop, mise en liquidation judiciaire en 2003, sait aussi s’amuser des petits travers et des traditions des gens du nord. A la même date, il sortira un recueil de gags en une planche « Les blagues ch’tis ». Le meilleur de l’humour ch’ti compilé par un supporter du R.C. Lens, élevé aux frites/fricandelles à l’ombre des terrils : attendez-vous à ?braire? de rire !

Il faudra ensuite patienter jusqu’au 29 octobre pour découvrir la version en bande dessinée de « Bienvenue chez les ch’tis », d’après le film aux plus de 20 millions d’entrées cinéma de Dany Boon, adapté par Pierre Veys (le scénariste de la série parodique « Baker Street ») et Frédéric Coicault.
Les bénéfices des ventes de cet album recueillis par la production seront reversés à des associations caritatives du Nord – Pas-de-Calais : AC Nord Pas de Calais, Chœurs de Fondeurs, La Ferme du Major – Villages d’Enfants SOS, Fédération Nationale d’Accueil et de Réinsertion Sociale, Resto du Cœur, Quanta, Ludopital, Clowns de l’Espoir, Choisir l’Espoir, Association Neuf de Cœur, Secours Populaire Français, Fondation Abbé Pierre, Association Action Educative (La Boutique) et Les Toiles Enchantées.

Laurent TURPIN

Galerie

Une réponse à LES CH’TIS CHEZ DELCOURT !

  1. Beuuurk dit :

    Il faut arrêter avec cette folie « ch’tis ». I y a un tel battage médiatique que je suis dégoûté de ce film et que je n’ai même pas envie d’aller le voir. Et puis, cette manie qu’on depuis tous les habitants du nord à se vanter : « je suis un ch’ti ! ». Il n’y a plus une émission de TV, jeux TV ou magazine divers qui paraît sans qu’à un moment où un autre on parle des ch’tis. Qu’il y ait demain un film sur les bretons, et après-demain toute la France voudra employer le patois breton. Puis le mois prochain quelqu’un va faire un film sur la Savoie, et c’est le patois savoyard qu’il faudra utiliser pour être branché.
    Cette mode devient un peu débile je trouve. Que les ch’tis, au lieu de venir se vanter de leurs origine, restent chez eux à s’occuper de leur biloute !
    Autre remarque : après la tornade qui a dévasté une partie du nord, je n’ai pas vu Danny Boon mettre la main à la poche pour aider ses ch’tis à qui il doit tant. . Vu le succès que lui a apporté son film, la moindre des choses de sa part aurait été de les soutenir. Mais non, monsieur encaisse, profite de l’effet de mode pour toucher ses dividendes (car sur cette BD qui va sortir sur son film, comme tout un tas de produit dérivés, il touche du poignon) mais ne s’occupe de rien d’autre et laisse dans la misère ceux qu’il a exploité avec son film. Belle mentalité.
    Alors s’il vous plaît, que cette mode passe vite et qu’on passe à autre chose.