« La Mémoire de l’eau » T2 par Valérie Vernay et Mathieu Reynès

Voici le second volet de cette histoire aux tonalités fantastiques, dont nous vous avons déjà parlé il y a quelques mois. Nous obtenons les réponses à toutes les questions posées dans le premier album, réponses que nous ne dévoilerons pas bien sûr.

La Mémoire de l'eau tome 2 planche 1

Marion et sa maman ont donc quitté la ville pour venir s’installer dans la maison familiale, ancrée sur la falaise, tout au bord de la mer. Marion n’a jamais connu son grand-père, disparu en mer avant sa naissance. La fillette, curieuse et obstinée, s’immerge rapidement dans l’histoire familiale, dans laquelle elle a deviné des secrets et des blessures. Elle voudrait tout savoir, comprendre ce qui s’est passé au village plus de trente ans auparavant, élucider le mystère des rochers sculptés, érigés dans la lande. Elle voudrait aussi retourner au phare, où vit un homme solitaire et bougon dont elle devine qu’il a beaucoup de choses à lui apprendre. Le phare, dont la lumière semble parfois accueillante, parfois menaçante, agit sur Marion comme un aimant. Qu’y a-t-il dans cette mer indomptable, dont la fillette rêve même la nuit ?

La Mémoire de l'eau tome 2 page 4

Valérie Vernay et Mathieu Reynès proposent ici à leurs lecteurs une conclusion très convaincante, tant sur le fond que sur la forme. Nous étions restés sur un suspense fort, à la fin du premier volume, avec une Marion en danger coincée sur cet îlot. Et les deux dernières pages de deuxième album là ne déroge pas à cette règle. Les personnages gagnent en épaisseur, y compris la petite Marion, très touchante dans sa quête de vérité. Une partie de l’album développe les relations entre les différents personnages, entre les anciens et les jeunes, entre le passé et le présent. On aime le patron du restaurant, attentif aux autres ; le vieux Capitaine qui raconte ses pêches miraculeuses et puis l’homme du phare, au destin singulier.

La Mémoire de l'eau tome 2 page 7

Enfin, graphiquement, c’est très maîtrisé, tant dans les cadrages que dans les atmosphères parfois éclatantes, parfois nimbées d’un brouillard qui enrobe les terres et les gens.

Catherine GENTILE

« La Mémoire de l’eau » T2 par Valérie Vernay et Mathieu Reynès

Éditions Dupuis (12 €) – ISBN 978 2 8001 5422 0

Galerie

Les commentaires sont fermés.