« Sur les bords du monde » T1 (« L’Odyssée de Sir Ernest Shackleton ») par Olivier Frasier, Jacques Malaterre, Hervé Richez et Jean-François Henry

En décembre 1914, l’explorateur Ernest Shackleton est de ceux qui s’entêtent, que rien n’arrête et qui tiennent à laisser un nom dans l’histoire des conquêtes, celle des pôles. Alors qu’Amundsen a réussi, Shackleton a déjà échoué une fois, tout près du but. Il embarque donc 27 hommes et se lance depuis la Géorgie du Sud vers le monde des glaces, vers un des bords du monde…

Pourtant, on l’a prévenu, la banquise menace de se refermer plus tôt que prévu cette année-là ! Rien n’y fait ! L’homme est plus têtu qu’un iceberg ! Alors il quitte cette terre qu’on a déjà du mal à imaginer habitée, loin au sud de la Terre de Feu. Très vite, les pronostics pessimistes se concrétisent : les glaces enserrent peu à peu le bateau, retiennent sa progression et finissent par le paralyser. L’expédition est condamnée à l’échec, d’autant qu’il faut bientôt abandonner L’Endurance, lequel sera finalement broyé par les glaces ! Dès lors, la survie de ces hommes devra tout à l’entêtement de leur commandant. Après des semaines d’un séjour forcé sur la banquise, hommes et chiens tirant traîneaux et chaloupes entreprennent un inimaginable périple… L’histoire de cet équipage en perdition durera des mois et le second tome en évoquera l’issue, miraculeuse.

En préface, Nicolas Dubreuil, chef d’expédition polaire Arctique et Antarctique, rappelle que  « Sir Ernest H. Shackleton était un meneur d’hommes d’exception, doublé d’un homme ayant un sens des médias de l’époque. L’expédition de L’Endurance fut définitivement une expédition tournée vers l’image. Pour la première fois, le monde découvrira des photos de toute cette dramatique aventure et pourra la vivre de l’intérieur ». Et c’est encore, avec ce diptyque, l’image qui le fait revivre… Après la collection Explora chez Glénat, on sent en tout cas comme un souffle nouveau animer la BD, le souffle de l’aventure réelle, celle des hommes et des femmes qui ont fait progresser la connaissance des terres inexplorées, ces « bords du monde ».

Si les déserts des glaces vous congèlent l’esprit et si vous préférez les déserts de sable, alors nous vous conseillons le Sahara avec le premier tome des « Quatre coins du monde ». Hugues Labiano y met en scène ces méharistes légendaires qui patrouillaient dans le sud-algérien pour y maintenant l’ordre, celui des puissances coloniales qui « pacifiaient », dit-on ! Bien que son récit soit assez lent à démarrer et qu’il ne s’agisse pour le moment que d’y retrouver un capitaine disparu, il faut découvrir les décors du Hoggar si habilement dessinés et valorisés (ce que les couleurs de Jérôme Maffre font également). Les nuits froides au coin d’un feu ou la chaleur accablante des oasis, les campements ou les méharées sont de très belle facture et ne peuvent que nous inciter à imaginer un second tome un peu plus tonique du point de vue narratif.

Enfin, si déserts de glace ou de sable vous désespèrent et que vous vouliez prendre de la hauteur, il vous reste « L’invention du vide », du côté de Chamonix. C’est là qu’en 1881, trois hommes vont tenter l’assaut du Crépon, une aiguille considérée alors comme le symbole de la montagne inaccessible, un récit largement inspiré du récit de Mummery, un des trois alpinistes. Les dessins lumineux et impressionnistes de Debon sont tout bonnement remarquables et fascinants. Un voyage vertical vers un incontestable bord du monde, là encore !

Alors, bons voyages…

Didier QUELLA-GUYOT  ([L@BD->http://www.labd.cndp.fr/] et sur Facebook).

http://bdzoom.com/author/didierqg/

« Sur les bords du monde » T1 (« L’Odyssée de Sir Ernest Shackleton ») par Olivier Frasier, Jacques Malaterre, Hervé Richez et Jean-François Henry

Éditions Grand Angle (13, 90 €) – ISBN : 978-2-8189-0983-6

« Les Quatre coins du monde » T1 par  Hugues Labiano

Éditions Dargaud (14, 99 €) – ISBN : 978-2205-06710-1

« L’invention du vide » par Nicolas Debon

Éditions Dargaud (16, 45 €) – ISBN : 978-2205-06701-9

 

Galerie

Une réponse à « Sur les bords du monde » T1 (« L’Odyssée de Sir Ernest Shackleton ») par Olivier Frasier, Jacques Malaterre, Hervé Richez et Jean-François Henry

  1. Très bon récit d’aventures en BD. Et j’adore les dessins.