Etude Tajan : Vente Tintin :Vente Tintin du 25/11/00:les résultats

Une fois encore les ventes publiques nous surprennent en proposant des chiffres hallucinants mais conformes aux estimations qui, elles aussi souvent, ne manquent pas de bouleverser les collectionneurs habitués aux cotes plus souples du BDM.

Etude Tajan : Vente Tintin
du samedi 25 novembre 2000 :

les résultats

>
Une fois encore les ventes publiques nous surprennent en proposant des chiffres hallucinants mais conformes aux estimations qui, elles aussi souvent, ne manquent pas de bouleverser les collectionneurs habitués aux cotes plus souples du BDM. Soulignons, bien sûr, l’état fréquemment exceptionnel des pièces proposées, une caractéristique qui peut expliquer de telles envolées… enfin parfois.
Cet état du marché de la bande dessinée ancienne en ventes publiques ne lui étant, toutefois, pas spécifique, en effet, la plupart des autres domaines subissent actuellement de folles envolées « lyriques», du jouet ancien au flacon de parfum en passant par les meubles et les pâtes de verre…
Peut-être faudra-t-il attendre l’arrivée de l’euro et la disparition des placements en francs ou quelques chutes vertigineuses pour assainir les marchés, affaires à suivre !
Quoiqu’il arrive les résultats sont là et ne semble pas décourager les amateurs. Nous allons désormais vous tenir au courant des adjudications lors des ventes de bandes dessinées, qu’il s’agisse d’albums, d’objets ou d’originaux.
Sur trente-quatre chapitres déclinés lors de cette vente, nous en avons sélectionnés un certain nombre dans lesquels les résultats méritent d’être remarqués. Pour la totalité des adjudications nous vous renvoyons au site LordWeb.com et à sa rubrique salle des ventes. Les prix sont en francs français, les acquéreurs payant en sus des enchères les frais suivants : 9,495% pour les livres et 10,764% pour les autres lots.

1. Affiches, sérigraphies et lithographies
Si plusieurs lots aux estimations élevées n’ont pas trouvé preneurs (particulièrement les n°18, 21 et 26) – tout dépend souvent du prix de réserve donné par le vendeur – d’autres ont dépassé l’estimation des experts Eric Leroy et Daniel Perez comme le n°2, une sérigraphie en couleurs n° et signée à 200 ex. en 1981 du trésor de Rackham le Rouge commercialisée au profit du « World wildlife Fund Belgium » estimée à 9000 francs et adjugée 11 000 F.
Le n°3 aux même caractéristiques mais estimée 7 000 F s’est envolée, elle, jusqu’à 11 500F. Soulignons encore la lithographie du « Royal Waterloo Golf Club » Prix Stéphane Janssen (n°17), tirage limité à 25 ex., celle-ci non numérotée mais signée par Hergé en 1979, estimée à 40 000F mais adjugée, quand même, à 34 000F , et la sérigraphie du Centre Culturel Wallonie-Bruxelles à Paris (300 ex. n° et signés) offerte aux invités de l’inauguration du centre le 26 septembre 1979 attendue à 15 000F mais adjugée à 20 000F.

Journaux, périodiques et illustrations.
Les lots de journaux contenant les prépublications de Tintin dans Cœurs Vaillants et Le Petit Vingtième se sont envolés cette fois, les premiers (lots n°41 et 42) faisant jusqu’au double de l’estimation avec 3 200F et 2 800F mais coiffés par les seconds (n°43 à 47) dont les estimations à 5 000F se sont concrétisées par des adjudications à 10 500F. Soulignons cette fois la très surprenante estimation à 2 500F (il s’agit sans doute d’une erreur de composition) pour 19 reliures éditeur du journal Tintin français de la 2 à la 25 indiquées en « très bel état ». Pour une valeur BDM largement confirmée depuis toujours autour de 30 000F, nous avons assisté à une adjudication à 9 000F… une aubaine pour l’acheteur !

2. Albums noir et blanc
Comme toujours, la mise en vente des albums de Tintin est un des instants largement attendus par les collectionneurs. Premier lot, le n°72bis ou plus explicitement Tintin reporter du Petit Vingtième au pays des Soviets (1930) en N&B mais sans indication de mille dans le catalogue Tajan et en très bon état, n’a pas déçu les observateurs : estimé à 35 000F il a finalement été adjugé à 41 000F, l’acheteur ayant du coup déboursé avec les frais environ 45 000F, les mythes sont encore solides ! Toutefois, un exemplaire du 2ème mille de Tintin reporter du Petit Vingtième en Amérique (1932), moyen semble-t-il n’a atteint que 14 000F alors qu’il était attendu à 20 000F.
Voici quelques autres résultats, le premier prix étant celui de l’estimation, le second celui de l’adjudication : Lot n° 80 Les Cigares du Pharaon, 1938 (12 000/21 000), n°84 Les Cigares du Pharaon, 1942 (35 000/38 000), n°85 Le Lotus Bleu avec un envoi, 1939 (30 000/30 000), n°86 Le Lotus Bleu, 1939 (8 500/12 500), n°90 L’Oreille cassée, 1941 (18 000/17 000), n°93 Le Sceptre d’Ottokar, 1939 (35 000/40 000), n°96 Le Crabe aux pinces d’or, 1941 (20 000/16 000)…

3. Albums couleurs
Comme pour les albums noir et blancs voici une sélection de résultats marquants, le premier prix étant celui de l’estimation et le second celui de l’adjudication : lot n°100 Tintin au Congo, 1946 B1 (6 500/5 500), n°102 Tintin en Amérique, 1945 B1 (7 000/9 500), les lots 104 et 105 proposant les 1ère couleurs des Cigares du Pharaon sont indiquées comme parues en 1948, les amateurs les auront bien sûr replacés en 1955 (3 000/3 800 et 2 500/2 000), n°110 L’Ile noire, 1943 A20 (15 000/26 000), n°116 Le Crabe aux pinces d’or, 1944 A22 (3 000/5 800),

Lien : www. lordweb.com

Galerie

Une réponse à Etude Tajan : Vente Tintin :Vente Tintin du 25/11/00:les résultats

  1. chris67 dit :

    recherche cote pour le lotus bleu .B5-1951 . le crabe aux pinces d’or .B 5-1951 . le tresor de rackam le rouge B 6-1952 .objectif lune .B 8-1953 .tintin au congo .B 12-1955. merci