« Espion de famille » T1 (« Bons baisers de Papy ») par Romain Ronzeau et Thierry Gaudin

BD Kids, le label BD des éditions Bayard était, jusqu’à présent composé de séries ou de one shot prépubliés dans le magazine J’aime lire et destinés à un lectorat très jeune. Dans BD Kids, il y a « Ariol », « Lucy poids plume », « Julie », « Franky & Raoul », « Anatole Latuile », « Émile et Margot », « Grenadine et Mentalo » et d’autres encore… : autant de héros appréciés par les enfants.

Aujourd’hui, BD Kids élargit son offre et son lectorat avec deux séries destinées aux adolescents des années « Collège ». Il s’agit de « Espions de famille » et de « Playlist », deux univers, deux traitements différents. Les lecteurs du bi mensuel Okapi connaissent déjà ces héros et héroïnes, puisque leurs premières aventures ont été publiées à partir de 2009, segmentées en dix épisodes.

Cette publication en albums souples permettra aux lectrices et lecteurs de se replonger avec plaisir dans le monde de héros déjà familiers, et à d’autres de les découvrir.

Voici donc le premier épisode de « Espions de famille », intitulé « Bons baisers de papy ».

Romain Ronzeau et Thierry Gaudin - BD Kids, Espions de famille, page 5, 2012.

Le titre de l’album fait explicitement référence à un espion bien connu, le célèbre James Bond, et donne le ton d’emblée en nous plongeant dans une histoire d’espions joliment décalée et un brin déjantée.

Où l’on fait la connaissance d’Alex qui rêve en classe en écoutant distraitement la jolie Leïla parler de l’un de ses romans préférés, « Moby Dick ». Alex n’est pas un lecteur assidu mais il est amoureux (secrètement) de Leïla. Il préfère nettement faire d’interminables parties de « Spy Undercover Reloaded 8 » avec ses copains et bidouiller des programmes sur son ordinateur. Mais, pour Leïla, il est prêt à tout, même lire « Les Trois mousquetaires » !

Romain Ronzeau et Thierry Gaudin - BD Kids, Espions de famille, page 9, 2012.

Mais voilà que la petite vie tranquille d’Alex est perturbée par l’arrivée soudaine de son grand-père, son papy qui lui met la honte devant ses amis en l’appelant « mon biquet » et qui se prend pour un mousquetaire en jouant avec son vieux sabre laser. Pour Alex, papy, « c’est juste un vieux nul qui me prend la tête et qui me pourrit la vie ! »

Pourtant, papy a un secret qu’il finit par révéler à Alex. Dans les années soixante, c’est-à-dire au siècle dernier, le Papy était un espion oeuvrant dans une organisation sécrète sous les ordres du président de Gaulle, baptisée « Les Anges de Charles ». Papy : nom de code B707.

Romain Ronzeau et Thierry Gaudin - BD Kids, Espions de famille, page 12, 2012.

Alex n’en revient pas ! Et il n’est pas au bout de ses surprises car le Papy, toujours en forme – enfin presque, veut reprendre du service en s’attaquant à son pire ennemi, l’infâme colonel Mordicus. Celui-ci, dans son fauteuil roulant, trame dans l’ombre une sombre machination avec son fils. Papy, à bord de sa vaillante DS, entraîne Alex et Leïla dans une aventure trépidante, avec quelques ratés et chausse-trapes, où il s’agira de sauver le monde. Rien que ça ! Pas facile d’être un héros !

Romain Ronzeau et Thierry Gaudin - BD Kids, Espions de famille, page 36, 2012.

On s’amuse franchement à lire cette histoire fort bien menée, où des adolescents d’aujourd’hui sont confrontés à des situations inattendues, où l’on poursuit pour de vrai de vrais méchants. On y parle aussi des relations entre générations, de la difficulté de vieillir et de communiquer. C’est drôle, intelligent, malicieux et tonique.

Catherine GENTILE

« Espions de famille » T1 (« Bons baisers de Papy ») par Romain Ronzeau et Thierry Gaudin

Éditions Bayard (9,95 euros) – ISBN 978 2 7470 3994 9

Galerie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>