« Ma vie posthume » T1 (« Ne m’enterrez pas trop vite ») par Zanzim et Hubert

Fantasque fable macabre, « Ma vie posthume » est une chronique sociale sur fond de polar, prévue en deux tomes : un voyage dans le temps et dans l’au-delà, pourtant bien ancré dans la réalité !

            Suite à une chute, une vieille dame au fichu caractère perd connaissance dans son salon et constate à, son réveil, à la vue du trou béant dans sa poitrine, qu’elle a été assassinée et qu’elle est tout simplement… Morte. Et c’est à partir du jour de son décès qu’Emma Doucet va recommencer à vivre…             Pour essayer d’identifier son meurtrier, elle tente alors de reconstituer les événements importants de sa vie : ses rivalités de jeunesse, sa rencontre avec son époux, le décès de se dernier… ; ceci jusqu’au moment précis de son accident, quand elle a essayé d’attraper la cartouche de cigarettes que son aide-ménagère avait planquée au-dessus de l’armoire… Des réminiscences qui lui remontent de manière un peu brouillonne et qui se mêlent à ce présent où notre matrone continue, bel et bien, d’« exister »…

            Voici donc, du bout de la lorgnette de l’au-delà immédiat, le portrait attachant et les aventures burlesques d’une drôle de bonne femme ayant traversé tout le XXe siècle : un retour un peu nostalgique sur la France d’hier qui est contrebalancé par des rebondissements de tout poils et où il apparaît, finalement, que l’affaire soit un peu plus complexe qu’initialement envisagée…             C’est encore une idée futée d’Hubert, l’habile scénariste (et épatant coloriste) de divers petits bijoux bédéesques dont la série « Miss Pas Touche », mais aussi « Les Yeux verts » ou « La Sirène des pompiers » réalisés avec le même Zanzim : un dessinateur au trait moderne et limpide qui sait également se faire clair et stylé, ne se refusant pas, au détour de certaines cases, d’emprunter les voies très agréables d’un certain classicisme !

 Gilles RATIER

 « Ma vie posthume » T1 (« Ne m’enterrez pas trop vite ») par Zanzim et Hubert

Éditions Glénat (12,55 €) – ISBN : 978-2-7234-8359-9

Galerie

Les commentaires sont fermés.