Zoom sur les meilleures ventes de BD du 25 avril 2012

Manifestement, en attendant de connaître le nom de leur prochain président de la République, les Français tentent de se divertir comme ils peuvent : et nombreux sont ceux qui se rabattent sur la lecture ! Notamment sur celles de bandes dessinées puisque l’adaptation du film d’Alain Chabat (« Sur la piste du Marsupilami » par Batem et Stéphane Colman) apparaît enfin dans le « Top 20 Ipsos/Livres Hebdo » des meilleures ventes de livres en France (tous genres confondus) de la semaine, à la 13ème place ! Suivie de près par le 10ème et ultime tome de « De cape et de crocs », l’excellente BD théâtrale de Jean-Luc Masbou (aux dessins) et Alain Ayroles (au scénario), en 14ème position.

Tirée à 70 000 exemplaires par les éditions Delcourt, ce dernier volume d’une série digne d’une véritable commedia dell’arte, aux références multiples, aura conquis un large lectorat jusqu’au bout ; ceci grâce à son sens du dialogue, son érudition et son graphisme léché et cartoonesque à la fois : les animaux et personnages vedettes s’y affrontant à coups d’épées et de joutes verbales, et même parfois en vers…

Et si le « Top 15 BD » (hors manga) est toujours plutôt calme (« Les Schtroumpfs », « Kriss de Valnor », « Le Donjon de Naheulbeuk », « Tramp », « Cédric »,« Bart Simpson », « Chroniques de Jérusalem », « Les Gardiens du sang »,« Les P’tits diables » et « Hauteville House » sont toujours bien présents, ce qui n’est plus le cas des « Simpson », d’« Alger la noire », des « Rugbymen » et d’« Iznogoud »), ce classement des meilleures ventes de BD accueille, toutefois, pas moins de 3 autres nouveautés :

  • La 23ème enquête rétro de « Lefranc », journaliste créé par Jacques Martin, dans le journal Tintin, en 1952 (et reprise ici, dans le pur respect du style graphique et narratif de ce maître de l’école belge, par Régric pour les dessins et Thierry Robberecht pour le scénario) est 4ème et a été tirée à 50 000 exemplaires par les éditions Casterman. Guy Lefranc y est témoin d’un vol au musée de l’Empereur, alors qu’il est en reportage à Tokyo, en ce début des années 1950. Les voleurs s’emparent de l’armure de guerre du dernier shogun, symbole du clan Tokugawa, soumis par l’empereur, à la fin du XIXe siècle seulement. Ce vol pourrait annoncer le soulèvement de la vieille aristocratie après la capitulation du Japon devant les Alliés…

  • Le 3ème opus de « Namibia », la palpitante 2ème saison fantastique de « Kenya » (toujours scénarisée par Léo et Rodolphe, mais dessinée par Bertrand Marchal), est 5ème et a été tiré à 45 000 exemplaires par les éditions Dargaud. Dans cet épisode, Miss Austin sort du coma après l’accident de voiture qui a coûté la vie au major. Ayant perdu la mémoire récente, elle revit cependant en rêve des scènes effrayantes qui lui permettent de reconstituer le passé…

  • et, comme nous l’avions prévu la semaine dernière, le 18ème recueil des gags de « L’Élève Ducobu » (toujours dessiné par Godi et scénarisé par Zidrou) est 13ème, alors qu’il a été tiré à 120 000 exemplaires par les éditions du Lombard… Il faut préciser que cet ouvrage, où Ducobu veut conserver le titre d’empereur des tricheurs tout en continuant à déstabiliser l’instituteur Latouche, n’est sorti qu’en fin de semaine et qu’il va certainement profiter dela sortie, aujourd’hui, des « Vacances de Ducobu » sur les grands écrans : le film de Philippe de Chauveron (avec Élie Semoun, François Viette et Joséphine de Meaux) devant logiquement cartonner pendant ces vacances scolaires et, donc, entraîner de bonnes ventes pour la bande dessinée éponyme.

 Si les adaptions cinématographiques contribuent énormément à faire vendre des albums de bandes dessinées, c’est en fait toute les médiatisations et expositions importantes, quelles qu’elles soient, qui sont bénéfiques au secteur. Même les plus tristes nouvelles !

Ainsi, le décès récent de l’immense Jean Giraud alias Moebius, dont l’annonce a été largement reprise par les journalistes de presse, radio, télévision et nouvelles technologies, sur toute l’hexagone mais aussi dans le monde entier, a entraîné une curiosité et un intérêt pour son œuvre que l’on avait pas observés depuis longtemps.

Tout ça pour dire que le nom de Moebius est aujourd’hui bien ancré dans l’inconscient collectif et que, de « Blueberry » à « L’Incal » (en passant par « Le Major fatal »), il symbolise parfaitement la popularité, la subtilité et la grandeur du 9ème art (1) : littérature graphique qui n’a pas de complexes à avoir par rapport aux autres arts littéraires (une BD, ça vaut bien un roman, non ? – voir notre strip « Animal Lecteur » de la semaine ci dessous) et qui fait partie intrinsèque de la culture d’aujourd’hui ! Il est donc évident que, tous clivages politiques mis à part, nous ne pouvons que soutenir l’action de Francis Groux, cofondateur du Festival international de la bande dessinée d’Angoulême (avec Claude Moliterni et Jean Mardikian) et de sa fille Delphine qui partent en campagne pour que la future médiathèque ultramoderne du Grand Angoulême (conçue par l’architecte Françoise Raynaud et qui doit ouvrir en 2013) porte le nom de Moebius ; ce dernier ayant, par ailleurs, reçu le Grand Prix de la ville d’Angoulême en 1981. Un concours officiel, qui s’achèvera à la mi-mai, a été lancé par la préfecture de la Charente pour trouver le nom de l’établissement. Mais « les noms retenus ne font pas référence à la bande dessinée. Le seul qui pourrait s’en rapprocher est « alpha bulle » » (À vous de juger…)… Depuis des années, bénévoles, professionnels, auteurs, presse et municipalités successives se sont battus afin qu’Angoulême soit LA ville de la bande dessinée. Angoulême, c’est la BD ! Et au moment où il s’agit de baptiser ce futur monument culturel de la ville, cette réalité est balayée d’un revers de la main. », s’indigne Francis Groux. Pour apporter son soutien à l’initiative, il suffit d’envoyer un message de soutien à l’adresse : moebiusmediatheque@gmail.com (en précisant, Le nom qui s’impose, c’est MOEBIUS).

Gilles RATIER, avec un tout petit peu de Laurent TURPIN

(1) Pour un aperçu, non exhaustif, du talent de l’artiste, voir nos trois hommages consécutifs : Pour se souvenir de Moebius…, Pour se souvenir de Jean Giraud (alias Gir ou Moebius)… et Et Gir redevint Moebius… : genèse !.

 PS : Encore merci à Sergio Salma (scénariste, mais aussi observateur pointu et sans concession de notre milieu), à Libon (dessinateur) et aux éditions Dupuis qui nous autorisent à reprendre, chaque semaine, pour illustrer notre rubrique, quelques extraits pertinents de leur strip « Animal lecteur » publié, en avant-première, dans Spirou, l’hebdomadaire champion de la bonne humeur !

« TOP 15 BD »:

DU 9 AU 15 AVRIL 2012

(Copyright Ipsos/Livres Hebdo)

CLASSEMENT
SERIES TITRES AUTEURS EDITEURS
1er 2e semaine Marsupilami T.25 Sur la piste du Marsupilami, la BD du film Batem, Stephan Colman MARSU
2ème nouveau De cape et de crocs T.10 De la Lune à la Terre Jean-Luc Masbou, Alain Ayroles DELCOURT
3ème 4e semaine Les Schtroumpfs T.30 Les Schtroumpfs de l’ordre Pascal Garray, Alain Jost, Thierry Culliford LOMBARD
4ème nouveau Lefranc T.23 L’Éternel shogun Régric, Thierry Robberecht [d'après Jacques Martin] CASTERMAN
5ème nouveau Namibia T.2 [suite de Kenya] Épisode 3 Bertrand Marchal, Leo, Rodolphe DARGAUD
6ème 6e semaine Les Mondes de Thorgal : Kriss de Valnor T.2 La Sentence des Walkyries Giulio De Vita, Yves Sente LOMBARD
7ème 4e semaine Le Donjon de Naheulbeuk T.10 4ème saison, partie 1 Marion Poinsot, Johnny Lang CLAIR DE LUNE
8ème 3e semaine Tramp T.10 Le Cargo maudit Patrick Jusseaume, Jean-Charles Kraehn DARGAUD
9ème 5e semaine Cédric T.26 Graine de star Laudec, Raoul Cauvin DUPUIS
10ème 5e semaine Bart Simpson T.3 Fils d’Homer d’après Matt Groening JUNGLE
11ème 18e semaine Chroniques de Jérusalem Guy Delisle DELCOURT
12ème 4e semaine Le Triangle secret : Les Gardiens du sang T.4 Ordo ab chao Denis Falque, André Juillard, Didier Convard GLÉNAT
13ème nouveau L’élève Ducobu T.18 Révise un max ! Godi, Zidrou LOMBARD
14ème 3e semaine Les P’tits diables T.13 Un frère, ça sert toujours ! Olivier Dutto SOLEIL
15ème 2e semaine Hauteville House T.8 Fort Chavagnac Thierry Gioux, Fred Duval DELCOURT

Galerie

Les commentaires sont fermés.