« Les Racines du chaos » T2 (« Umbra ») par Bartolomé Segui et Felipe Hernández Cava

L’espagnol Felipe Hernández Cava est certainement l’un des plus intéressants scénaristes de la scène BD ibérique, notamment grâce à ses collaborations avec des dessinateurs phares comme Juan Giménez, Victor de la Fuente, Ricard Castells ou Enrique Breccia. Leurs œuvres communes lui ont permis de s’imposer comme un pionnier de la bande dessinée politique sous la dictature de Franco.

Tour à tour scénariste pour la télévision et le cinéma, critique littéraire, essayiste et enseignant à l’université, il est, aussi, le responsable d’excellents récits historiques ou policiers en bande dessinée, tels « Berlin 1931 » avec Raúl, « Les Mémoires d’Amoros » avec Federico Del Barrio ou « Les Serpents aveugles » avec Bartolomé Segui. Avec « Les Racines du chaos », enquête dense et troublante au cœur des conflits internes géopolitiques des années cinquante,  il nous démontre, une fois de plus, qu’il est bien l’une des figures essentielles de la bande dessinée et de la culture espagnole contemporaine !            Digne des meilleurs romans d’espionnage d’Eric Ambler, de John le Carré, de John Buchan ou de Graham Greene, ce passionnant diptyque nous plonge en pleine guerre froide, pour mieux nous entraîner aux sources des troubles incessants au sein des Balkans. Alexandre Ostojic, trentenaire d’origine yougoslave travaillant au département de chimie de médecine légiste de Scotland Yard, est pris dans le terrible engrenage d’une machination internationale ayant causé la mort de sa mère. Sa vie est en danger et tous les personnages qui évoluent autour de lui jouent leur propre jeu : même l’envoûtante Vanessa, l’agent britannique qui est devenue sa maîtresse. Il part pourtant avec elle pour Majorque, afin d’y poursuivre son enquête sur le décès de sa mère, se faisant passer pour un couple fraîchement marié.            L’atmosphère pesante et angoissante de ce scénario complexe, fort bien écrit et rebondissant continuellement grâce à de multiples rebondissements, est très bien mise en valeur par le trait original, sombre et gras, mais très illustratif, du dessinateur Bartolomé Segui qui connaît très bien Majorque, puisqu’il en est originaire.« Les Racines du chaos » T2 (« Umbra ») par Bartolomé Segui et Felipe Hernández Cava

Éditions Dargaud (19,95 €) – ISBN : 978-2-8098-0551-2

                                                           Gilles RATIER

(1) Par ailleurs, ce scénariste, fasciné par la dimension éthique de la guerre et par les thèmes de l’amitié et de la trahison, n’a de cesse de changer de style à chacun de ses albums. Preuve en est une autre traduction de son œuvre également proposée aujourd’hui par les Impressions nouvelles : « Je suis mon rêve ». Ce récit énigmatique, librement inspiré par l’accident d’avion de Joseph Beuys survenu en Crimée (l’un des événements les plus légendaires de l’histoire de l’art contemporain), repose sur les dialogues entre un pilote de la Luftwaffe survolant le front russe avec une femme absente. Le lecteur arrivera difficilement à discerner le rêve de la réalité et le somptueux traitement graphique de l’illustrateur Pablo Auladell (proche de celui d’un Frédéric Bézian chez nous) rend d’autant plus énigmatique cette histoire revue par le double filtre de la mémoire et de l’imagination : il faut s’accrocher pour suivre, mais après avoir effectué autant d’efforts, le lecteur sera ravi de toucher son salaire !

« Je suis mon rêve » par Pablo Auladell et Felipe Hernández Cava

Éditions Les Impressions nouvelles (18 €) – ISBN : 978-2-87449-127-6

Galerie

Les commentaires sont fermés.