« Davy Crockett, Frontiersman », un nouveau strip de Jack Kirby découvert en France !

Grâce à de nombreux chercheurs et spécialistes, nous découvrons aujourd’hui, petit à petit, tout un pan inconnu de la production bandes dessinées sur les territoires francophones… Après un dossier sur les participations méconnues de Jean-Michel Charlier dans l’hebdomadaire féminin Bonnes Soirées(1), voici une pépite due au dessinateur américain, le « King » Jack Kirby : cette dernière a été retrouvée, dans sa version française, dans un petit format des éditions Jeunesse et vacances, en 1968 !

Tout commence en 2009… Philippe Roure et moi sommes aux Halles de Paris, pour la première de notre documentaire «  Marvel 14 : les super-héros contre la Censure » (dans sa version 26 minutes) à l’Étrange Festival. Pour l’occasion, toute l’équipe de Metaluna Productions est présente. Sont invités Reed Man de Strange, le spécialiste de la censure Bernard Joubert, Tanguy Mouchot (le petit-fils de Chott, qui réédite actuellement les « Fantax » dans de superbes éditions) et le cinéaste Jean Rollin, aujourd’hui disparu… Reed Man, les amis du forum PIMPF et moi sommes, à cette époque, en train de boucler l’énorme bibliographie française de Jack Kirby, sortie en septembre 2009 dans Strange n°9bis… C’est à ce moment que Bernard Joubert, me parle d’un western de Kirby peu connu…

Retour à la maison et mail de Bernard Joubert : « J’ai retrouvé l’histoire de Kirby… C’est une apparition éclair dans Zoom n° 15 (octobre 1968), un petit format des éditions Jeunesse et vacances. L’une des séries de cette revue est « Davy Crockett », à mon avis le daily strip (remonté) « Davy Crockett, Frontiersman » (1955-1972) de Jim Mc Ardle. Des cases portent le copyright Columbia Features Inc. et les signatures Mc Ardle & Herron. Et dans Zoom n°15, le dessin devient soudain du Kirby pour 14 pages (le copyright étant alors de 1957). Dès le numéro suivant, il n’y a plus de Kirby. Il a dû faire un passage rapide sur le strip. C’est certainement indiqué dans la checklists US».

L’album contenant le Zoom n°15 + La bibliographie américaine de Kirby chez TwoMorrows Publishing.

La nouvelle a de quoi m’intriguer en tant  que co-auteur de la checklist américaine. Pourtant, au premier abord, le scepticisme l’emporte : « Merci pour cette nouvelle référence. Pourtant, je ne pense pas qu’il s’agisse d’un strip. Plutôt d’un comic book… Kirby a en effet signé des histoires de Davy Crockett pour deux numéros de Western Tales en 1955 chez Harvey. Envoie-moi quelques images… Merci !».

Les deux couvertures de Western Tales avec Davy Crockett. Le numéro suivant, consacré à Jim Bowie, est toujours de Kirby...

La réponse de Bernard ne tarde pas, ainsi que les scans… : « Comme tu le verras sur les docs, lorsque la signature des auteurs n’a pas été enlevée par les remonteurs des éditions Jeunesse et vacances, on voit clairement qu’il s’agit d’un strip… Les signatures sont datées avec le jour et le mois. Est-ce qu’un comic book de Kirby aurait pu être glissé au milieu de ces strips dans la version française ? C’est envisageable, l’éditeur a par exemple publié des « Robin des bois » de diverses provenances, comme s’il s’agissait de la même BD. Mais il y a ces indices troublants : la première page de Kirby est dans la continuité exacte de la dernière page qui n’était pas de lui, avec le personnage du pirate Jean Lafitte (le gars à petite moustache) ;

Zoom n°15 p. 32 : les deux premières cases sont bien de Kirby, pas les précédentes ni suivantes...

Une case de Zoom n°15 p.44... : du Kirby, avec la mention du copyright...

- le même copyright « Columbia Features Inc. » apparaît sur les pages qui sont assurément des strips et celles de Kirby ».

Après examen des strips, je me range rapidement à l’avis de Bernard… Visiblement, Jack Kirby a ghosté ce strip pendant près de trois semaines, en l’encrant lui-même, probablement avec l’aide de sa femme Roz (sur les trois dernières bandes, un peu plus bâclées)…

Après recherches, il s’avère que le strip a été dessiné et supervisé par Jay Mc Ardle de début 1955 à 1959. Le Columbia Features Syndicate, ayant proposé la série aux journaux jusqu’en 1972, a fait croire à sa poursuite jusque là…

Précisons que les comic books de « Davy Crockett » par Kirby ont été publiés chez Harvey dans les n°31 et 32 de Western Tales, avec des dates de couverture d’octobre 1955 et de mars 56. Ils ont donc été dessinés trois mois plus tôt, plus d’un an avant le strip, et ces histoires n’ont rien à voir avec celle de Zoom n°15…

Pages de Western Tales n°31

Kirby en famille (avec Roz, Neal et Susan) dans les années 50

Voici donc ce qui s’est probablement passé…

En 1957, le scénariste Ed Herron (le père du Red Skull dans « Captain America ») est scénariste chez National Periodicals. C’est aussi un vieil ami de Kirby, depuis leur passage commun à la Fox en 1939.

Juste après l’arrêt de ses commandes chez Atlas (suite à « l’implosion » de la maison d’édition de Goodman), Kirby démarche National-DC et c’est là qu’il retrouve Herron en janvier 1957 et que ce dernier lui propose le strip…

Herron a déjà de sérieux problèmes d’alcoolisme. Peut-être est-ce la raison pour laquelle il se désengage d’un daily strip trop contraignant ?

En tout cas, il confie la série à un homme d’expérience : Jack Kirby a déjà réalisé plusieurs westerns (« Wilton of the West », « Lone Rider », « Western Love », « Boys’ Ranch », « Bullseye »…), outre son expérience récente sur la version comic book de « Davy Crockett »… Il a également déjà travaillé pour les syndicates (Lincoln, Associated Features Syndicate, Fox…) et connait tout des bandes quotidiennes.

Western Love (Prize), Boys’ Ranch (Harvey) et Bullseye (Mainline)...

Après calcul à l’aide d’un calendrier, il semblerait que Jack ait d’abord réalisé un premier strip (celui du jeudi 10 janvier 1957), certainement un jalon d’essai avant son service de 18 jours sur la série, du lundi 14 janvier au samedi 2 février, le strip paraissant également le week-end (probablement les samedis)…

Pages du daily strip par Kirby, publiées dans Zoom n°15.

Zoom n°16 p.56 : la suite du strip n’est plus de Kirby, comme l’indique le cartouche...

Le lundi 4 février 1957, « Davy Crockett, Frontiersman » est repris au dessin par Jim Christiansen.

Par la suite, le tandem Herron & Christiansen œuvrent sur « Nero Wolfe » (dailies + Sunday Pages), entre fin 1957 et début 1958, toujours pour Columbia Features Inc.

Quant à Jack, il poursuit sa carrière chez National, avec des petites histoires fantastiques dans House of Mystery, House of Secrets, My Greatest Adventure, Tales of the Unexpected... ; sans oublier les séries « Challengers of the Unknown » et « Green Arrow ». Histoire de ne pas se faire oublier des syndicates, il assiste également Frank Giacoia, pendant plusieurs mois (du 4 août 1957 au 23 février 1958), sur la page du dimanche western « Johnny Reb and Billy Yank », pour le New York Herald Tribune Syndicate

Deux pages du dimanche de « Johnny Reb and Billy Yank ».

Fin 1958, il reviendra au western chez Atlas, en compagnie de Stan Lee et Dick Ayers. Il produira de nombreuses couvertures et petites histoires pour Kid Colt Outlaw, Gunsmoke Western, Wyatt Earp, Two-Gun Kid, Rawhide Kid.

Les westerns Atlas de Kirby...

Pour revenir à « Davy Crockett, Frontiersman », le remontage du strip sous forme de pages pour Zoom a entraîné des retouches sur le dessin du King… Mais, même dénaturée, une nouvelle pépite est toujours agréable à découvrir !

Jean DEPELLEY, avec la participation de Bernard Joubert

mise en page : Gilles Ratier, aide technique : Gwenaël Jacquet

(1)Voir Des scénarios inconnus de Jean-Michel Charlier dans Bonnes Soirées !

Galerie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>