« L’Expédition » T1 (« Le Lion de Nubie ») par Marcelo Frusin et Richard Marazano

Dans l’Antiquité, on ne voyageait pas, on explorait et, si on trouvait son compte dans les terres découvertes, on conquérait ! C’est vrai, on décimait un peu, on esclavagisait ce qu’il faut, on exploitait à bon escient – et à très mauvais escient, si la situation y poussait ! Bref, on s’installait comme ces Romains positionnés en Egypte, à Thèbes (l’actuelle Louxor), et qui commencent à avoir fait le tour des ruines locale…

A l’époque romaine, Thèbes n’était en effet plus que ruines ! En 30 avant J.C., Octave vient d’en prendre possession, à son compte, et pour fournir du blé à Rome. Deux expéditions furent alors menées l’une à travers le désert d’Arabie, l’autre en direction du Haut Nil. C’est probablement là que Richard Marazano situe son récit… On semble s’ennuyer un peu sur les bords du Nil, alors qu’arrive une embarcation, avec à son bord un Romain fou, agressif et tueur ! Il s’appelle Marcus Livius et il va raconter l’histoire qu’il a vécue depuis 10 ans. Lui aussi s’est intéressé à une barque à la dérive mais son passager avait la peau noire et tatouée et il était en possession de bien beaux et étranges bijoux. Un Nubien, semblait-il.

Une expédition secrète d’une dizaine de guerriers aguerris, dont  Marcus Livius, fut montée pour retrouver la population capable de produire de tels objets. En caravane, juchés sur des dromadaires, les voilà en route pour un voyage au long cours, aventurier et exotique à souhait. Comme il est dit, page 47 : « Nos rêves de conquête avaient subi l’épreuve du feu et de la sueur… Ce serait bientôt l’épreuve du sang ! ». L’équipée légionnaire, qui  a fondu comme neige au soleil (en ces lieux, la métaphore est évidemment inappropriée !), découvre enfin la vallée verte et moustiqueuse de Niangara.

Le dessin réaliste, puissant et spectaculaire de l’Argentin Marcelo Frisin qui emporte l’adhésion : sa mise en couleurs donne également beaucoup de matière, de volume  et de profondeur. C’est quelquefois sombre et inquiétant et les verts des paysages du Niangara ont quelque chose d’épais et fantastique. Mais si on veut voyager avec ces Romains, il faudra jouer le jeu des péripéties un peu cliché et de mises en scène  inexactes d’un point de vue documentaire. Bien après avoir quitté Thèbes et  sans traverser le Nil, les Romains dépassent en effet les colosses de Memnon (pourtant situés juste en face, sur l’autre rive de Thèbes et aussi burinés qu’aujourd’hui !), avant d’affronter une tempête de sable du côté d’Abou Simbel (sans qu’on les ait vus à nouveau traverser le Nil !).

Prévue en quatre tomes, la série promet donc le frisson, le souffle de l’aventure, du grand spectacle et un évident dépaysement historique et géographique.

Alors, bon voyage !

Didier QUELLA-GUYOT  ([L@BD->http://www.labd.cndp.fr/] et sur Facebook).

« L’Expédition » T1 (« Le Lion de Nubie ») par Marcelo Frusin et Richard Marazano

Éditions  Dargaud  (13,95 €) – ISBN : 978-2205-06346-2

 

Galerie

Les commentaires sont fermés.