Zoom sur les meilleures ventes de BD du 25 janvier 2012

Le succès des séries asiatiques destinées aux jeunes ados et de la bande dessinée pour la jeunesse est confirmé par la bonne tenue des nouveaux tomes des mangas « One Piece » et « Fairy Tail » dans le « Top 20 Ipsos/Livres Hebdo » des meilleures ventes de livres en France tous genres confondus (où ils sont encore 2ème et 10ème) et par l’arrivée, dans le « Top 15BD », hors manga, du 7ème recueil des gags de « Game Over » de Midam (secondé par Thitaume et Adam), à la 14ème place ; un opus qui atteint désormais les 100 000 exemplaires en tirage, grâce à une nouvelle réimpression. Seule entrée de la semaine, cette série cousine germaine de « Kid Paddle » (qui fait jouer à la console le même héros avec Big Bang et Horace) s’est même déjà écoulée à 22 400 unités, 5 semaines après sa parution le 30 novembre, contre 12 000 pour le volume 6 sur la même durée.

    Même si certains ouvrages ciblant un lectorat plus âgé (comme les 2 premiers tomes de « Quai d’Orsay », « XIII » et son spin-off « XIII Mystery », « La Planète des sages », « Les Ignorants » ou les « Chroniques de Jérusalem ») continuent de fort bien se vendre dans les officines spécialisées ou non, il faut, en effet, constater également le retour des « Profs », en 13ème position, et les bons scores obtenus par de nombreuses séries jeunesse (mais que les adultes lisent aussi avec plaisir) : à l’instar des « Sisters », des « Nombrils » et des « Aventures de Kid Lucky », ou encore de « Lanfeust Odyssey » (même si ses dérivés beaucoup plus « adulte » dans leurs conceptions, que sont « Cixi de Troy » et « Les Conquérants de Troy », sortent du classement des meilleures ventes de bandes dessinées de la semaine), des « Forêts d’Opale » et de « Thorgal » !

Cette tendance serait même le phénomène de l’année 2011 pour l’institut de sondages GfK qui annonce que la bande dessinée jeunesse a été le segment le plus dynamique de la BD en 2011 ! Comme tous les ans, à l’occasion du Festival International de la Bande Dessinée d’Angoulême, l’institut dresse le bilan des ventes du marché de notre médium favori, du moins en ce qui concerne le territoire français. D’après eux, en 2011, la BD jeunesse aurait connu une forte progression avec +5,8% en volume et +12% en chiffre d’affaires ; notamment grâce à des séries franco-belges relativement récentes comme « Les Légendaires », « Les Blagues de Toto », « Les Nombrils » (réalisé par des Québécois), « Les Sisters », « Gastoon » ou encore « Seuls » : un renouvellement bien venu qui remontera, peut-être, le moral des nombreux acteurs (auteurs, éditeurs, libraires…) qui sont bien déprimés par l’ambiance et la situation économique actuelle…

Par ailleurs, toujours d’après GfK, les séries plus anciennes que lisent les jeunes générations se sont également très bien vendues, surtout grâce aux adaptations cinématographiques mettant en scène des héros de BD : «  Tintin », « L’élève Ducobu », « Titeuf » ou « Les Schtroumpfs ». Au-delà de ces héros stimulés par leur présence sur grand écran, il s’avère qu’« Astérix », « Thorgal », « Kid Paddle », « Boule et Bill », « Les Tuniques Bleues », « Les Profs », « Cédric », « Lanfeust », « Trolls de Troy », «  Lou ! » ou les séries américaines « Garfield » et « Les Simpson » demeurent, toujours, de véritables valeurs sûres !

Même son de cloche dans le copieux et très documenté dossier du n°893 (du 20 janvier) de Livres Hebdo, même si l’hebdomadaire professionnel réserve le détail de ses enquêtes pour un bilan de l’année qui ne sera disponible que début février. Quoi qu’il en soit, dans leur « Top 50 » des meilleures ventes de BD en volume de 2011 (réalisé avec l’institut de sondage Ipsos), on retrouve ces mêmes « blockbusters » plébiscités par la jeunesse ou par un traditionnel public plus âgé (qui, lui, privilégie des séries comme « XIII », « Blake et Mortimer », « Largo Winch », « Antarès », « Les Rugbymen », « Les Naufragés d’Ythaq »…), ainsi que plusieurs autres locomotives moins attendues telles « La Planète des sages », « Quai d’Orsay », « Blast », « Julia & Roem », « Les Ignorants » ou « Magasin général ».

D’autre part, Livres Hebdo et GfK font remarquer que les mangas, dont les ventes en France avaient nettement ralenti en 2009 et 2010, ont subi une baisse moins marquée en 2011. Pour Livres Hebdo (via Ipsos), les ventes de mangas se sont même légèrement relevées en 2011, année où ce segment a représenté 24% des ventes en valeur et 35,4% des ventes en exemplaires (36% pour GfK). Évidemment, les 2 instituts de sondage confirment que c’est la série « Naruto » qui est celle qui connaît le plus de succès (3 de ses titres figurant dans les 5 premières places de leur hit-parade des ventes BD de l’année), suivie de près par « One Piece », également nommée à plusieurs reprises dans les 2 classements : des mangas qui sont, principalement, portés au nues par de jeunes (et même de très jeunes) lecteurs !

Au niveau des éditeurs, si Pika (avec surtout « Fairy Tail », mais aussi « GTO : Shonan 14 days » tiré à 30 000 exemplaires ou « Le Maître magicien Negima ! » tiré à 25 000 exemplaires), Kurokawa (avec « Fullmetal Alchemist », mais aussi « Soul Eater » tiré à 38 000 exemplaires), Ki-oon (avec « Judge » tiré à 50 000 exemplaires) et Kazé poursuivent leur progression, c’est encore Glénat (avec « One Piece », mais aussi avec « Bleach ») qui est le leader du secteur et qui conforte sa position face à Kana. Ce dernier tente pourtant de se renouveler avec de nouveaux best-sellers comme « Bakuman » (tiré à 55 000 exemplaires) et en multipliant la manne « Naruto » avec « Naruto Shippuden », ouvrages réalisés avec des captures d’images en couleurs du dessin animé dérivé de la fameuse série et tirés à 20 000 exemplaires par la filiale Mediatoon Publishing de Média-Participations (la maison mère de Dargaud, Kana, Dupuis, Le Lombard…).

Vu ce regain d’intérêt des jeunes pour la lecture – et l’achat- des bandes dessinées (que ce soient des mangas, des comics ou des séries franco-belges), cela voudrait-il dire que l’avenir ne serait pas aussi sombre qu’on nous le prédit ? On peut toujours rêver… Et on pourrait même espérer que le Festival International de la Bande Dessinée d’Angoulême donne enfin, cette année, des prix à des bandes dessinées qui pourront, justement, être appréciées par ces jeunes lecteurs (en dehors des spécifiques prix jeunesse, bien entendu) !!! Peut-être que le jury se rendra compte, un jour, qu’il en va de la survie du secteur…

       Gilles RATIER, avec un tout petit peu de Laurent TURPIN

PS : Encore merci à Sergio Salma (scénariste, mais aussi observateur pointu et sans concession de notre milieu), à Libon (dessinateur) et aux éditions Dupuis qui nous autorisent à reprendre, chaque semaine, pour illustrer notre rubrique, quelques extraits pertinents de leur strip  » Animal lecteur  » publié, en avant-première, dans Spirou, l’hebdomadaire champion de la bonne humeur !

« TOP 15 BD »:
 DU 9 AU 15 JANVIER 2012
(Copyright Ipsos/Livres Hebdo)

« TOP 15 MANGAS »
DU 19 DÉCEMBRE 2011 AU 15 JANVIER 2012
(Copyright Ipsos/Livres Hebdo)

Galerie

Les commentaires sont fermés.